Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Marché de l'eau : « Water Test Network aide les PME à faire des tests à échelle réelle »

Le réseau européen Water Test Network accompagne les PME dans les tests précommerciaux de leurs technologies et leur facilite ainsi l'accès au marché de l'eau. Explications de Charlotte Boeckaert, chef de projet pour le centre belge Vito.

Interview vidéo  |  Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°419 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°419
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

« Il est important que les PME puissent avoir la chance de tester leur technologie à échelle réelle et ainsi l'améliorer, explique Charlotte Boeckaert, chef de projet pour le centre de recherche et de conseil belge Vito. C'est quelque chose qui manquait dans le secteur des innovations de l'eau. » Le projet Water Test Network vise à combler cette lacune en mettant à disposition des PME quatorze sites de tests dans cinq pays : Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Royaume-Uni et France. Le partenaire sur le territoire hexagonal est le BRGM, à Orléans. Ce dernier offre accès à son laboratoire d'essais, la plateforme Prime (avec des pilotes d'échelles sub- à plurimétriques).

Water Test Network accompagne les entreprises du diagnostic sur dossier décrivant l'innovation à la vérification des spécificités du produit. L'objectif est ainsi de réduire le temps de mise sur le marché d'une nouvelle technologie. Les projets soutenus se révèlent très divers : capteur de mesure des nitrates et nitrites dans les eaux usées, membrane de filtration ou encore traitement des odeurs des installations de méthanisation.

Le réseau prend en charge l'accès des PME aux infrastructures et aux analyses à hauteur d'un montant maximum de 50 000 euros. Water Test Network est financé par le programme Interreg Europe Nord-Ouest. Initialement prévu pour s'achever en décembre 2021, le réseau devrait perdurer. Les partenaires sont en train d'examiner les conditions de sa poursuite.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Décanteur concentrateur de boues DENSICLONE Densiline