Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

AIE : 2 400 gigawatts d'énergies renouvelables supplémentaires d'ici à 2027

La guerre en Ukraine et les tensions d'approvisionnement qu'elle engendre ont conduit à une hausse sans précédent des ambitions sur les ENR à l'échelle mondiale. Au point de rendre possible le respect de la trajectoire climatique de 1,5 °C ?

Energie  |    |  Sophie Fabrégat
AIE : 2 400 gigawatts d'énergies renouvelables supplémentaires d'ici à 2027

« La crise mondiale de l'énergie a déclenché une dynamique sans précédent en faveur des énergies renouvelables, le monde devant ajouter autant d'énergies renouvelables au cours des cinq prochaines années qu'il l'a fait au cours des vingt dernières années », souligne l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un nouveau rapport, publié le 6 décembre. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a poussé de nombreux pays à accélérer les investissements dans l'éolien et le photovoltaïque, pour réduire leur dépendance aux énergies fossiles.

 
Le monde devrait ajouter autant d'énergies renouvelables au cours des cinq prochaines années qu'il l'a fait au cours des vingt dernières  
AIE
 
Entre 2022 et 2027, la capacité mondiale de production d'électricité renouvelable devrait ainsi augmenter de 2 400 gigawatts (GW), soit l'équivalent de la production électrique de la Chine aujourd'hui. La capacité photovoltaïque devrait tripler sur cette période, devenant la première source de production électrique au monde. La capacité éolienne devrait doubler.

En Europe, la capacité renouvelable installée d'ici à 2027 devrait être deux fois supérieure à celle des cinq dernières années. Les États-Unis, la Chine et l'Inde accélèrent également. La Chine devrait ainsi représenter la moitié des nouvelles capacités installées dans les prochaines années.

De nouveaux défis

Mais ces ambitions posent de nouveaux défis sur la chaîne d'approvisionnement, actuellement concentrée en Chine, ce qui crée une nouvelle dépendance énergétique. L'AIE a observé « des signes émergents de diversification dans les chaînes d'approvisionnement mondiales pour le photovoltaïque, avec notamment de nouvelles politiques aux États-Unis et en Inde pour stimuler les investissements dans la fabrication de panneaux solaires ». Ce qui pourrait réduire la part de la Chine dans la fabrication mondiale de 90 à 75 %.

Cette accélération pose également des questions liées à la disponibilité des matières premières, à la capacité des réseaux électriques à raccorder et absorber ces nouvelles productions. Cependant, estime l'AIE, l'atteinte de ces nouveaux objectifs mettrait le monde sur une trajectoire compatible avec une limitation à 1,5 °C de la hausse des températures.

Réactions3 réactions à cet article

 

Les panneaux photovoltaïques ne sont pas rentables et provoquent des augmentations de températures : 40°c de plus qu'une surface végétale vivante ! la méthode la plus efficace, la plus rentable et la plus écologique pour stocker l'énergie du soleil c'est l'arbre et la photosynthèse

laurent | 09 décembre 2022 à 09h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le problème qui va se poser pour les panneaux est celui de leur dépendance au silicium dont l'extraction et la mise en œuvre sont coûteux. A moins que les panneaux ayant des cellules à la pérovskite (très abondante et facile à travailler, ne le remplacent. En matière de renouvelables, toute technologie de production d'énergie a un impact sur le milieu naturel. La pire est l'hydraulique, en particulier la petite hydraulique "au fil de l'eau", dont les dommages sont aussi grands que la production est ridicule mais bien subventionnée. Par le contribuable.

petite bête | 09 décembre 2022 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Voui-voui-voui Laurent, mais quand pourrons-nous brancher nos appareils électriques sur les arbres?
Pour ce qui est des panneaux photovoltaïques, il faut suivre l'évolution, un peu comme pour les moteurs à explosion actuels qui ont des performances sans commune mesure avec ceux du début du XXème siècle. L'énergie photovoltaïque est assez récente et évolutive. Les panneaux assez récents, sans même parler du futur, font à la fois de la chaleur récupérable et de l'électricité, car en effet la chaleur est un facteur limitant de leurs performances.

petite bête | 14 décembre 2022 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Micro-onduleur QS1, pour les panneaux photovoltaïques à haut rendement APsystems
PARK-E, le carport 1-12 places pour recharger les véhicules électriques Ma Pergola Solaire