Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le barème d'Eco-Emballages toujours en suspens

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Les négociations restent tendues entre les élus et l'éco-organisme Eco-Emballages, dont le réagrément est prévu en 2011, concernant le montant des compensations accordé aux collectivités dans le cadre du nouveau barème E. Le ministère du Développement durable et l'éco-organisme proposent 640 millions d’euros en cas d’atteinte des objectifs du Grenelle à savoir 75 % de recyclage des emballages recyclés en 2012 et 80 % des coûts de gestion optimisés.

Mais les élus, notamment du Nord-Pas-de-Calais, de Picardie et de Haute-Normandie, estiment que cette enveloppe de 640 M€ reste "sous-évaluée'', a indiqué  le Syndicat intercommunal de recyclage des déchets ménagers (Symideme) dans le Nord à l'issue d'un réunion tenue le 5 novembre avec Eco-Emballages.

Alain Randour, Président du Symideme et secrétaire du Cercle National du Recyclage  (CNR) dénonce '' un passage en force'' d'Eco-Emballages auprès des collectivités locales ''en imposant son barème''. D'après lui, l'éco-organisme refuserait toutes les propositions des représentants des collectivités locales. Or, il manquerait, selon lui, ''200 millions d’euros dans l’enveloppe globale pour atteindre cet objectif''. Sans cela, la couverture des coûts assumés par les collectivités et leurs contribuables sera équivalente à celle d’aujourd’hui, soit 50 % . Si les collectivités avaient en outre demandé moins ''de soutiens gadget'' destinés à ne pas être versés dans leur intégralité'', elles  regrettent qu'ils "se soient démultipliés (soutien au développement durable, soutien aux autres acteurs, soutien à la communication nationale, ...)''. ''Il semblerait que ces ''gadgets'' soient aussi difficilement accessibles que les précédents'', ajoute le Symideme.

Les collectivités locales ont ''claqué la porte de la réunion'', a annoncé Alain Randour. Or, il reste moins de deux mois à Eco-Emballages pour trouver un accord avec les élus, avant la mise en application du nouveau barème…

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Pronar MPB : cribles à tambour mobiles pour le recyclage multi-matériaux PRONAR