En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un fonds pour l'innovation financé par la mise aux enchères des quotas carbone européens

Gouvernance  |    |  Agnès Sinaï  |  Actu-Environnement.com

La Commission européenne a annoncé, le 3 juillet, une dotation d'un milliard d'euros au Fonds pour l'innovation, un programme mondial pour la démonstration de technologies « innovantes » à faible intensité carbone. Sont concernés les secteurs des énergies renouvelables, industries à forte intensité énergétique, stockage de l'énergie, ainsi que le captage, l'utilisation et le stockage du carbone.

Cette initiative sera financée par les recettes provenant de la mise aux enchères des quotas dans le cadre du système d'échange de quotas d'émission de CO2 de l'Union européenne.

Quelque dix milliards d'euros seront alloués entre 2020 et 2030 aux secteurs éligibles de tous les États membres, de l'Islande et de la Norvège. Les fonds pourront être utilisés en synergie avec les aides d'État ou d'autres programmes de financement européens.

L'appel est ouvert. Les projets seront évalués « en fonction de leur capacité à éviter les émissions de gaz à effet de serre, de leur potentiel d'innovation, de leur maturité financière et technique ainsi que de leur potentiel d'expansion et de leur rapport coût-efficacité ».

La date limite de soumission des demandes est fixée au 29 octobre 2020 via le portail de financements et appels d'offre de l'UE.

Réactions2 réactions à cet article

 

ça va être très amusant quand la commission européenne va réaliser que le carbone n'est pas un problème pour le climat ! la combustion d'énergie fossile en milieu restreint et artificialisé (les villes) pose des problèmes de pollution, mais arrêter à 100% les émissions de gaz à effet de serre n'a aucun sens pour le climat puisque le principal gaz à effet de serre c'est la vapeur d'eau !
Dans les zones tempérées (mers et vastes forets) la quantité de vapeur d’eau augmente proportionnellement à la chaleur et le climat se régule tout seul : baisse de la radiation solaire atteignant les sols, évacuation de la chaleur par l’évaporation (60%) et albédo faible (diminution de l’effet de serre) ! Dans les zones couvertes d’eau ou de végétation les montées en température sont amorties !

Dans les zones sèches la quantité de vapeur d’eau est faible et n’augmente pas proportionnellement à la chaleur, il n’y a pas d’évaporation donc il y a stockage de chaleur dans les sols, les surfaces claires augmentent l’effet de serre (albédo plus fort) , et les surfaces sombres stockent plus de chaleur (albédo faible) ! Dans les zones sèches les montées en température sont exponentielles !

C’est la coupure du cycle de l’eau sur les continents l’été (donc la dé-végétalisation) qui dérègle le climat ! Donc l’évaporation (décrié par les écologistes) n’est pas un problème pour le climat c’est même LA solution !

laurent | 07 juillet 2020 à 09h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci laurent !
Certains ici vous brûleraient en place publique pour de tels propos, si par malheur ils arrivaient au pouvoir.
Courage !

Albatros | 21 juillet 2020 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager