En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation des bâtiments en Europe : la Commission proposera sa feuille de route à l'automne

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre de son Pacte vert pour l'Europe ou Green Deal, la Commission européenne est en train de préparer une feuille de route concernant la rénovation énergétique des bâtiments. Baptisée « vague de rénovation », cette nouvelle stratégie sera présentée à l'automne prochain.

Après avoir consulté les parties prenantes courant mai 2020, la Commission européenne se tourne désormais vers les citoyens européens jusqu'au 9 juillet 2020. À travers cette consultation, elle cherche à recueillir des avis sur la manière de renforcer la fréquence et la qualité des rénovations de bâtiments par le biais d'instruments réglementaires, politiques et financiers. Actuellement, environ 11 % du parc immobilier de l'Union européenne subit chaque année des travaux de rénovation allant de « légers » (3 % à 30 % d'économies d'énergie), à « moyens » (30 % à 60 %), et jusqu'à des « rénovations lourdes » (> 60 % d'économies d'énergie). Mais la grande majorité de la rénovation ne porte pas sur la performance énergétique, et le taux de rénovation énergétique pondéré n'est que de 1 % par an. Trop peu pour renouveler le parc immobilier privé et public et le conduire vers la neutralité carbone d'ici 2050.

La Commission européenne veut donc renforcer sa politique en la matière et en faire un axe de relance post-Covid : « La construction et la rénovation sont une industrie à forte intensité de main-d'œuvre qui soutient un large éventail de secteurs en amont et de petites et moyennes entreprises (PME). En plus d'économiser de l'énergie et de l'argent et de réduire les émissions de CO2, cette initiative apportera une contribution essentielle à la création d'emplois et à la relance économique dans le contexte de la pandémie de la Covid-19. »

Réactions1 réaction à cet article

 

Ben en France c'est tellement tombé dans la poche d'escrocs que pas grand monde n'est intéressé à isoler sa maison.
Je vais dire une chose qui j'espère choquera, en tant qu'artisan électricien j'ai suivi une formation d'expert, que je n'ai pas utilisée, je suis chrétien et le vol ne fait pas partie de ma culture, j'ai appris à faire avaler les pires bobards aux clients pour leur faire installer des trucs inutiles et évidement coûteux, :l'expert est passé, après passent les autres; amiante pour une maison tricentenaire, champignons dans une charpente en châtaigner etc.
Faut bien se remplir les poches!
Et l'état derrière? pour lui la France est composée de 60 millions et quelques d'imbéciles, et quelques centaines de milliers d'artisans hyper intelligents dignes d'intérêt.

pemmore | 16 juin 2020 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager