Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Bretagne : un pisciculteur est condamné pour pollution de l'Ellé

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon l'association Eau et Rivières de Bretagne, le tribunal correctionnel de Quimper a rendu le 17 juillet son jugement dans le dossier de la pollution de l'Ellé, survenue durant la canicule d'août 2003, et condamné un pisciculteur de la commune d'Arzano (29).

Cette pollution avait détruit la faune piscicole de l'Ellé sur une distance de 2,3 km à l'aval de la pisciculture du '' zulliou'' sur la commune d'Arzano, indique l'association.

Le gérant de la société LB productions était poursuivi pour exploitation non autorisée et rejet de substance nuisible aux poissons. Une concentration importante d'ammoniaque avait été détectée dans les bassins d'élevage de truites, dans les rejets de la pisciculture, ainsi que dans la rivière en aval. Elle avait pour origine de fortes mortalités survenues dans la pisciculture.

Le pisciculteur était également cité devant le tribunal pour défaut d'autorisation préfectorale d'exploiter. Le tribunal (…) a retenu la culpabilité du pisciculteur, tant pour la pollution de l'Ellé que pour le défaut d'autorisation préfectorale d'exploiter, souligne Eau et Rivières de Bretagne.

Le tribunal a condamné le pisciculteur à 3.000 € d'amende avec sursis. Il a octroyé 7.000 € de dommages et intérêts aux associations qui s'étaient portées partie civile : les associations TOS (Truite-Ombre-Saumon), AAPPMA (association agréée pour la promotion et la protection du milieu aquatique) et Eau et Rivières de Bretagne.

Réactions7 réactions à cet article

 
3000 euros c'est seulement ca!

l'ammoniac ,à quoi ça sert pour la pisciculture?

Anonyme | 27 juillet 2008 à 19h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Belle condamnation !!!

5 ans de procédure, pollution et destruction d'un milieu naturel, pratique illicite d'une activité pour... 3000 € avec sursis!!!!!!!!!!!!!!!!
Fallait pas se donner tant de mal !
Consigné dans sa chambre et privé de sorties pendant un mois m'aurait paru tout aussi efficace.
J'hallucine.

DB | 31 juillet 2008 à 09h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Belle condamnation !!!

ouais bien dit! vive les lenteurs de la justice française...d'autres ont le tps de faire la même chose ou pire...de toute manière la condamnation est vraiment dérisoire...ça ne sert même pas d'exemple!

ml | 31 juillet 2008 à 20h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Belle condamnation !!!

Cà me paraissait effectivement ridicule comme "condamnation

Soleil78 | 01 août 2008 à 19h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:3000 euros c'est seulement ca!

Oui, j'aimerais bien le savoir

Soleil78 | 01 août 2008 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
réaction de l'article:"Bretagne : un pisciculteu..

Bonjour, l'élevage de poisson intensif doit être soumis avec des règles sévères sur la loi de l'eau. Si ce pisciculteur faisait de l'élevage intensif il aurait mieux fallut l'aider à construire une station d'épuration qu'à le faire payer 7000 euros d'amande à divers associations qui vont en faire quoi de cette argent. Pour ce qui ai de l'autorisation c'est assez compliqué pour l'obtenir vu la règlementation europeenne, la règlementation sur l'eau. Enfoncer un agriculteur au lieu de l'aider BRAVO. PS: je ne suis pas un agriculteur mais un technicien dans le domaine des caisses, serveurs et autre donc je peux me permettre de défendre ce pisciculteur.
merci de m'avoir lu.

xdeb261680 | 03 octobre 2008 à 17h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
reponse

pisciculteur n est pas un metier facile(bcq de surveillance et d heures de travail par rapport au resultat).En attendant heureusement qu ils sont là pour repeupler nos cours d eau.L erreur est humaine qui n en a jamais comise.Desole la sanction est un peu exageree.

giga72 | 10 janvier 2009 à 19h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

TD-Diver & Baro-Diver : sondes / surveillance des eaux souterraines SDEC