En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Europe : l'Efsa consulte le public sur les risques cumulés des pesticides pour l'homme

Risques  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) lance une consultation publique, jusqu'au 15 novembre, portant sur deux évaluations pilotes relatives aux risques pour l'homme des effets cumulatifs des résidus de pesticides dans l'alimentation. Les évaluations portent respectivement "sur les effets chroniques sur le système thyroïdien et les effets aigus sur le système nerveux". Les parties prenantes peuvent soumettre leurs observations sur le site de l'Efsa. Ces évaluations des risques cumulés pour le système nerveux et la thyroïde ont été réalisées par l'Autorité à l'aide des données de surveillance des résidus de pesticides dans les aliments, collectées par les Etats membres de l'UE en 2014, 2015 et 2016.

"En tenant compte des incertitudes", les premiers résultats des deux évaluations pilotes indiquent que "le risque que représente pour le consommateur l'exposition cumulée par l'intermédiaire de l'alimentation est inférieur au seuil qui justifierait une action réglementaire, et ce, pour tous les groupes de population couverts", précise l'Efsa. Les évaluations pilotes sont basées sur des groupes d'évaluation cumulative établis par l'Autorité. Deux groupes ont été utilisés pour l'évaluation des effets sur la thyroïde comprenant respectivement 124 et 18 substances actives. Deux autres groupes ont été utilisés pour étudier les effets sur le système nerveux, comprenant respectivement 100 et 47 substances.

Suite à la consultation publique, les deux évaluations seront finalisées en 2020. L'avis finalisé de l'Efsa guidera les gestionnaires du risque de la Commission européenne et des Etats membres qui réglementent l'utilisation des pesticides dans l'UE.

Réactions3 réactions à cet article

 

Il serait très très souhaitable que le texte permettant de "soumettre nos observations", autrement dit en français " donner son avis", soit lisible en français, et pas uniquement en anglais. Il me semblait pourtant que ces 2 langues sont les langues officielles de l'UE. Ai-je raté une information à ce sujet ?

ysor | 21 septembre 2019 à 17h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je répète mon message précédent : En France, tout le monde n'est pas capable de lire un texte en anglais. L'Efsa réduit ainsi, par la langue utilisée, les observations à cette consultation publique, ce qui est très discriminant.

ysor | 21 septembre 2019 à 17h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ ysor : c'est probablement en effet un moyen bien commode d'écarter bon nombre de contributions de citoyens forcément mal informés de l'innocuité des pesticides...

Pégase | 24 septembre 2019 à 13h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager