En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une directive réglementera la radioactivité dans l'eau potable

Eau  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Le Conseil de l'Union européenne a adopté le 22 octobre une directive établissant des exigences sanitaires en ce qui concerne les substances radioactives dans les eaux destinées à la consommation humaine. Les eaux minérales naturelles et les eaux médicinales, qui sont déjà visées par d'autres directives, en sont en revanche exclues.

"L'ingestion d'eau est l'une des voies d'incorporation des substances radioactives dans le corps humain", rappelle le Conseil.

La nouvelle directive fixe des valeurs paramétriques ainsi que la fréquence et les méthodes de surveillance des substances radioactives. Chaque Etat membre devra suivre les teneurs en radon et en tritium, et établir des doses indicatives afin de s'assurer que les eaux destinées à la consommation humaine répondent à ces nouvelles exigences.

La directive prévoit également des mesures correctives et des notifications, de manière à ce que le public soit convenablement informé du niveau de qualité de l'eau qu'il est amené à consommer.

Une fois publiée, puis entrée en vigueur, les Etats membres disposeront de deux ans pour transposer la directive dans leur législation nationale.

Réactions8 réactions à cet article

 

Comme si on avait encore besoin d'un truc inutile - et coûteux en bureaucratie - de plus !

Laurent Berthod | 22 octobre 2013 à 18h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et comme par hasard, où va-t-on trouver de la radioactivité dans l'eau ?
Bien sûr, dans les montagnes granitiques, d'économie la plus pauvre, régions d'élevage à l'herbe où on utilise très peu d'engrais et de pesticides, mais où la croûte terrestre émet du radon naturel...
On va donc obliger les éleveurs et les petites communes rurales, aux multiples captages, à claquer des masses d'euros pour rien...
Bravo les technocrates, les inventeurs du remède qui tue le malade !

philippeb81 | 23 octobre 2013 à 09h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Décidément M. Berthod, comme pour l'article sur la proposition de loi sur l'interdiction des usages non agricoles de pesticides, vos prises de position argumentées sont particulièrement enrichissantes. Et comme pour le sujet cité ci-avant, je suis ravi de profiter de vos connaissances aiguisées sur le sujet. Je vous renouvelle mes remerciements !

François de Grenoble | 23 octobre 2013 à 10h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au risque d'en choquer plus d'un, je rajoute qu'il y en a marre de l'avalanche de réglementations sans aucune évaluation de l'enjeu réel, en termes de développement durable, c'est à dire reposant sur ses trois pieds, environnemental, social ET économique.
Le réchauffement global, les perturbateurs endocriniens, les particules aériennes cancérigènes..., d'accord. Mais la petite source de la montagne du Tarn qui n'a jamais empoisonné personne... on exagère pas un peu ???

philippeb81 | 23 octobre 2013 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

mr degrenoble

Mr berthod donnait au moins un avis sur le sujet ce qui n'est même pas votre cas
par contre vous, vos intervention ,a part nous faire connaitre votre amour pour Mr Berthod ne servent vraiment à rien concernant le sujet en question.
que cela soit pour ce sujet ou l'autre que vous cité vous prenez de la place pour rien du tout et lorsque l'on est averti d'un nouveau commentaire pour tomber sur vos déclarations amoureuses cela est embétant vus l'intéret zero qu'elles représentent.
A votre décharge celle de lio jms et la mienne maintenant non pas beaucoup plus d'interet pour le sujet discuter
Vous seriez presque au niveau de la moyenne mais ce qui est domage pour vous ,c'est que la moyenne est basse.
Au fait trouvez vous sympa les attaques gratuites???

yannquirigole | 23 octobre 2013 à 17h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je me demande si mes co-commentateurs ne se sont pas trompés, ce n'est pas ici un site de rencontre, quand même !
En revanche, j'aurais aimé pouvoir débattre sur l'hyper-inflation des normes, déconnectées de la vie réelle, méconnaissant le principe de proportionnalité, et dont je suspecte certains de les pondre surtout pour légitimer l'existence de leur institution ou le bien-fondé de leurs théories...

philippeb81 | 24 octobre 2013 à 09h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

...sans compter la rente de situation pour les labos d'analyse, assurés d'une clientèle régulière car captive, rente extorquée à l'économie réelle de production...
Qu'en pense le ministère du redressement productif, ou celui de l'agriculture ???

philippeb81 | 25 octobre 2013 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La mesure du tritium ne sert à rien, tout les rejets de tritium sont réglementé en amont, pourquoi il y en aurai dans l'eau potable, ça ne peut provenir que d'installation nucléaire? Pour le radon c'est un peu la même histoire, l'uranium est déjà réglementé par l'OMS, donc le radon qui va avec.

Karg se | 28 octobre 2013 à 10h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager