Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Engrais et pesticides : consultation pour la mise sur le marché de 13 substances

Agroécologie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Agriculture a ouvert le 27 novembre une consultation du public sur 13 projets d'autorisation de mise sur le marché pour des engrais et des pesticides. Il s'agit de deux insectides (Capex, Helicovex), six fongicides (Cidely Top, Difend, Enervin, Mycostp, Prolectus, Rhizoflo Soja), quatre herbicides (Kontakttwin, Pacifica Xpert, Targa Max, Templier) et un acaricide (Envidor).

Les projets d'autorisation sont accompagnés pour chaque substance de l'avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

La consultation est ouverte jusqu'au 12 décembre ou 19 décembre selon les produits.

Réactions2 réactions à cet article

 

J'ai grandi dans le monde Viticole et aujourd'hui je travail dedans depuis plusieurs années & les produits phyto sont plus que jamais d'actualités dans notre travail avec des règlementations de plus en plus stricts se que j'approuve fortement cependant on à tendances à remettre la faute sur les personnes travaillant la terre se qui m'énervement fortement car ses personnes utilisent les produits que l'on mais à leurs dispositions. Donc se que je veux dire par là c'est que chacun son métier l'agriculteur cultives ses légumes ou autres, l'état fixe les réglementations environnementale mais cependant il y a un "IQ" sur l'évolution de se qui fabriques les produits utilisés dans l'agriculture qui ne correspond toujours pas à la réglementation, aux demandes des agriculteurs et consommateurs donc ils fond quoi dans leurs labo il serai judicieux de se mettre au travail et d'arrêter de faire porter le chapeau aux monde agricole qui n'attend que sa pour agir et se n'est pas à lui "l'agriculteur" de faire de la recherche se n'est pas son métier!!!

Tom | 30 novembre 2014 à 10h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Agriculteur= consommateur= acteur, il serait bon de faire comprendre à l'industrie chimique qu'ils ne veulent plus de leurs produits dangereux pour l'environnement et la santé humaine, nuisible à la qualité des cultures et à la rentabilité des exploitations(dépendance)
les consommateurs choisissent de plus en plus des produits sains, aux exploitants de faire bouger les choses en amont et de s'adapter à ces nouvelles demandes

lio | 02 décembre 2014 à 11h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

EcomZen 2 / EcomLite 2 : stations connectées pour la surveillance de la QAI Pollutec 2021