En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Ecoles polluées : l'association Robin des bois publie l'intégralité des diagnostics en sa possession

Risques  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

L'association Robin des bois a mis en ligne le 10 janvier l'intégralité des diagnostics de pollution des établissements scolaires français en sa possession. L'inventaire comprend 1.051 diagnostics. Près de 61% des établissements posent problème : 8,3% présentent une pollution qui nécessite la mise en œuvre de mesures techniques ou sanitaires de gestion, 52,7% nécessitent une action en cas d'aménagement ou de modification des usages des lieux.

Aujourd'hui, seuls 1.397 établissements sur un total de 2.320 à diagnostiquer l'ont été ou sont en cours de diagnostic, révèle l'ONG. Les établissements manquants s'expliquent pour plusieurs raisons, ajoute-t-elle : mauvaise localisation des activités historiques polluantes, refus des directeurs d'établissements, manque de volonté politique et/ou de financements comme à Paris et en Rhône-Alpes.

"Faute de moyens financiers mais sans doute aussi parce que les résultats des premières vagues de diagnostics sont plus inquiétants que prévu, les diagnostics sont suspendus", s'indigne Robin des Bois qui demande conjointement aux ministères de la Transition écologique, de la Santé et de l'Education nationale de "mener à bien l'intégralité de cette campagne pionnière et unique au monde".

L'association a lancé depuis mai 2016 un travail de collecte des diagnostics menés par les services de l'Etat dans le cadre d'une campagne nationale lancée en 2012. Elle avait diffusé les diagnostics des régions Provence-Alpes-Côtes-d'Azur et Hauts-de-France en septembre dernier, puis ceux de la région Ile-de-France en novembre.

Sans doute aiguillonné par ces diffusions, le ministère de la Transition écologique avait publié une première liste nationale des établissements scolaires diagnostiqués quelques jours après cette deuxième communication de l'ONG.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…