En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La consultation publique livre des orientations pour la feuille de route économie circulaire

Déchets  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com
La consultation publique livre des orientations pour la feuille de route économie circulaire
Environnement & Technique N°376 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°376
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

La première phase de la consultation publique sur l'économie circulaire lancée fin octobre vient de s'achever. En cinq semaines, 1.784 contributions ont été déposées et 16.071 votes reçus, a annoncé le ministère de la Transition écologique et solidaire, jeudi 7 décembre. Il évoque aussi les premières pistes concrètes qui pourraient figurer dans la future feuille de route pour l'économie circulaire, prévue par le Plan climat du gouvernement présenté en juillet 2017.

Les contributions en ligne font ressortir plusieurs pistes qui vont alimenter les travaux des experts réunis en atelier depuis le mois d'octobre. Celles-ci portent surtout sur les thématiques "mieux consommer" et "mieux trier pour mieux recycler" qui ont retenu l'attention des citoyens. Une fois élaborée, le projet de feuille de route fera l'objet d'une consultation publique du 15 janvier au 2 février 2018. La publication du document définitif est annoncée pour le 1ier mars.

Le retour de la consigne plébiscité

En terme de consommation, deux pistes concrètes concernent les emballages : le retour de la consigne pour les emballages en verre, en plastique ou en métal et la taxation des produits à faible durée de vie, non recyclables ou sur-emballés. Brune Poirson, secrétaire d'Etat à la transition écologique note "le plébiscite en faveur du retour de la consigne qui n'aurait pas forcément été initialement retenu par les experts car parfois jugée trop contraignante". L'étiquetage des produits est abordé avec des propositions portant sur l'ajout d'informations concernant la durée d'usage des produits, leurs principaux impacts environnementaux et leur origine (traçabilité), ainsi que la clarification et la dématérialisation des règles d'étiquetage des produits. Le développement du "doggy bag" est retenu pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

S'agissant du tri et du recyclage, l'éternelle question de l'uniformisation et de la clarification des consignes de tri est plébiscitée, ainsi que la simplification de l'accès au tri dans les espaces publics, dans les entreprises et les administrations. La gestion des biodéchets devrait passer par la mise à disposition par les collectivités de bacs de compost individuel ou collectif, estiment les Français qui ont participé à la consultation. De même, ils souhaitent la création de réseaux de réparateurs de proximité afin de lutter contre l'obsolescence programmée.

Enfin, l'éducation et la sensibilisation du jeune public aux bons gestes du quotidien font consensus.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…