Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Émissions de carbone de la France : les derniers chiffres officiels publiés

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa) a publié son dernier bilan officiel des émissions nationales de gaz à effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques. Entre 2018 et 2019, les émissions françaises (hors puits de carbone) ont ainsi baissé de 1,9 %. Soit 436 millions de tonnes d'équivalent CO2 (Mt CO2eq) ont été émis. Par conséquent, l'objectif fixé par la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) relatif à l'année 2019 « a été atteint », souligne le Citepa.

L'organisme prévoit aussi une réduction « exceptionnelle » de 9,2 % des émissions entre 2019 et 2020, liée à la crise sanitaire de la Covid-19. « Si le chiffre des émissions nationales annuelles de GES 2020 (396 Mt CO2eq) correspond à une pré-estimation, il est très probable que l'année 2020 respectera également l'objectif de la SNBC (objectif indicatif de 436 Mt CO2eq) », estime le Citepa. Les émissions « devront continuer à diminuer, sans rebond post-crise, pour que le budget carbone 2019-2023 soit respecté », ajoute-t-il. Les émissions françaises devront baisser de près de 10 Mt en moyenne par an (soit -2,3%/an) sur la période 2019-2023, selon ses calculs. « Le défi sera donc d'éviter un rebond des émissions à la hausse trop important après 2020 et de rester sous la trajectoire annuelle du 2e budget carbone SNBC », prévient le Citepa.

Se basant sur les chiffres du Citepa, le Haut conseil pour le climat (HCC) vient aussi d'exhorter la France à accélérer le rythme de réduction de ses émissions. De même que la justice : ce 1er juillet, statuant sur un recours de la ville de Grande-Synthe (Nord), le Conseil d'État a enjoint au Gouvernement de prendre des mesures supplémentaires avant fin mars 2022 pour respecter la trajectoire de réduction de 40 % des émissions de GES d'ici 2030.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Risques : essais abusifs sur batterie Lithium de forte puissance CNPP