Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Electricité : importations et effacements ont compensé les réacteurs nucléaires à l'arrêt

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Comme attendu, les dix derniers jours ont été difficiles pour le réseau électrique français, annonce RTE ce vendredi 27 janvier 2017. La pointe de consommation a atteint jusqu'à 93.000 mégawatts (MW). Ce niveau de demande est élevée, mais reste en dessous des niveaux de février 2012 (102.400 MW) et de décembre 2010 (96.700 MW). Toutefois, compte tenu de l'indisponibilité importante du parc nucléaire, le réseau a subi d'importantes contraintes. La disponibilité du parc de production français a été réduite à 90.000 MW en moyenne, explique le gestionnaire de réseau.

RTE précise que les renouvelables ont couvert une part importante de la demande : jusqu'à 17% les mercredi 18 et jeudi 19 janvier. Par ailleurs, malgré une situation tendue, aucun des moyens exceptionnels n'a été activé pour éviter un black-out : alerte Eco2mix, interruption de 21 sites industriels, baisse de 5% de la tension, coupures localisées, tournantes et limitées à 2h00.

Espagne, Belgique et Allemagne répondent présent

Tout d'abord, RTE a pu assurer l'équilibre entre la consommation et la production lors de cette période de grand froid grâce aux importations. "L'Espagne (1.352 MW en moyenne), la Belgique (1.015 MW en moyenne) et l'Allemagne (772 MW) ont été les trois pays les plus exportateurs vers la France", explique RTE. Ces importations ont été rendues possibles grâce au renforcement de la coopération entre les gestionnaires de réseaux européens.

Ensuite, l'effacement a permis de réduire la consommation aux moments les plus critiques. Mercredi 25 janvier, la baisse a atteint jusqu'à 2.200 MW. Une telle réduction correspond à la consommation de Paris intra-muros. Enfin, "plus d'un Français sur deux a modifié ses habitudes électriques pour qu'il n'y ait pas de coupure d'électricité", indique RTE se basant sur un sondage qu'il a commandé à Ifop.

Réactions3 réactions à cet article

 

(N'étant pas abonné, je ne vois que le titre)

J'ai aussi lu que la consommation nationale de gaz 2016 a été augmentée de 10% du fait de la mise en route des centrales gaz.
Une chose est certaine c'est que le pourcentage d'électricité fossile va sérieusement augmenter au delà des 5% habituels. Je souhaite qu'il ne s'agit que d'un accident écologique qui sera réglé les années prochaines.

VD69 | 29 janvier 2017 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est bien ces chiffres en MW. Merci aux éoliennes et panneaux solaires Espagnols, Belges et Allemands.
Ce serait bien aussi qu'on est les chiffres en Euros! combien à coûté cette électricité de pointe?

Vincent | 30 janvier 2017 à 09h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comme Vincent je souhaite disposer de plus d'infos sur ces importations. Nous étions en situation anticyclonique d'hiver donc peu de vent et beaucoup de brouillasse. Je ne serait donc pas surpris que cette électricité vienne surtout du lignite allemand.

VD69 | 30 janvier 2017 à 11h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager