En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Engie va fermer sa centrale à charbon d'Hazelwood en Australie

Engie a annoncé la fermeture pour mars 2017 de sa centrale à charbon d'Hazelwood en Australie, la plus polluante au monde, réclamée par les ONG. L'énergéticien franchit une étape dans son processus de sortie du charbon, à la veille de la COP 22.

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
 Engie va fermer sa centrale à charbon d'Hazelwood en Australie

L'énergéticien Engie a annoncé ce jeudi 3 novembre la fermeture de sa centrale à charbon australienne d'Hazelwood pour fin mars 2017. Cette vieille centrale de 1.600 mégawatts (MW), située à Morwell, produit de l'électricité à partir de charbon issu de la mine attenante depuis les années 1960. Engie a acquis la centrale en rachetant 70% du capital d'International Power en 2011. Cette centrale se place en peloton de tête des plus polluantes au monde, pointée du doigt en mai dernier par l'émission Cash Investigation sur France 2. En septembre 2014, un incendie a fait rage dans cette gigantesque mine à ciel ouvert, pendant quarante-cinq jours, exposant les 12.000 habitants de Morwell à des taux élevés de pollution. Sa fermeture est réclamée depuis plusieurs années par les militants écologistes pour ses impacts climatiques et sur la population locale.

Engie veut se reconcentrer sur les énergies bas carbone

L'annonce du groupe - propriété de l'Etat français à 33% - intervient à quelques jours de l'ouverture de la Conférence internationale sur le climat (COP 22) à Marrakech (Maroc) le 7 novembre. Alors qu'il fut mécène de la COP 21 à Paris en 2015, Engie inscrit cette fermeture dans sa stratégie de transition énergétique, mise en cause notamment par Cash Investigation. Le groupe réaffirme dans un communiqué "la sortie progressive de ses actifs charbons de son portefeuille" pour "se concentrer uniquement sur des projets bas carbone pour la production d'électricité, dans les renouvelables et le gaz naturel."

La centrale d'Hazelwood produit actuellement plus de 5% de l'électricité en Australie. Elle emploie aujourd'hui 750 personnes, dont 450 employés d'Engie et 300 sous-traitants. Engie affirme qu'après l'arrêt de la production, jusqu'à 250 personnes continueront à travailler sur le site à la préparation de son démantèlement et à la réhabilitation de la mine."Nous nous engageons à accompagner nos salariés et à travailler dès maintenant sur la réhabilitation du site, en étroite coopération avec l'ensemble de nos parties prenantes. Nous resterons un acteur important en Australie. Avec plus de 1.500 employés, nous poursuivrons notre développement vers des activités bas carbone", a déclaré Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie.

"Un signal positif"

La fermeture d'Hazelwood est "un signal positif", a salué Malika Peyraut, chargée de campagne à l'ONG Les Amis de la Terre : "Allonger la durée de vie de cette centrale en la revendant aurait été un crime climatique et extrêmement nocif pour les populations locales". Selon l'ONG, cette centrale est responsable à elle seule de près de 3% des émissions de gaz à effet de serre de l'Australie. Les Amis de la Terre appellent Engie à "assurer la reconversion totale des travailleurs et la réhabilitation des sites, ainsi que la fermeture, et non la revente, de l'ensemble de son parc charbon d'ici 2020".

En 2016, Engie indique avoir déjà procédé à des fermetures ou ventes d'actifs charbon portant sur plus de 5 gigawatts (GW). Le groupe réfléchit aussi à la mise en vente des actifs de la centrale charbon de Loy Yang B en Australie.

Réactions1 réaction à cet article

 

Une bonne nouvelle !!

La fée des ronds | 08 novembre 2016 à 09h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager