En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eco-emballages lance un nouvel appel à projets sur les valorisations complémentaires au recyclage matière

Déchets  |    |  Graziella Dode Actu-Environnement.com

Eco-emballages a annoncé le 27 mai un nouvel appel à projets sur le développement de modes de valorisation alternatifs au recyclage matière (valorisation énergétique, recyclage chimique) pour les emballages en plastique.

Les dossiers de candidature devront être envoyés par les entreprises avant le 28 juin 2013 et la sélection des projets interviendra au plus tard le 30 août 2013, indique l'éco-organisme. Parmi les critères de sélection, le "développement d'un ou de nouveaux produits, procédés ou services, favorable à l'environnement et à la maîtrise des coûts", des "retombées économiques en France, en termes d'emplois et de renforcement de sites industriels", ou encore "la maîtrise technique, économique et environnementale de la gestion des déchets d'emballages plastiques ménagers". Cet appel à projets a donc pour but de "soutenir des projets innovants à fort potentiel économique et environnemental", explique l'éco-organisme, avec des perspectives de mise sur le marché dans un délai de 2 à 5 ans maximum. La durée attendue d'un projet est comprise entre 6 et 12 mois.

L'appel à projet a été dimensionné sur la base d'un coût moyen de 200.000 euros par projet que l'éco-organisme financera à hauteur de 50% maximum de leur coût total, informe ce dernier. Toutefois, "les candidats doivent établir leur budget en fonction des caractéristiques propres à chaque projet", précise l'éco-organisme. L'Ademe aura la possibilité de s'associer au financement de certains dossiers, dans le respect des règles de son dispositif d'aide, ajoute-t-il.

Assurer une valorisation effective

D'autres appels à projets avaient été lancés par Eco-emballages, mais ils portaient exclusivement sur le tri et le recyclage matière des emballages plastique. Or, d'après l'éco-organisme, les analyses des emballages ménagers mis sur le marché montrent que "25% environ des déchets d'emballages ménagers en plastique ne pourront pas rentrer dans une filière de recyclage (emballages complexes, multicouches, trop petits)". A ces quantités s'ajoute une partie des emballages recyclables qui, dans les conditions réelles de fonctionnement des centres de tri, ne peuvent jamais être triés à 100%. En cas d'extension des consignes, ces plastiques non recyclables et non triés augmenteraient les quantités actuelles de refus de tri dans des proportions significatives, souligne l'éco-organisme. Tout cela justifie, selon ce dernier, le développement de modes de valorisation alternatifs au recyclage matière dans lequel s'inscrit ce nouvel appel à projets.

En parallèle, l'éco-organisme mène depuis 2010 une expérimentation au niveau national, qui prendra fin cette année, afin de "réduire l'impact environnemental des déchets d'emballages en plastique, améliorer leur recyclabilité et développer leur recyclage", rappelle-t-il.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager