Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Energies marines : La Région Bretagne se porte candidate pour accueillir la plate-forme technologique

Energie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
À l'occasion du 20ème anniversaire du technopôle Brest Iroise, ce vendredi 4 septembre, Jean-Yves Le Drian, Président de Région, a annoncé que la Bretagne se portait officiellement candidate pour accueillir, à partir de Brest, la grande plate-forme technologique sur les énergies marines.

Rappelons que le Grenelle de la mer à peine terminé, Nicolas Sarkozy était allé présenter au Havre une série de mesures visant à redonner une ambition maritime à la France sachant que le pays possède un territoire maritime 20 fois supérieur à son territoire métropolitain soit 11 millions de km2. Il avait notamment précisé que le secteur des énergies marines bénéficierait du grand emprunt national et qu'une grande plate-forme technologique sur les énergies marines pilotée par l'Ifremer devrait également voir le jour avant la fin de l'année 2009.

Jean-Yves Le Drian devrait rencontrer dans les prochains jours le directeur général d'IFREMER, Yves Perrot et faire l'acte de candidature officielle la semaine prochaine. La Bretagne concentre tous les savoirs faire et compétences nécessaires à la mise en œuvre de ce projet : les moyens de recherche, publics et privés, mais aussi le potentiel industriel, les infrastructures portuaires nécessaires au développement à plus grande échelle de ces innovations technologiques, commente-t-il dans un communiqué.

Réactions1 réaction à cet article

 
Les énergies marines : une chance pour la Bretagn

L'Ecosse, l'Angleterre, notamment, se sont engagées dans le dévoleppement des énergies marines. La France, et la Bretagne, en particulier dispose des mêmes atouts, voire meilleurs, si l'on parle d'énergie maréemotrice. Il est admis par tous que les énergies fossiles, importées, polluantes, épuisables, sont à remplacer dans les meilleurs délais et dans la plus grande proportion possible.
Le nucléaire est une solution avec ses avantages et ses risques. Les énergies renouvelables, non polluantes, sont à développer activement pour prendre la plus grande part possible des besoins énergétiques toujours croissants. La France a deux cartes à jouer : le solaire en région PACA (Corse comprise) et les énergies marines en Bretagne.
Le développement des énergies marines comporte de multiples disciplines : Evaluation des potentiels énergétiques dans ses différentes formes, choix des sites, énergétique, mécanique des fluides,
électrotechnique, mécanique, hydraulique, thermodynamique, électronique, matériaux, génie publique ...
ce qui correspond à de multiples emplois créateurs de richesse : recherche et développement, industrialisation des composants,travaux d'implantation, commercialisation, gestion, financement... Montage de partenariat...
Ma carrière d'ingénieur en moteurs thermiques et systèmes électroniques (Calcul, Essais,commercial, gestion) me prédispose à m'intéresser au développement des énergies marines en Bretagne, où je viens de m'établir. Je suis prêt à y participer.
Merci de me contacter pour toute proposition d'activité dans ce domaine.

Turbo | 22 novembre 2009 à 02h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager