En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lancement de l'outil Eco-publicité

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Après plus d'un an de travail, le cabinet PricewaterhaouseCoopers (PwC), Havas Media France, l'ADEME et le groupe LVMH lancent aujourd'hui Eco-publicité, un outil permettant d'évaluer et d'optimiser la performance environnementale d'une campagne publicitaire. Basé sur la méthodologie de l'Analyse du Cycle de Vie (ACV), l'outil calcule tous les impacts d'une campagne, de sa conception à sa mise en œuvre. Son usage nécessite de connaître un certain nombre de données techniques et logistiques : type de media (presse, télévision, web…), durée de la campagne, mode de déplacement des équipes de tournage, matériels utilisés, papier utilisé, etc. Une fois intégrées dans le logiciel, ces données permettent de calculer l'eco-bilan de la campagne : utilisation de ressources naturelles (gaz, charbon, eau…), pollution de l'air (CO2, particules, NOx…), pollution de l'eau (nitrate, phosphore…), production de déchets ou encore consommation d'énergie.
Eco-publicité est donc destiné prioritairement aux annonceurs et aux agences de communication. Il permettra de comparer plusieurs projets et d'opter pour le moins néfaste pour l'environnement. Pour Alice Audouin, responsable du développement durable chez Havas Media France, il ne s'agit pas de faire un palmarès des media mais d'instaurer un cercle vertueux dans chaque media. Cet outil devrait surtout permettre dans un premier temps de faire entrer la notion de respect de l'environnement dans les pratiques publicitaires.
Une version simplifiée et gratuite est accessible à tous sur internet. La version complète avec l'ensemble des indicateurs et la possibilité de conserver les paramètres successifs de plusieurs campagnes dans un espace spécifique aux annonceurs sera disponible sur abonnement payant commercialisé par PwC. Havas Media France se chargera de son côté de promouvoir le logiciel au sein des agences de communication.
Pour l'instant cet outil ne traite pas du contenu et du message de la publicité mais Yvers Leers, Chef du service communication institutionnelle et information de l'ADEME, entend ne pas s'arrêter en si bon chemin et souhaite se lancer sur le « Greenwashing » ou « blanchiment écologique » vivement dénoncé par l'Alliance pour la Planète.
Un outil similaire à Eco-publicité devrait également voir le jour concernant l'impact environnemental de la publicité hors media (relations publiques, relation presse) et de l'événementiel.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager