En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Emballages polystyrène : les professionnels du plastique fixent les conditions du développement du recyclage

Déchets  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°372 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°372
[ Voir un extrait | Acheter le numéro]

Mercredi 12 juillet, Elipso, l'association professionnelle des fabricants d'emballages plastiques, PlasticsEurope, l'association européenne des producteurs de plastiques, et Valorplast, la société dédiée au recyclage et créée par les associations professionnelles des industriels du plastique, ont fixé trois priorités pour assurer le développement du recyclage du polystyrène (PS) issu des déchets d'emballages.

Tout d'abord, les recycleurs de matières plastique doivent investir pour récupérer le PS présent dans les balles de déchets plastique en mélange (polyéthylène, polypropylène et polystyrène) produites par les centres de tri. Ensuite, ils doivent investir dans la régénération pour produire des paillettes ou des granulés de PS. Enfin, la filière doit trouver des débouchés innovants et stables.

Un essai encourageant

Actuellement, cette résine plastique focalise l'attention et les critiques dans le cadre de l'extension des consignes de tri à tous les emballages : elle est difficile à séparer des autres résines utilisées pour les emballages et il n'existe pas de filière de recyclage en France. Ces difficultés s'expliques par la finesse et la légèreté des emballages en PS ainsi que par leur grande variété (barquettes de viande, pots de yaourt, boîtes de pastilles de lessive, etc.). La massification des volumes pour assurer des flux suffisamment importants d'un point de vue industriel et la création d'une filière rentable et pérenne sont les deux enjeux auxquels doivent répondre les professionnels, estiment les professionnels du plastique.

Les trois acteurs de la filière plastique ont toutefois confiance dans le développement d'une filière de recyclage des emballages en polystyrène. Deux initiatives alimentent leur optimisme. Tout d'abord, Total a testé l'incorporation d'environ 20% de polystyrène recyclé dans du polystyrène vierge. "L'essai, qui a été réalisé sur un site de production existant, a abouti avec succès à un produit avec des propriétés équivalentes à celles du polymère vierge", expliquent-ils. Ensuite, PlasticsEurope a lancé une plateforme regroupant les producteurs du polymère pour trouver des solutions de recyclage. "En ayant recours au recyclage chimique, cette initiative vise à convertir les déchets de polystyrène post-consommation collectés, en polystyrène vierge."

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…