Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Efficacité énergétique et EnR : le Parlement européen plaide à nouveau pour plus d'ambition

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le 23 juin, le Parlement européen a de nouveau appelé la Commission européenne et les Etats membres à renforcer la part des énergies renouvelables (EnR) et d'efficacité énergétique d'ici 2020 et 2030. Les eurodéputés ont adopté deux résolutions demandant de rehausser leurs objectifs visés par le paquet énergie climat 2030, avant le réexamen des politiques énergétiques par la Commission européenne prévu d'ici fin 2016.

Si en matière d'EnR, "de nombreux Etats membres" ont atteint l'objectif de 20% d'EnR dans le mix énergétique d'ici 2020, d'autres sont encore "en retard et doivent faire davantage", rappellent les eurodéputés. Ils visent un "objectif  [contraignant] de 30% de renouvelables dans la consommation soit un minimum pour 2030, également sur le plan national". En octobre 2014, les Etats membres se sont prononcés pour un objectif de 27% d'EnR d'ici 2030 mais qui n'est pas décliné entre les Etats membres.

L'objectif européen d'amélioration de 20% de l'efficacité énergétique d'ici 2020 "pourrait être menacé, à moins que la législation actuelle de l'Union ne soit pleinement mise en œuvre", ont également prévenu les eurodéputés. Ils ont réitéré leur appel en faveur d'un objectif de 40% d'efficacité énergétique pour 2030, au lieu des 27% proposés par le Conseil de l'UE, et de le rendre également contraignant "pour parvenir à un degré maximum d'ambition et d'effort de la part des Etats membres".

Le Parlement soutient également la décentralisation de la production d'EnR : "L'autoproduction et l'autoconsommation sont des droits de base et la prochaine révision de la directive sur les énergies renouvelables devra encourager les investissements dans ce domaine". Il demande aussi d'augmenter la participation des acteurs locaux dans les programmes d'efficacité énergétique existants : "Les consommateurs devraient jouer un plus grand rôle pour atteindre ces objectifs, par exemple par la rénovation des bâtiments ou le chauffage et la climatisation collectifs", estiment les députés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

OBSTAFLASH, feu de balisage nouvelle génération pour éolienne OBSTA