En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eolien en mer posé et flottant : deux feuilles de route annoncées

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
Environnement & Technique N°331 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°331
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Le ministre de l'Ecologie a annoncé le lancement d'une feuille de route pour mener une réflexion sur l'architecture des prochains appels d'offres pour l'éolien offshore posé, lors du premier Comité national des énergies renouvelables en mer (Cnem), réuni le 6 novembre. Deux appels d'offres ont déjà été lancés pour une puissance totale de 3.000 MW.

Philippe Martin a également lancé une feuille de route pour l'éolien en mer flottant, "qui a pour objectif de soutenir le développement de cette technologie pour aller vers un déploiement pré-commercial à moyen terme. Elle commence par l'étude du potentiel et de la ressource, avec la mise en ligne mi-novembre, d'une demande d'information publiée sur le site du ministère".

Concernant l'hydrolien, troisième priorité définie lors du Cnem, le ministère rappelle qu'un appel à manifestations d'intérêt a été lancé le 1er octobre. Il sera clôt le 25 avril prochain. "Les projets présentés devront être localisés dans les zones propices identifiées (le Raz Blanchard en Basse-Normandie et la Zone du Fromveur en Bretagne) et être connectés au réseau d'électricité national".

Le Cnem réunit l'ensemble des acteurs (administrations, industriels et énergéticiens, associations environnementales, organisations professionnelles ainsi que collectivités locales) et se réunira chaque année afin de veiller "au développement des énergies renouvelables en mer ainsi qu'à la diversification du mix électrique dans le cadre de la transition énergétique".

Réactions1 réaction à cet article

 

Attention la vue sur mer est un joyaux ...immuable . A ce tire l'hydrolien devrait pas poser trop de problémes et l'éolien flottant devrait permettre de mettre ces machines plus au large ( moins hautes et avec moins de béton aussi ! ) ...quand aux éoliennes offshore posées j'ai bien peur que ça soit catastrophique ...les projets actuels entre 10 et 20 km c'est beaucoup trop proche compte tenu de la hauteur gigantesque de cas machines .

carlino | 09 novembre 2013 à 21h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager