Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une écoconception et l'étiquette énergie imposées aux fours, hottes et plaques de cuisson

Energie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Après les réfrigérateurs, les machines à café ou encore les aspirateurs, c'est au tour des fours, hottes et plaques de cuisson de devoir répondre à des exigences en matière d'écoconception et d'étiquetage énergétique à partir de vendredi 20 février.

"Les consommateurs pourront économiser jusqu'à 50 euros par an sur leurs factures énergétique grâce aux nouvelles règles en matière d'efficacité énergétique de l'UE pour les appareils de cuisson ", assure la Commission européenne dans un communiqué.

En moyenne, sur la durée de vie d'un produit, ces mesures permettent aux consommateurs d'économiser 230 euros pour un four électrique et 180 pour son équivalent au gaz, toujours selon la Commission.

Les directives "écoconception" et "étiquette énergie" exigent en effet une efficacité énergétique accrue, une information plus transparente pour les consommateurs mais également une optimisation de la performance ainsi qu'une réduction de la consommation dans les modes de faible puissance (hottes de cuisine).

Ces mesures ne s'appliquent pas aux produits déjà sur le marché, mais uniquement aux nouveaux appareils.

"La puissance n'équivaut pas à la performance…Trop souvent les consommateurs choisissent des produits peu chers à l'achat, mais qui coûtent une fortune à terme, constate Stamatis Sivitos, chargé de mission pour la campagne Coolproducts. Les consommateurs devraient se méfier des anciens modèles, s'ils ne veulent pas se retrouver enchaîner à un monstre énergivore. En cas de doute, jetez un bon coup d'oeil à l'étiquette énergie du produit ".

Ces règles devraient permettre, selon la Commission européenne, de réduire les émissions de dioxyde de carbone de près d'un million de tonnes par an à partir de 2020, soit l'équivalent des émissions générées par près de 140.000 personnes.

De la même manière, elles devraient abaisser les besoins en énergie de l'UE de près de 5 millions de barils de carburant chaque année.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RES : des systèmes de stockage d’énergie pour un rendement maximal RES