En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Électricité verte : lancement d'offres 100 % made in France

Les offres d'électricité vertes ont été épinglées à de nombreuses reprises. Pour se démarquer, deux fournisseurs lancent des offres basées sur une production 100 % française, afin que le citoyen puisse soutenir le développement de nouveaux projets.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
Électricité verte : lancement d'offres 100 % made in France

Aujourd'hui, les offres d'électricité verte font florès. Chaque fournisseur lance la sienne pour séduire de nouveaux consommateurs. Mais difficile de s'y retrouver pour ces derniers, d'autant que plusieurs acteurs dénoncent l'aspect pas si vert de ces offres. À l'instar de Greenpeace, ou même de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), qui demandent la création d'un label pour faire le tri dans les offres d'énergie verte.

Parmi les nouveaux venus sur ce marché, Plüm Énergie et Ekwateur veulent se différencier en proposant une fourniture d'électricité renouvelable française, voire locale. La promesse : acheter de l'électricité réellement produite par des parcs renouvelables en France, quand d'autres fournisseurs se contentent d'acheter des garanties d'origine européennes pour verdir l'électricité fournie. Ces offres passent par des partenariats directs avec les exploitants de parcs renouvelables. Détails.

Des offres spéciales pour les riverains

Ainsi, Ekwateur vient d'annoncer son partenariat avec le développeur RES pour concevoir des offres très locales, baptisées RESolution. Les particuliers résidants dans les communes où sont implantés des parcs développés par RES, ainsi que les petits professionnels, pourront bénéficier de tarifs d'électricité réduits. « Les développeurs ont une problématique d'acceptabilité de leurs parcs, explique Julien Tchernia, président et cofondateur d'Ekwateur. Pourtant, une autre industrie a réussi à faire accepter des modifications profondes des paysages de montagne : les stations de ski. La raison ? Parce que localement ça crée de l'activité ». L'idée est donc, grâce à des tarifs attractifs de l'électricité verte, de faciliter l'acceptation de nouveaux projets. Ekwateur discute actuellement avec d'autres producteurs, notamment d'électricité à partir de déchets, pour décliner le concept.

Cette nouvelle offre spéciale vient enrichir le catalogue du jeune fournisseur, qui repose actuellement sur deux offres : une classique, la plus compétitive pour les clients, basée sur le rachat de garanties d'origine européennes, et une premium, où le client peut choisir à quelle centrale hydroélectrique il achète de l'électricité. Ekwateur s'engage alors à acheter autant d'électricité et de garantie d'origine de cette centrale que d'énergie qu'il fournit. Cette offre séduit 40 % de la clientèle du fournisseur. Elle repose aujourd'hui sur une dizaine de centrales hydroélectriques et un parc éolien, sortis des tarifs d'achat.

Participer au financement de la transition énergétique

L'idée de Plüm Energie est sensiblement la même : vouloir soutenir le développement des énergies renouvelables sur le territoire. Le fournisseur va passer des contrats directs avec des producteurs sur des partenariats de long terme (dix, vingt ou trente ans) pour revendre leur électricité à ses clients. Il s'est associé à sept producteurs indépendants (Akuo, Boralex, Nass & Wind, Reden Solar, Tenergie, Valorem et VSB énergies nouvelles) pour lancer l'offre Electricité Verte d'Origine Contrôlée. Les discussions sont d'ores et déjà engagées sur cinq installations.

« L'idée est d'accompagner l'investissement dans de nouveaux projets. On va travailler avec des installations récentes (moins de dix ans), mais notre objectif est de travailler avec de la production nouvelle ou de la production sortie des soutiens publics », explique Vincent Maillard, président de Plüm Energie. Le fournisseur s'engage, pour chaque mégawatt-heure vendu à ses clients, à acheter un mégawatt à un producteur en France.

 
Parmi les nouveaux venus sur ce marché, Plüm Énergie et Ekwateur veulent se différencier en proposant une fourniture d'électricité renouvelable française.  
 
« Toute notre offre sera basée là-dessus. Nous voulons redonner le pouvoir au citoyen sur la transition énergétique, qu'il puisse réellement apporter sa contribution. On veut créer un marché sans intermédiaire, sans trader », indique le président de Plüm. Le fournisseur ne veut pas se rater : il s'est déjà fait épingler par Greenpeace pour sa première offre verte basée sur des garanties d'origine. Il veut désormais se différencier de ses concurrents qui rivalisent d'offres vertes attractives, en s'appuyant sur les garanties d'origine. « On ne peut pas vendre 10 % moins cher de l'électricité verte, on ne fait pas du renouvelable moins cher que le nucléaire aujourd'hui en France, souligne-t-il. Mais ce qui compte au final pour le consommateur, c'est la facture, pas le prix du kilowatt-heure. D'où l'intérêt de travailler sur les économies d'énergie ».

Plüm Energie propose en effet à ses clients de les accompagner dans les économies d'énergie, en les récompensant financièrement pour les efforts réalisés. Il a également mis en place des offres heures pleines / heures creuses plus contrastées que l'offre classique du fournisseur historique, « pour apprendre aux clients à consommer au bon moment ». « Aujourd'hui, le système pousse les consommateurs à consommer l'électricité la nuit, pour absorber la production nucléaire. Mais avec le développement des renouvelables, et notamment du solaire, certaines consommations, comme les ballons d'eau chaude, devront être décalés en journée », explique cet ancien d'EDF.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager