Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'UE présente un plan pour développer l'économie bleue

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat

La Commission européenne a présenté, le 8 mai, un plan d'actions pour l'innovation dans l'économie bleue. L'objectif : stimuler la croissance bleue tout en préservant les milieux marins. Les secteurs de la pêche, des transports, du tourisme, de la biotechnologie et des énergies renouvelables en mer représenteraient 5 millions d'emplois, et pourraient atteindre 7 millions à l'horizon 2020.

La priorité de ce nouveau plan est d'accroître les connaissances de ce milieu méconnu. Une carte numérique de l'ensemble des fonds marins européens sera réalisée d'ici 2020. Selon la Commission, "environ 30% des fonds marins entourant l'Europe n'ont pas encore été étudiés. Ce pourcentage varie de 5% pour le golfe de Gascogne et les côtes ibériques à plus de 40% pour la mer du Nord ainsi que la Méditerranée centrale et la mer Ionienne". Une plate-forme d'information en ligne sera lancée avant fin 2015, afin de coordonner les projets de recherche marine. Celle-ci devrait recenser et présenter les résultats des projets menés dans le cadre du programme européen de recherche Horizon 2020 et des projets financés par les Etats membres.

Identifier les compétences nécessaires à l'avenir

La Commission souhaite également développer le dialogue entre les parties prenantes, afin d'identifier les atouts et les freins au développement de l'économie bleue. Ainsi, un forum des entreprises et des sciences sera créé, "au sein duquel le secteur privé, les scientifiques et les ONG contribueront à façonner l'économie bleue de l'avenir et partageront leurs idées et les résultats obtenus". Une première réunion de ce forum est prévue à l'occasion de la Journée maritime européenne 2015, au Pirée (Grèce). La Commission souhaite "encourager les acteurs du monde de la recherche, de l'entreprise et de l'éducation à définir, d'ici 2016, les besoins et les compétences pour la main-d'œuvre de demain dans le secteur maritime". Pour le seul secteur de l'éolien en mer, l'UE estime le potentiel d'emplois supplémentaires à 131.000 travailleurs d'ici 2020 et craint une "pénurie de compétences". En janvier dernier, la Commission lançait d'ailleurs un plan d'actions spécifique au développement des énergies renouvelables marines.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

APsystems lance l'application EMA Manager pour les Installateurs APsystems
L'hydrogène vert pour décarboner l'industrie et la mobilité lourde Bouygues Energies & Services