En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Flexibilités locales : Enedis a identifié six premières zones propices à des expérimentations

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Dans la foulée de la publication de sa feuille de route sur les flexibilités locales, le gestionnaire du réseau de distribution Enedis a publié une carte des zones d'opportunités. Dans ces zones, les solutions de flexibilité permettraient de réduire les congestions de réseau et d'éviter ou de retarder des investissements. Enedis souhaite y déployer des expérimentations de flexibilités locales. Le gestionnaire de réseau « invite tout client, raccordé au réseau de distribution d'électricité ou avec un projet de raccordement sur les zones d'opportunités identifiées, à déclarer les flexibilités qu'il est prêt à proposer ».

Six zones ont été identifiées dans un premier temps. Dans le département du Nord, les besoins de puissance sont estimés autour de 4 MW, dans la zone de Fourmanoir, en semaine, entre 8 h 00 et 14 h 00 et de 18 h 00 à 19 h 30. Les solutions de flexibilité pourraient être testées entre le 1er novembre 2020 et le 1er avril 2021.

À Paris-Breteuil, dans le septième arrondissement parisien, les besoins sont estimés à 1 MW minimum, entre 10 h 00 et 13 h 00, pour des tests entre le 1er novembre 2020 et le 1er avril 2021.

Dans les îles bretonnes de Houat et Hoëdic, la puissance nécessaire est de 800 kW, tout au long de la journée. L'expérimentation se déroulerait du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2022.

Plusieurs petites zones autour d'Aurillac (Cantal) nécessiteraient des puissances d'au moins 0,5 Mvar, entre 11 h 00 et 16 h 00. L'expérimentation aurait lieu du 1er avril 2020 au 31 décembre 2021.

Dans le Gard, autour d'Alès, les besoins sont estimés jusqu'à 5 MW, tout au long de la journée. L'expérimentation pourrait être réalisée du 1er novembre 2020 au 1er avril 2021.

Enfin, dans les Alpes du Sud, à Isola 2000, les besoins sont estimés jusqu'à 2,5 MW, de 22 h 00 à 6 h 00. L'expérimentation se déroulerait du 1er novembre 2020 au 30 mars 2021.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager