En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Enercoop augmente son capital et se lance dans le gaz renouvelable

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°367 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°367
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Le fournisseur coopératif d'électricité renouvelable Enercoop a annoncé le 8 février avoir recueilli 1,5 million d'euros auprès de ses 27.000 sociétaires. La finalisation de cet appel à souscription porte son capital à 12 millions d'euros.

Les sociétaires sont "le premier soutien" du réseau des coopératives Enercoop, aux côtés de ses partenaires financiers, a indiqué Enercoop dans un communiqué. "Ce soutien massif de nos sociétaires va permettre à Enercoop de continuer à grandir et à innover, tout en conservant les valeurs et le modèle de gouvernance qui sont les nôtres depuis la création de la coopérative", s'est félicité Emmanuel Soulias, directeur général d'Enercoop.

Avec cette augmentation de capital, le fournisseur entend "accélérer" le développement des énergies renouvelables sur le territoire. En 2017, Enercoop, autorisé à gérer des contrats d'achat d'électricité renouvelable, prévoit de diversifier ses sources d'approvisionnement.

Le fournisseur prépare aussi une offre de fourniture de gaz "100% renouvelable" en contrats directs avec les producteurs : "L'implication d'Enercoop dans le biométhane et la méthanisation sera une opportunité supplémentaire".

Réactions6 réactions à cet article

 

Bonjour,

Si d'une part le message et le format d'Enercoop se veut et se trouve vertueux, je suis surpris de l'orientation future qui semble lui être donnée.

A l'heure de la transition énergétique, défendue entre autres par la coopérative, à l'heure du combat contre les gaz à effet de serre, parler de GAZ RENOUVELABLE est une aberration !
Quelle qu'en soit sa provenance, un gaz brûlé reste un gaz brûlé et émet du CO et du CO2. Il est donc compliqué, en ces circonstances, de parler de renouvelable.

A bon entendeur

Thib_ | 10 février 2017 à 09h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Cliente électricité de chez Enercoop, je suis contente d'apprendre que je vais pouvoir souscrire à une offre Gaz renouvelable car qui d'autres sur le marché garantit cette provenance ? Engie ?
Pas sûre...

La fée des ronds | 10 février 2017 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@La fée des ronds
La critique ne porte pas sur le fait de pouvoir s'approvisionner en gaz chez Enercoop ou ailleurs, je suis également satisfait de savoir, en tant que sociétaire/client que le gaz proviendra d'une filière courte et plus respectueuse de l'environnement.
Il n'en reste pas moins que cette énergie (le gaz) est tout sauf renouvelable.

Thib_ | 10 février 2017 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Thib_
Vous ne croyez pas à la méthanisation des déchets ?

La fée des ronds | 10 février 2017 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@La fée des ronds

Si, je crois en l'énergie renouvelable en général !
Qu'il s'agisse d'éolien, de solaire photovoltaïque ou thermique, j'assimile le terme renouvelable à une source qui ne se tarit pas et dont l'énergie issue de génère pas de pollution.

Sur le sujet de la méthanisation, le cycle se veut vertueux. En effet, le méthane est là, de toutes façons.
Cependant, le méthane est brûlé, et génère donc une pollution certaine. De plus, le système est vertueux si et seulement si la chaleur issue de cette combustion est utilisée. Or on n'arrête pas une installation de méthanisation ni les déchets qu'elle utilise pendant l'été.

Je crois donc à tout système renouvelable dès l'instant qu'il est intégré horizontalement.
Ma méthanisation a pour elle l'avantage d'être multiénergie et l'inconvénient d'être multiénegrie, donc complexe à intégrer en prenant en compte les problématiques agricoles, urbanistiques, énergétiques etc.

PS : Nous pouvons continuer l'échange par mail, ailleurs que sur le site si cela vous intéresse.

Thib_ | 10 février 2017 à 11h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Thib_
Il faudrait peut être se renseigner avant de dire n'importe quoi.
La méthanisation des déchets est un moyen absolument renouvelable et durable de produire du gaz.
C'est même un des vecteurs principaux portés par Negawatt entre autres.

gromain | 10 février 2017 à 11h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager