Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Énergies renouvelables : les chiffres des raccordements du troisième trimestre 2021

Tandis que l'année 2021 arrive à son terme, les énergies renouvelables poursuivent leur progression exemplaire. Le solaire continue sur sa lancée monumentale alors que le biométhane est en bonne voie pour battre son record de capacité en un an.

Infographie  |  Energie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

En 2021, l'énergie solaire photovoltaïque signe définitivement une année record. Au cours du troisième trimestre, la filière a raccordé 525 mégawatts (MW) d'installations supplémentaires, selon les chiffres délivrés par les services statistiques du ministère de la Transition écologique. Si cette estimation préliminaire reste moins élevée que celle donnée il y a trois mois, elle devrait bénéficier d'une réévaluation à la hausse à la fin de l'année à en croire la tendance des trimestres précédents. La puissance raccordée aux premier et deuxième trimestres 2021 a, en effet, été revue à la hausse : atteignant désormais, respectivement, 737 MW au premier trimestre (contre 713 MW recensés initialement) et 772 MW (contre 654 MW) au deuxième, établissant un record historique.

« Cette très forte augmentation s'explique par une hausse du nombre de raccordements, mais aussi par une proportion élevée de raccordements de centrales de fortes puissances » explique le ministère, en écho aux 944 installations de plus de 100 kW raccordées durant ce troisième trimestre, en comparaison des 646 installées le trimestre précédent. À noter qu'en matière d'autoconsommation, 26,5 % du parc photovoltaïque français métropolitain constituent des installations au moins en partie en autoconsommation.

L'éolien, quant à lui, continue sur sa lancée… à la vitesse d'un escargot. En première estimation, seulement 167 MW ont été raccordés durant le troisième trimestre 2021, contre environ le double sur la même période en 2020. 726 MW ont été ajoutés à la puissance totale raccordée en France depuis le début de l'année, soit 3 % de moins qu'au cours de la même période l'an dernier.

Du côté du gaz renouvelable, le biométhane surfe toujours sur une vague en pleine croissance. Après avoir ajouté une capacité de production, revue à la hausse, de 763 gigawattheures par an (GWh/an) durant le deuxième trimestre, 518 GWh/an d'installations supplémentaires ont émergé ces trois derniers mois. La filière a déjà presque égalé, en seulement neuf mois, son record de l'an dernier et pourrait, si la tendance se confirme, dépasser la barre des 2 TWh/an de nouvelles capacités installées sur un an. Cependant, le nombre de projets en cours enregistre, ce trimestre, une légère baisse.

Enfin, concernant l'électricité produite à partir de biogaz, le troisième trimestre surpasse quelque peu la faiblesse du trimestre précédent : onze installations ont été ajoutées au parc national, pour seulement quatre (malgré, une révision à la hausse) au printemps dernier. Pourtant, la part du biogaz dans le mix électrique français – estimée à 0,6 % – demeure en progression selon le ministère : « Elle est en hausse de 7 % par rapport à la production de la même période sur 2020. »

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

OBSTAFLASH, feu de balisage nouvelle génération pour éolienne OBSTA