En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'élaboration de la feuille de route économie circulaire débute

Déchets  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Une réunion organisée mardi 24 octobre par le ministère de la Transition écologique a lancé officiellement les travaux préparatoires de la feuille de route économie circulaire. Annoncée dans le plan climat et présentée lors des Assises des déchets, cette feuille de route doit répondre à deux objectifs : diminuer de moitié la mise en décharge et recycler 100% du plastique d'ici 2025. "Elle contiendra des outils notamment pour produire et consommer plus durable, pour déployer une meilleure gestion des déchets, pour mieux recycler le plastique ou encore pour mettre en place les outils économiques et fiscaux nécessaires (fiscalité des déchets, modulation de l'écocontribution, responsabilité élargie des producteurs, etc.). Elle s'attachera à accompagner les territoires dans cette nouvelle dynamique", explique le ministère.

Le calendrier d'élaboration est fixé. Le 30 octobre prochain s'ouvrira une plateforme publique pour recueillir les avis et propositions sur les actions à mettre en œuvre, et ce jusqu'au 6 décembre. En parallèle se tiendront, de fin octobre à fin décembre, quatre ateliers associant les parties prenantes sur les thèmes suivants : développer le recyclage et diminuer de moitié la mise en décharge d'ici 2025, viser le recyclage de 100% des plastiques en 2025, consommation et production durables et instruments économiques, fiscalité et financements.

En complément, sera lancée une mission sur l'avenir des filières de responsabilité élargie des producteurs confiée à Jacques Vernier.

Un premier projet de feuille de route sera présenté mi-janvier 2018 et soumis à consultation, pour une parution de la feuille de route finale en mars 2018.

L'association Zéro Waste France, partie prenante de l'élaboration, prévoit d'être "très attentive au fait que les travaux s'attaquent aux sources du problème, au premier rang desquelles l'omniprésence du jetable". "Ne gaspillons pas notre énergie et un temps précieux à tenter de trouver des solutions de recyclage pour des déchets qui pourraient de manière moins coûteuse et beaucoup plus rapide être remplacés par leurs équivalents réutilisables", résume Flore Berlingen, sa directrice. Zero Waste espère également l'adoption d'une "logique de substitution systématique face aux matériaux non recyclables". Les débats sont ouverts...

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…