Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La promotion des énergies renouvelables dépasse les frontières européennes

À l'occasion d'une réunion organisée par l'Allemagne dans le cadre de sa présidence, l'Union européenne a annoncé qu'elle réservera, d'ici 2013, 11,2 milliards d'euros pour la coopération avec ses voisins dans le domaine de l'énergie.

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
   
La promotion des énergies renouvelables dépasse les frontières européennes
   
Suite à l'adoption en mars dernier d'un triple objectif en matière de lutte contre le changement climatique, d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables, l'union européenne souhaite désormais promouvoir ces actions hors de ses frontières. Dans le cadre de sa présidence, l'Allemagne, au travers de sa Ministre du Développement, Heidemarie Wieczorek-Zeul, et de son Ministre de l'Environnement, Sigmar Gabriel, a souhaité réunir les 27 états membres de l'Europe et certains pays voisins d'Afrique du Nord et du Caucase pour aborder la question de l'énergie.

Les discussions ont porté sur les conditions politiques, économiques et réglementaires favorisant la promotion des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique ainsi que sur la mise en place d'instruments de financement novateurs dans l'UE et ses voisins.
Ainsi, au titre du nouvel instrument de voisinage et de partenariat, l'UE a annoncé qu'elle réservera, d'ici 2013, 11,2 milliards d'euros à la coopération, entre autres, dans le domaine de l'énergie. Un consensus s'est dégagé quant à l'intention d'affecter une part plus importante qu'à l'heure actuelle au développement des énergies renouvelables et aux mesures renforçant l'efficacité énergétique. Le développement massif des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique est une contribution significative à la sécurité énergétique de l'Europe, à la protection du climat et à la consolidation de la paix, a déclaré le ministre allemand Sigmar Gabriel.
Actuellement, l'Allemagne soutient des projets énergétiques dans 45 pays partenaires. Le volume des projets en cours d'exécution s'élève à environ 1,6 milliard d'euros, répartis entre des projets d'appui aux énergies renouvelables comme l'hydraulique, l'éolien, l'énergie solaire, la géothermie et la biomasse pour un total de 929 millions d'euros et des projets d'augmentation de l'efficacité énergétique pour 706 millions d'euros.

L'organisation de cette réunion à l'initiative de l'Allemagne témoigne de sa motivation à faire de l'énergie une priorité pendant sa présidence à la tête de l'Europe qui s'achèvera fin juin. Par concours de circonstance, l'Allemagne est également à la tête du G8 depuis le 1er janvier et ceci pendant un an. Elle entend bien profiter de cette situation pour fait avancer la prise de conscience des huit pays les plus industrialisés du monde à savoir les États-Unis, le Japon, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l'Italie, le Canada, et la Russie.

Le prochain sommet est prévu en juin prochain et l'Allemagne prépare d'ores et déjà le terrain. La conférence préparatoire entre l'Europe et le G8 qui s'est tenu les 20 et 21 avril derniers à Berlin avait pour thème l'efficacité énergétique. Il a plus précisément été question du plan d'action de la Commission en faveur de l'efficacité énergétique, ainsi que des plans d'action des États membres dans ce même domaine qui doivent être soumis à la Commission en juin 2007 dans le cadre de la mise en œuvre de la directive relative à l'efficacité énergétique dans les utilisations finales et aux services énergétiques (Directive 2006/32/CE). L'attention a été concentrée sur les questions cruciales pour la sécurité des approvisionnements énergétiques, le confort de vie, la protection du climat et le développement de l'économie mondiale.
À cette occasion, le gouvernement allemand a annoncé qu'il prévoyait la mise en place d'une certification obligatoire des bâtiments à l'image des étiquettes-énergie en France afin de donner aux locataires et aux acheteurs une vue d'ensemble des coûts de chauffage et d'eau chaude qu'ils doivent prévoir. Ceci influencera la prise de décision des locataires et des acheteurs, et c'est bien l'intention du gouvernement fédéral, a déclaré Wolfgang Tiefensee, ministre des sciences économiques et de la technologie. L'Allemagne envisage par la suite de renforcer les normes énergétiques afin d'améliorer de 30% le bilan énergétique des bâtiments neufs.

Ces discussions devraient se prolonger lors du prochain sommet du G8 prévu du 6 au 8 juin 2007 à Heiligendamm en Allemagne.

Réactions2 réactions à cet article

 
des millions , des milliards...???

En espèrant que cet argent sera bien utilisé.
L'UE devrait créer ses propres centres dans les pays bénéficiaires pour bien contrôler la bonne utilisation de cet argent...Et de pouvoir se rendre compte sur place de l'évolution des projets...
Ca représente tellement d'argent !!! Pourquoi alors ne pas investir avec certaines sociétés européennes par exemple(emplois) qui construiraient et développeraient (des canaux, irrigations de tous genres, des immenses réservoirs...Ou d'autres choses comme de grands abris avec panneaux solaires pour être protégés du soleil et en même temps produire de l'énergie pour leur besoin et pquoi pas à revendre aussi ) dans ces pays, surtout les plus pauvres, de façon à ce que la population puisse avoir de l'eau pour pouvoir vivre, cultiver et manger...Ca diminuerait peut être l'immigration en développement mieux sur place avec des idées et des projets écologiques durables biensûr.

Anonyme | 13 juin 2007 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
PROMOTION SAUF EN FRANCE

Bonjour.
En France on fait stopper une source d’énergie renouvelable : la micro centrale hydroélectrique de Nohèdes. Fiscalité locale écrasante, sabotages de la conduite forcée, harcèlement des pêcheurs : rien ne nous aura été épargné jusqu’au dépôt de bilan.
Cette centrale a été entièrement fabriquée « à la main » en ce qui concerne les bâtiments, la conduite forcée et la mise en place et connexion des machines. Pas une subvention. Pas une seule aide de qui que ce soit à part « l’article 22 ». 4500 mètres de conduite forcée en pleine montagne, mise en place et soudée pendant 4 ans, de 1975 à 1979 : tout ceci est à l’arrêt alors qu’à ce jour le baril de west texas est à 92 dollars. Le pic de Hubbert est dans 2 ans (ASPO) mais l’hydroélectrique n’est pas une énergie renouvelable « politiquement correcte ».
Les politiciens affirment soutenir l’énergie renouvelable : qu’ils osent venir m’expliquer en face pourquoi EDF voit la valeur locative de ses installations hydrauliques calculée en fonction de la puissance produite et les « privés » en fonction des investissements. Le rapport est de 1 à 10. Que se passera t’il quand EDF sera privatisée ? Les actionnaires privés futurs se partageront des bénéfices grâce à ce règlement discriminatoire : ou sera la justice ?
Pas loin de chez nous on a déjà fait brûler une éolienne : qui protège le renouvelable en France ? Si vous installez une production photovoltaïque commerciale en France, les taxes locales dépasseront le chiffre d’affaire à cause du calcul de la valeur locative. Que quelqu’un me démontre le contraire. Climens Aimé.

LABO343 | 30 octobre 2007 à 16h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager