En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Belgique envisage d'abandonner le nucléaire à partir de 2015

Energie  |    |  Clément Cygler  |  Actu-Environnement.com

Après l'Allemagne et la Suisse, la Belgique fait également le choix de renoncer à l'énergie nucléaire. Après quelques jours de discussion, les différents acteurs politiques qui travaillent sur la formation d'un nouveau gouvernement belge se sont mis d'accord pour sortir dès 2015 le pays du nucléaire.

"Le nouveau gouvernement belge élaborera, dans un délai de six mois après son entrée en fonction, un plan d'équipement permettant de remplacer les centrales actuellement en activité par de nouvelles sources d'énergie diversifiées", ont indiqué certains responsables à l'AFP.

Au total, ce sont sept réacteurs qui devront fermer progressivement. Pour l'instant, les dates de fermeture des premières centrales n'ont pas encore été fixées et dépendront avant tout "du calendrier nécessaire à la mise en oeuvre d'alternatives au nucléaire".

Réactions4 réactions à cet article

 

C'est du pipeau ! Qui peut croire que des centrales utilisant d'autres énergies pourront être construites d'ici 2015 ?

Du reste, le communiqué de l'AFP* vaut le détour :

« Interrogée par l'AFP, une porte-parole de M. Di Rupo a refusé de commenter ces informations.
« Une autre source proche du dossier interrogée par l'AFP a démenti l'existence d'un accord à ce stade et précisé que si la sortie du nucléaire à partir de 2015 était acceptée par toutes les parties aux négociations, en revanche beaucoup de divergences subsistaient sur le calendrier, les modalités de fermeture des centrales et les mesures de sécurité à mettre en place. »

Wackes Seppi | 01 novembre 2011 à 18h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Wakes Seppi : si cette annonce de sortie du nucléaire par la Belgique est du "pipeau", votre intervention est une sacrée cacophonie ! :o))))

Qui peut s'imaginer que sortir du nucléaire "dès 2015" (et non pas d'ici 2015, comme vous semblez vouloir le faire croire, avez-vous réellement lu "d'ici 2015" ?), implique d'avoir remplacé ces centrales par d'autres ?

Quelques simples d'esprit sans même un début de jugeotte ?

Mais oui, cette sortie supplémentaire du nucléaire d'un de nos voisins est bien "acceptée par toutes les parties au négociation", comme vous prenez le soin de le préciser vous-même en citant l'AFP.

Il faut aussi sans doute être aussi un peu naïf pour penser que, parce qu'on accepte un principe, on en tient donc toutes les modalités, calendriers, etc...

En tout cas, une bonne nouvelle, oui !! :o)

Cool ces belges | 02 novembre 2011 à 11h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Avant de se gausser de « quelques simples d'esprit sans même un début de jugeotte », il conviendrait d'apprendre à lire.

« Sortir dès 2015 le pays du nucléaire » signifie qu'on fermera au moins une centrale en 2015. Si on ne ferme la première qu'en 2016, 2020, 2030, ou encore à la Saint-Glinglin, on aura fait une déclaration qui n'engage que ceux qui y croient.

Donc, si on veut en fermer une, il faudra : faire des économies d'énergie équivalant à la production de la centrale fermée ; importer de l'énergie ; construire d'autres centrales. Et si on investit, il faut le faire pour obtenir des résultats d'ici 2015.

Il faut être bien naïf pour penser qu'est réaliste et crédible un principe, sans que l'on tienne des modalités aussi importantes que les investissements nécessaires à sa mise en oeuvre ; un principe dont on sait qu'il ne peut pas être mis en oeuvre dans le délai fixé.

Et si l'AFP et la presse avaient fait de l'information plutôt que du bourrage de crânes de bobos confits dans leur confort, elles nous auraient rappelé que le Parlement belge avait adopté une loi le 31 janvier 2003 prévoyant la fermeture progressive de tous les réacteurs nucléaires belges d’ici 2025, en commençant par Doel 1, Doel 2 et Tihange 1 en 2015. Mais, en 2009, le gouvernement belge, faute de solution de rechange crédible, avait passé un accord avec Electrabel afin de prolonger les trois réacteurs susvisés de dix ans.

Wackes Seppi | 03 novembre 2011 à 11h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

On peut très bien sortir du nucléaire en Belgique et partout ailleurs.

Reste à savoir par quoi remplacer l'électricité d'origine nucléaire.

Plat pays, c'est déjà niet pour l'hydraulique. Eoliennes : quelques unes en mer du nord : pas de quoi fouetter un chat. Gaz ou charbon : classique, mais ces énergies n'ont pas l'avenir (climatique) devant elles.

Question devant les émissions de CO2 qui vont crescendo : ne vaut-il pas mieux sortir des énergies fossiles (gaz compris) en priorité ?

1000_bxl | 06 novembre 2011 à 19h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager