En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Électricité à partir de biomasse : 14 nouveaux projets soutenus

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

La ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, a désigné, le 13 décembre, les lauréats du cinquième appel d'offres pour le développement de centrales de cogénération à partir de biomasse. Quatorze projets ont été retenus, pour un volume total de 74,1 MW. « Les installations lauréates produiront de l'électricité renouvelable pour un volume total de 600 GWh par an et de la chaleur renouvelable à hauteur de 2 800 GWh par an », indique le ministère.

Neuf projets bois énergie ont une capacité inférieure à 3 MW et quatre projets vont au-delà, jusqu'à 25 MW. Une installation de méthanisation fait également partie des lauréats.

« Les quatorze projets lauréats de cette troisième période disposeront d'un contrat de complément de rémunération de l'électricité garanti pendant vingt ans avec un tarif de 113 €/MWh en moyenne. Pour les installations "bois énergie" de plus de 3 MW, le prix moyen atteint 109 €/MWh », précise le ministère.

Réactions2 réactions à cet article

 

De quelle biomasse parle t -on ? Qui sont les lauréats ? Dans le département 44, ENOVALIA a été retenu pour un projet. On trouve sur internet."Cette société a pour activité principale : Traitement et élimination des déchets non dangereux, gestion des déchets, collecte de déchets, traitement des déchets, élimination des déchets, l'élimination et le traitement avant élimination de déchets non dangereux, solides ou autres : l'exploitation de décharges pour l'élimination de déchets non dangereux l'élimination de déchets non dangereux par combustion ou incinération ou d'autres méthodes, avec ou sans production d'électricité ou de vapeur, de carburants de substitution, de biométhane, de cendres, de compost et d'autres co-produits destinés à un le traitement des déchets organiques dans le but de les éliminer". Déchets Non Dangereux, ex. comme pour Leroux et Lotz à Nantes (incinérateur 1MW en ville) ça peut être bois avec colles, vernis, peinture ce qui se traite normalement dans un incinérateur, loin des villes, avec normes VLE incinérateurs, garanties quant aux dioxines, PM, HAP ... rejetées. " Le site est à coté de l'usine arc en ciel COUERON, traitement des ordures, Dont le président est M. Arlen Franck pour ces 2 sociétés, mais M Arlen a 17 autres mandats.. L'art. indique un complément de rémunération garanti sur 20 ans. Contrat apparemment juteux. Je ne vois pas où se trouve l'écologie, où sont les garanties pour l'environnement, les habitants, Nantes.. dans ce projet.

J Cl M 44 | 17 décembre 2019 à 09h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J Cl m 44: vous avez raison, il n'y a aucune écologie dans ces projets qui sont purement industriels et nuisibles aux populations riveraines. Nous aimerions savoir quels sont ces 14 projets.

gaïa94 | 20 décembre 2019 à 23h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager