Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

E'nergys entre au capital de CFG pour « libérer le potentiel de la géothermie »

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
E'nergys entre au capital de CFG pour « libérer le potentiel de la géothermie »

Convaincue qu'à l'horizon 2030, la géothermie devrait être partie prenante dans le mix énergétique français, la société E'nergys vient d'acquérir 30 % du capital de CFG, spécialiste de la géothermie appliquée à la production de chaleur et d'électricité. « Cette opération s'inscrit dans l'ambition commune des deux entreprises de développer la géothermie en France et en Europe pour accélérer le changement des modes de production et de consommation énergétiques des collectivités territoriales, des industriels et des acteurs du tertiaire », commentent les deux acteurs.

Détenue par Sageos (filiale à 100 % du BRGM), CFG se positionne comme un expert de la géothermie industrielle appliquée à la production de la chaleur et de l'électricité. L'entreprise dispose d'un vivier d'expertises dans la géothermie profonde et superficielle, l'hydrogéologie, le forage, la géochimie, la corrosion. Elle représente un effectif de 20 collaborateurs et un chiffre d'affaires de l'ordre de 4 millions d'euros. Quant à E'nergys, le groupe travaille au développement de solutions et de services de performance énergétique et d'optimisation du cycle de l'eau destinés aux acteurs publics et privés, avec un effectif de 300 collaborateurs et un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros. « Notre prise de participation minoritaire se veut être la première étape d'un fort accord de coopération technologique et commerciale avec CFG pour développer des synergies de « savoir-faire » et un maillage du territoire à fort potentiel géothermique comme l'Ile de France, l'Aquitaine, les Caraïbes… », explique Frédéric Creplet, directeur général du groupe E'nergys.

Réactions1 réaction à cet article

 

C'est vrai qu'avec des moteurs sterling on obtient une énergie importante et régulière à l'inverse du solaire ou du vent.
Ca a servi longtemps sur les sous-marins, et le rendement en condition optimum est supérieur même aux turbines à vapeur.
Par contre la chaleur du sous-sol c'est pas partout et le forage mal fait parfois explose les nappes phréatiques ou les court circuitent, or elles doivent rester paralelles.

pemmore | 31 mars 2021 à 23h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager