En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Emissions de CO2 des voitures : le Parlement européen tranche

Transport  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Le Parlement européen et la présidence lituanienne se sont mis d'accord sur un report des objectifs de réduction des émissions de CO2 des voitures. La révision en cours de la législation européenne fixe une limite de 95gCO2/km pour les voitures particulières d'ici 2020. Le nouvel accord prévoit que 95% des voitures neuves mises sur le marché devront respecter cet objectif dès 2020 au lieu de 100%. Pour chaque fabricant, des bonifications seront accordées pour les modèles plus propres entre 2020 et 2022 mais elles seront plafonnées à 7,5 gCO2/km. "Notre but était de rester ferme et de ne pas affaiblir nos objectifs, afin de ne pas ralentir l'innovation dans le secteur automobile et en ce qui concerne les efforts de l'UE contre le changement climatique", a justifié le président de la commission de l'environnement, Matthias Groote (S&D, DE).

Ce nouvel accord doit encore être approuvé par l'ensemble des Etats membres à l'occasion de la prochaine réunion du Coreper vendredi 29 novembre. L'Allemagne va-t-elle encore faire pression pour changer la donne comme elle a pu le faire il y a quelques semaines ? En effet, bien qu'un premier accord ait été conclu en juin entre les institutions, les représentants permanents des gouvernements nationaux au Coreper avaient reporté son adoption, l'Allemagne demandant un report des objectifs à 2024. Une attitude jugée dangereuse par Matthias Groote : "L'attitude du Conseil crée un dangereux précédent entre les institutions. Nous devons veiller à ce que cette situation ne se répète pas à l'avenir. Le Parlement a fait son travail, et nous espérons désormais que le Conseil fera de même".

Réactions1 réaction à cet article

 

L'Europe peut-elle faire le poids devant la puissance des lobbys pétrolo-automobiles ? On peut en douter... L'Allemagne apparaît comme leur fer de lance, mais il ne faut pas se leurrer, ils ont des petits frères dans tous les pays... Et tant qu'on ne limitera pas drastiquement la puissance des voitures, ça sera de peu d'efficacité : la moyenne de 90gCO2/km est obtenue selon des tests tout sauf réalistes (norme UTAC), qui permettent de voir des monstres de 2 tonnes annoncer fièrement 5l/100 à 90km/h, sans évoquer la débauche de carburant lors des accélérations. Première action à entreprendre, urgente et de salubrité publique, casser l'image de la bagnole comme exutoire de pulsions plus que primitives !

dmg | 28 novembre 2013 à 22h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager