En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Ecotaxe : Frédéric Cuvillier rejoint la position de Ségolène Royal

Transport  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Les violons s'accordent entre la ministre de l'Ecologie et son secrétaire d'Etat aux transports. Frédéric Cuvillier a en effet confirmé ce jeudi 10 avril sur RMC la nécessité de "remettre à plat" l'écotaxe poids-lourds, tout en défendant son principe.

"Ceux qui ont une utilisation économique des routes doivent contribuer à leur modernisation", a déclaré le secrétaire d'Etat, soulignant qu'il fallait parallèlement "expliquer l'utilité et le fondement" de cette nouvelle taxe, reconnaissant un "problème d'acceptabilité" et de "résistance" vis-à-vis de cette "fiscalité environnementale", rapporte l'AFP.

"L'écotaxe ou la contribution au financement des infrastructures doit être intégrée dans le coût du transport, ce ne peut pas être à la seule charge des transporteurs routiers", a ajouté Frédéric Cuvillier, ouvrant ainsi la voie à une répercussion de son coût sur les donneurs d'ordre. Le secrétaire d'Etat s'en est toutefois remis au rapport que la mission d'information parlementaire doit remettre d'ici quelques jours. Ses conclusions déboucheront sur une "décision ministérielle", a-t-il précisé.

Ségolène Royal avait déclenché une polémique dès le lendemain de sa prise de fonction en souhaitant une "remise à plat" de cet "impôt", précisant que l'écologie ne devait pas être punitive. Frédéric Cuvillier avait critiqué cette position avant qu'il ne soit nommé secrétaire d'Etat aux transports de la ministre. "Il faut écouter ce qui s'est passé en Bretagne, il faut y être attentif", a quant à lui déclaré le Premier ministre, le 9 avril, précisant qu'il laissait la ministre travailler sur cette "équation" avec l'ensemble des partenaires.

Réactions3 réactions à cet article

 

Mais quelle c.., j'en crois pas mes yeux, les transporteurs avaient de toute façon obtenu de reporter le coût de cette taxe sur le facturations des transports effectués, autrement dit c'était le client qui la payait, on nous prend vraiment pour des ignares et des imbéciles.
Reste donc à trouver le nouveaux nom ou la nouvelle articulation, pour que ce soit comme avant les citoyens qui continuent de payer en lieu et place des industriels et du système de transport le plus polluant qu'on puisse envisager, et vogue la galère jusqu'au précipice !

Daniel JAGLINE | 11 avril 2014 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'écotaxe doit servir avant tout à financer des solutions alternatives au tout routier, pas à faire de nouvelles routes

lio | 11 avril 2014 à 10h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Si déjà elle servait a l'entretien de l'existant ce serait bien! Quant à promouvoir les modes alterntifs de transports de MARCHANDISES il n'y a rien de particulier à faire: en ayant TAXE davantage le transport routier on rend de facto plus compétitifs les autres modes de transport.
Aujourd'hui il est CLAIR que ces autres modes ne sont pas en mesure de prendre le relais pour la plus grande part.
Transport alternatif = petit camion >transport alternatif aves transbordement > trajet ferroviaire ou fluvial> transbordement dans petit camion et livraison.
J'ai mis "petit" camion mais cela pourra aussi être des grands camions. Donc il y aura TOUJOURS des camions (je pense a tous ces raccordement au rail abandonnés depuis des lustres).
Les transports alternatifs entrainant une manutention 2 fois plus importante n'ont pas pu résister. Et encore ne parlons surtout pas du FRET FERROVIAIRE que nous portons a bout de bras depuis 16 ans et qui ne fait qu'engloutir des centaines de millions d'euros. Le fret maritime chez nous est tel qu'il est moins cher de débarquer en Belgique ou Hollande les marchandises pour les acheminer (=distribuer) en France. Donc, OUI, il y a encore beaucoup a faire....

ami9327 | 14 avril 2014 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…