Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Nanoparticules : l'Echa s'inquiète du manque de transparence des industriels

Agroécologie  |    |  Hortense Chauvin  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.235.41.241
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
« Les entreprises doivent fournir plus de données sur les substances sous forme nanométrique », s'alarme l'Agence européenne des produits chimiques (Echa). Plus d'un an après l'adoption de la révision du règlement Reach, qui exigeait des industriels qu'ils déclarent les nanomatériaux qu'ils utilisent auprès de l'agence, l'Echa n'a pu enregistrer que 36 substances. Un résultat pour le moins décevant : selon ses estimations, l'Agence aurait dû en enregistrer environ 300. En tout,...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager

Améthyste 300, pour collecter et désinfecter les masques et gants usagés A4 RECYCLAGE