En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Energies renouvelables : la Chine et l'Inde en tête des pays les plus attractifs

Energie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Energies renouvelables : la Chine et l'Inde en tête des pays les plus attractifs

Selon le dernier baromètre "Renewable Energy Country Attractiveness Index" du cabinet d'audit EY paru le 29 mai, la Chine suivie par l'Inde ont pris la tête des pays les plus attractifs en matière d'énergies renouvelables (EnR). La Chine prend le leadership notamment grâce à un programme d'investissements dans les EnR (solaire, éolien, ...) de 363 milliards de dollars US d'ici 2020. En Inde, plus de 10GW (gigawatts) de capacité solaire ont également été ajoutés en trois ans. L'Inde a aussi enregistré une nouvelle capacité éolienne installée de 5,4GW en 2016-2017, selon les chiffres officiels. Les Etats-Unis occupent désormais le troisième rang dans l'index. Leur position "a été revue à la baisse principalement au regard de la disparition du Clean Power Plan. Les investisseurs sont donc davantage sur la réserve concernant les éventuelles réductions du crédit d'impôt", explique le cabinet. La France se classe quant à elle au huitième rang.

Le baromètre souligne aussi "l'essor de l'éolien offshore ainsi que les enjeux de stockage". L'éolien offshore se renforce, avec la baisse des prix en dessous de 50 €/MWh (mégawattheure) pour certains projets récents (hors coût de connexion). "Le développement attendu du marché chinois devrait contribuer à cette baisse des prix dans le secteur", ajoute EY.

Les derniers chiffres de Bloomberg New Energy Finance (BNEF) prévoient également une augmentation de la capacité de stockage installée à travers le monde de 6 GWh (gigawattheures) en 2015 à plus de 81GWh à l'horizon 2024. Les prix des batteries lithium-ion ont chuté d'environ 80% au cours des cinq dernières années. "La construction de «gigafactories» devrait tripler la capacité de production actuelle, et contribuer à faire baisser les coûts du stockage d'environ 50% d'ici 2020", souligne EY.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…