Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les régions pourront mettre en place une écotaxe routière

Transport  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'écotaxe poids-lourds abandonnée en 2014 va-t-elle revoir le jour dans certaines régions ? C'est en tout cas une possibilité que devrait ouvrir le projet de loi Climat et résilience présenté le 10 février en Conseil des ministres et qui doit bientôt être examiné par les députés.

Ce texte prévoit en effet d'habiliter le Gouvernement à légiférer par ordonnance dans un délai de 24 mois pour permettre aux régions d'instituer « des contributions spécifiques assises sur la circulation des véhicules de transport routier de marchandises empruntant les voies du domaine public routier national (…) ». Les départements dont le domaine public routier pourrait subir un report de trafic du fait de ces contributions seraient également habilités à mettre en place un tel prélèvement.

« L'objectif est de favoriser le transport des marchandises par des moyens moins émetteurs de gaz à effet de serre (ferroviaire, fluvial…) et de favoriser le report modal sans désavantager les transporteurs nationaux, et en tenant compte des spécificités régionales », explique le Gouvernement. Dans tous les cas, il n'est pas prévu de nouvelles taxes au niveau de l'État, souhaite rassurer Matignon. Ce qui n'a pas convaincu les organisations professionnelles du secteur (FNTR, Otre, Union TLF) qui ont immédiatement dénoncé « un non-sens écologique et économique ». Pour elles, « le transport propre passera par le camion propre », et non par une hausse de la fiscalité.

L'association NégaWatt et le Réseau Action Climat (RAC) pointent de leur côté des délais qui reportent l'action au prochain quinquennat, ainsi qu'un important écart d'ambition par rapport à la proposition de la Convention citoyenne pour le climat. Cette dernière avait recommandé la création d'une vignette qui serait payée par l'ensemble des poids-lourds français et étrangers empruntant les routes françaises.

Réactions1 réaction à cet article

 

Encore plus qu'en 2014, on aurait tout intérêt à instaurer cette écotaxe sur tout le territoire. En incluant les commentaires, tout était dit dans l'article":Transport | 09 octobre 2014 Huitième suspension pour le péage de transit !" Tous les partis politiques étaient pour cette écotaxe. En 2021, on ne cesse de parler de la nécessité de circuits courts, de relocalisations, et que les transports routiers démolissent les routes, autoroutes sans contribuer particulièrement à les entretenir et que les transports ferroviaires ont un impact carbone très inférieur aux transports routiers, et puis .. comme en agriculture par rapport à l'eau le principe pollueurs - payeurs s'est transformé en payeur - payeur. Il faudrait pourtant réduire encore plus les pollutions en particules fines dont morceaux de pneus, plaquettes de freins.. , et ces pollutions spécifiques des diesels : les Oxydes d'azote, .. et puis il faudra à un certain moment que le transport routier fasse " lui aussi " une transition énergétique. Quand on lit le projet écocombust 44 Cordemais- enq. pub. terminée le 4/2/2021, en bord de Loire ( le charbon arrive lui par cargos ! ) qui nécessite 300 000 tonnes de déchets bois par an collectés par an sur le tiers de la France, il a été décidé de faire les transports par camions, plus de 50 camions par jour. La DREAL ? Dossier recevable bien sûr

J Cl M 44 | 18 février 2021 à 22h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Dalle pavée O2D PAVE® résistante pour le drainage sur parking et voie d’accès O2D ENVIRONNEMENT