Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Lancement d'une nouvelle édition d'Ecowatt en Bretagne et en région PACA

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Le gestionnaire du réseau RTE a lancé, le 26 novembre, une nouvelle édition d'Ecowatt en Bretagne et en Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), régions les plus fragiles sur le plan électrique. Ce dispositif vise à inciter les citoyens et les acteurs publics ou privés à réduire leurs consommations d'électricité aux heures de pointe, entre 18h et 20h, pour éviter des problèmes de sécurité électrique. Ecowatt "alerte directement les abonnés, par mail ou SMS, des risques pesant sur la sécurité d'alimentation électrique dans leur région par une tendance « verte », « orange » ou « rouge »", rappelle RTE.

En Bretagne, région qui ne produit que 11% de l'électricité qu'elle consomme, Ecowatt a été lancé en 2008. "Un écart de -1 degré sur la Bretagne équivaut à la consommation d'une ville d'environ 200.000 habitants en plus (soit l'équivalent des villes de Brest et Saint-Brieuc)", indique RTE. L'hiver dernier, 48.300 particuliers, entreprises, collectivités ou associations se sont inscrits dans cette démarche.

En PACA, le dispositif a été lancé en 2010 sur les départements du Var, des Alpes-Maritimes et sur Monaco. Il comptait, en 2013, 15.000 volontaires. Pour sa 4ème édition, la zone géographique de couverture du dispositif est étendue à l'ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Une baisse d'un degré en région PACA entraîne une hausse de consommation de 220 Mégawatts, ce qui équivaut à la consommation d'une agglomération comme Aix-en-Provence" (142.700 habitants).

Réactions3 réactions à cet article

 

ECOWATT c'est de la daube pour gogos... Avec la complicité active des élus traditionnalistes de droite et de gauche ; voir ce qui se fait en Picardie sur l'adaptation énergétique de l'habitat, sans discrimination, de type et d'usage d'habitat notamment, pour mesurer la dauberie d'ECOWATT et la ringardise de ce qui se passe en PACA et en Bretagne (là en plus habitat diffus offrant des possibilités, complémentaires de la contrainte en déplacement) et gigantesque potentiel énergétique mer, confisqué par les exploitants, faute de possibilité de lever des fonds et moyens à ceux qui sont fiscalisés et votent dans cette région ; mais il est vrai que depuis l'annulation de la Taxe sur les transactions financière ou le report sine die de la mal conçue redevance sur les transports, les français votent pour des gens élus par eux, mais qui travaillent pour les corporatismes....

pan ! | 27 novembre 2013 à 13h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Si "Un écart de -1 degré sur la Bretagne équivaut à la consommation d'une ville d'environ 200.000 habitants en plus" c'est principalement parce que EDF a largement développé le chauffage électrique en Bretagne et ailleurs ce qui est le moyen le plus énergivore pour ce chauffer avec des pics de consommation difficiles à gérer.
Ecowatt est un système aberrant dans lequel on vous dit "laissez vos pc en ligne pour qu'on vous dise de moins consommer". Les citoyens n'ont pas adhéré à ce système : les malheureux 43800 inscrits l'ont été en grande partie sans leur demander leur avis suite à un partenariat avec l'académie de Rennes qui à inscrit d'office une partie de ses fonctionnaires.
Ecowatt c'est de la COM et en attendant où sont les économies d'énergies ?

PAS ECO DU TOUT LES WATTS | 03 décembre 2013 à 13h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Eh oui ; et en plus il faut voir le propos public d'un très haut dirigeant de RTE il y a deux ou trois ans dans une table ronde du mouvement européen à Rennes (filmée par RTE; pour RTE) ; une suite de syllogisme sur l'énergie, les enr, leur irrégularité (ouais et les marées, et les courants, et quand il n'y a pas de vent ou de pluie, il peut y avoir du soleil) ou le stockage : or les capacités de stockage hyrdoélectrique par station de pompages en Europe du complexe nucléaire RTE EDF peuvent assurer la régulation d'une capacité ENR équivalente à celle du parc nucléaire ; il est vrai que ce dirigeant prenait vraiment M Michu pour un abruti, et qu'il s'est fait sévèrement tâclé par une personne du public qui lorsqu'on lui demanda son nom répondit en substance "M Michu, amputé du cerveau" . Cela est vérifiable puisque RTE a le film. J'étais dans la salle et me suis bien amusé de la baffe technique et le découpage en fine lamelle de ce grand cuistre mamamouchi outrecuidant, devant toute sa cour de cadres, par ce M Michu maniant aussi bien le verbe que le scalpel logique. D'ailleurs ce mamamouchi est il toujours en poste ?

pan pan | 03 décembre 2013 à 18h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats