Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Renouvelables : l'éolien et le photovoltaïque décrochent de leurs objectifs

Alors que le Parlement est en passe d'adopter définitivement le projet de loi visant à accélérer le déploiement des énergies renouvelables, l'Observatoire des ENR électriques rappelle le retard pris par les principales filières.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat
Renouvelables : l'éolien et le photovoltaïque décrochent de leurs objectifs

En 2022, plus de 4,4 gigawatts (GW) d'énergies renouvelables électriques ont été raccordés au réseau, indique le baromètre des ENR électriques, présenté par Observ'er et l'Ademe, le 24 janvier. Au total, le parc renouvelable électrique représente 66,2 GW. Il a produit, en 2021, près de 120 térawattheures (TWh), soit 25 % de la consommation d'électricité française.

Malgré tout, le rythme d'installation décroche par rapport aux objectifs fixés dans la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Selon les estimations d'Observ'er, l'objectif pour 2028 pourrait être manqué de 4 à 6 GW pour l'éolien terrestre et de 3 à 7 GW pour le photovoltaïque.

Le Gouvernement a justement présenté un projet de loi visant à accélérer le déploiement des énergies renouvelables, en simplifiant les procédures et en levant certains freins. Mais après son examen par le Parlement, le texte amendé pourrait être moins facilitateur que prévu, redoutent les différentes filières.

Éolien terrestre : des projets en attente

Fin septembre 2022, 19 953 mégawatts (MW) d'éolien terrestre étaient raccordés, alors que l'objectif fixé par la PPE pour 2023 est de 24,1 GW. « Après une année 2021 très moyenne en termes de capacités supplémentaires raccordées (1 188 MW), la filière abordait 2022 avec la pression de voir ses chances d'atteindre son objectif à 2023 s'amenuiser encore davantage », indique Observ'er. Avec 944 MW raccordés en neuf mois, la filière ne parviendra pas à combler l'écart. « Deux gigawatts d'éolien terrestre manquent à l'appel pour que la filière puisse être en accord avec sa feuille de route », souligne l'observatoire.

 
Deux gigawatts d'éolien terrestre manquent à l'appel pour que la filière puisse être en accord avec sa feuille de route  
Observ'er
 
Et pourtant, ce ne sont pas les projets qui manquent : 2,7 GW patientent pour leur raccordement (avec une convention de raccordement signée) et 11 GW sont dans la file d'attente. Un embouteillage lié aux procédures administratives, aux sous-effectifs des services qui instruisent les dossiers ainsi qu'aux recours devant les tribunaux d'opposants aux projets. Reste à savoir si le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables, en passe d'être définitivement adopté par le Parlement, permettra de lever certains de ces freins.

Solaire : l'autoconsommation décolle

Le photovoltaïque a, quant à lui, ralenti en 2022, après une année 2021 record (+ 3 GW raccordés). Seulement 1,7 GW de projets ont été raccordés au cours des neuf premiers mois de l'année. Ce qui porte le parc solaire à près de 16 GW, pour un objectif 2023 fixé à 20,1 GW et entre 35,1 et 44 GW en 2028. « La prolongation du rythme actuel placerait le parc national aux alentours de 19 GW à fin 2022, et seul un marché annuel de 3,5 GW au cours des cinq années suivantes pourrait permettre le respect de la fourchette basse des objectifs à fin 2028 », souligne l'observatoire.

Le ralentissement touche en particulier les installations d'un mégawatt et plus. Il serait lié à une augmentation des prix des équipements, due à la conjoncture économique mondiale. En revanche, le segment des installations chez les particuliers reste très dynamique, ainsi que celui des grandes toitures.

« L'autoconsommation a enfin décollé. Alors que l'on dénombrait 180 000 installations fin juin, il y en a près de 200 000 aujourd'hui. C'est un essor fulgurant en peu de temps, qui a permis de franchir un gigawatt en autoconsommation individuelle », se félicite Vincent Jacques Le Seigneur, président d'Observ'er.

Réactions5 réactions à cet article

 

Pour l'éolien terrestre "11 MW sont dans la file d'attente",s'agit-il bien de MW ce qui serait négligeable ou de GW ce qui démontrerait un frein administratif considérable ?

Darwin | 26 janvier 2023 à 09h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Il s'agit effectivement de 11 GW

Sophie Fabrégat Sophie Fabrégat
26 janvier 2023 à 09h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La situation est claire:il y 20 GW d'éolien sur le réseau et 14 (11+3) GW en attente.Le lobby nucléaire freine le développement des renouvelables partout où il le peut dans la chaîne de décision.Attitude absurde pour notre pays :croient-ils vraiment retarder ces projets rentables jusqu'en 2037 ,date supposée de la mise en service des premiers EPR 2;au fait c'est quoi l'EPR 2 ?Est-ce le même que le projet EPR 2 de 1.200 MW présenté à Prague pour s'aligner sur la concurrence ?

Darwin | 26 janvier 2023 à 10h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Peut on me dire pourquoi on ne peut pas mettre sur TOUS les toits des panneaux solaires au lieu d'accaparer des surfaces immenses par des "champs solaires". Les constructions neuves doivent en être équipées d'office.

djindji | 26 janvier 2023 à 10h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore une fois, la science avance vite. Pour ma part je dis non aux éoliennes vu les projets autour de chez moi et le visuel sur les villages déjà équipés. Le visuel de jour est déplaisant, et la nuit, ce n'est plus la nuit, alors qu'on est dans une zone "noire". Rendement incontrôlable, il y a du pour et du contre. Photovoltaïque, j'ai noté que c'était taxé à la surface de terrain, beau début. Coût, stockage, ce n'est pas bien clair, tout comme résistance aux intempéries et durée de vie.
On est dans une impasse, excepté le vélo-générateur.

28plouki | 26 janvier 2023 à 13h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]