En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les emballages plastique peuvent favoriser le gaspillage alimentaire, selon Les Amis de la Terre et Zero Waste

Déchets  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Ce mardi 10 avril, Les Amis de la Terre Europe et Zero Waste Europe publient une étude selon laquelle les emballages en plastique ne permettent pas de lutter contre le gaspillage alimentaire. Au contraire, "dans certains cas, le conditionnement sous plastique peut même encourager ce gaspillage".

Les emballages plastique permettraient de limiter le gaspillage alimentaire en allongeant le temps de conservation des aliments, défend l'industrie agroalimentaire. Or, "le gaspillage alimentaire et les quantités d'emballages plastique en Europe ont augmenté de manière concomitante, atteignant respectivement 173 et 30 kg de déchets par personne et par an", expliquent les deux associations qui estiment que les raisons du gaspillage alimentaire sont plutôt à chercher du côté des "pratiques du système de distribution et de consommation dominant".

Privilégier les circuits courts

Le rapport met en avant les normes esthétiques et les standards de l'industrie agro-alimentaire. "Des chaînes d'approvisionnement alimentaire courtes peuvent rapprocher les consommateurs des agriculteurs locaux et favoriser la prévention des déchets et des taux élevés de réutilisation et de recyclage des emballages", expliquent les deux associations. Autre source de gaspillage : les emballages multipacks qui "contraignent les consommateurs à acheter parfois plus que ce dont ils ont besoin".

Pour réduire le gaspillage alimentaire, le rapport préconise la promotion d'une alimentation locale et de qualité. Cette stratégie et les objectifs de réduction de la consommation de plastique "sont complémentaires et peuvent se renforcer mutuellement". Les auteurs du rapport demandent à l'Union européenne d'étudier les interactions entre les déchets alimentaires et les déchets d'emballages plastique pour développer des solutions adaptées à l'économie circulaire. De même, l'UE devrait "adopter des objectifs de réduction des emballages plastique à usage unique et de promotion des emballages réutilisables ou de la vente en vrac". Enfin, les associations souhaitent que l'Europe réglemente les méthodes de conditionnement, telles que les multipacks, les classifications excessivement strictes et les emballages trompeurs.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…