En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un site pour aider les enseignants à appréhender ''l'interdisciplinarité'' liée à l'EDD

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Annoncé en mars 2009, la société d'édition spécialisée dans le développement durable Terra Project, en partenariat notamment avec l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), a officiellement lancé le 17 mai le site www.education-developpement-durable.fr qui propose gratuitement aux élèves et aux enseignants des ressources pédagogiques dans les collèges et lycées pour l'éducation au développement durable (EDD).

Rappelons que si en 2004, un premier plan triennal a été lancé par le Ministère de l'Education nationale pour impulser une approche transversale de l'EDD de la maternelle au lycée notamment dans les programmes scolaires de sciences de la vie et de la Terre (S.V.T.) et d'histoire-géographie, le concept peine encore se généraliser en France. Face à la transversalité de ce concept, les professeurs sont parfois démunis, malgré les initiatives lancées dans des écoles en partenariat avec des associations. Pour Pascal Boyries, inspecteur à l'Education Nationale, ''la difficulté de l'enseignant réside dans la mise en oeuvre de la transdisciplinarité'' pour ''articuler logique de programme et logique de projet'', a-t-il indiqué, à l'occasion d'une conférence de presse.

Un besoin de formation des enseignants

La formation des professeurs à cet enseignement, quelle que soit leur discipline, fait encore défaut en 2010 ! Elle est pourtant prévue dans le cadre de la deuxième phase de généralisation de l'EDD lancée par le Ministère de l'Education Nationale et inscrite dans la loi Grenelle 1. Selon Michel Chouzier, autre inspecteur à l'Education nationale, seul un stage de formation au développement durable d'une durée de deux jours est proposé aux enseignants ! Ces derniers opteraient de plus en plus pour la formation à distance (30 heures de travail), a-t-il ajouté tout en soulignant le besoin de ''développer la formation de proximité''.

L'objectif de ce portail internet vise donc à ''offrir à chaque enseignant un véritable outil de travail qui lui permet de préparer ses cours et de diffuser à ses élèves des séquences pédagogiques entièrement personnalisées''. Pour ce faire, plus de 100 études de cas et 250 exercices en lien avec les programmes scolaires sont proposés sur le site. ''De la genèse du développement durable aux changements climatiques en passant par la biodiversité, c'est plus de 16 thématiques et près de 200 sous-thèmes qui sont développés'', a précisé Terra Project. Le contenu du site est élaboré par une quarantaine d'enseignants, ''dans une approche transdisciplinaire''. Il est validé par un comité scientifique qui réunit notamment l'Ademe, l'Unesco et l'IRD (institut de recherche et développement), partenaires du projet.

Deux mille enseignants seraient inscrits sur le site. Pour Anne Marleix, cofondatrice de Terra Project, cette démarche ''contribue à élargir la connaissance sur des bases scientifiques et vise à comprendre l'origine des phénomènes''. L'accent est mis ''sur l'analyse systémique, la co-disciplinarité et l'autonomie de l'élève''. La société d'édition entend développer de nouveaux outils pédagogiques adaptés aux cours. Pour cela, Mme Marleix a souligné la nécessité d'élargir les partenariats publics et privés. Ce portail bénéficie déjà du soutien respectif du Ministère de l'Éducation nationale et de l'Ademe à hauteur de 90.000 euros. Son coût total est de 350.000 euros.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…