En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Incendie de Lubrizol : Santé publique France démarre son enquête sanitaire

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Incendie de Lubrizol : Santé publique France démarre son enquête sanitaire

Ce mardi 1er septembre, l'agence nationale Santé publique France lance une enquête sanitaire auprès de 5 000 personnes exposées, fin septembre 2019, au panache des incendies des usines Lubrizol et Normandie Logistique, à Rouen (Seine-Maritime). Annoncée fin mai dernier, cette enquête épidémiologique est menée auprès des habitants de 122 communes de Seine-Maritime concernés par l'accident industriel.

Ainsi, 4 000 adultes et 1 200 enfants, tirés au sort par l'Insee, vont être interrogés par l'institut de sondages Ipsos. Pour les besoins d'analyse et d'interprétation des données, l'étude porte également sur 1 000 adultes et 250 enfants tirés au sort dans la ville du Havre et ses environs, définie comme zone témoin.
L'étude va recueillir, auprès des personnes concernées, « des informations sur leur perception de cette catastrophe industrielle et de leur exposition aux nuisances et pollutions qu'elle a générées, sur les symptômes et problèmes de santé ayant pu être ressentis pendant l'accident et dans ses suites, ainsi que sur leur état de santé actuel », précise Santé publique France. Les premiers résultats de l'étude seront disponibles fin 2020-début 2021.

Pour rappel, l'agence nationale a mis en place le dispositif épidémiologique « Santé Post Incendie 76 » chargé d'évaluer l'impact sanitaire de l'accident de Lubrizol à moyen et long termes. En complément de cette enquête, le dispositif prévoit une analyse d'indicateurs de santé (tels que la fréquence de certains cancers, les maladies chroniques, les grossesses), et un suivi spécifique des travailleurs. Enfin, des prélèvements sanguins et d'urines de la population exposée pourront être menés par Santé publique France, en fonction des résultats des analyses des polluants présents dans l'environnement (métaux, dioxines, furanes, etc.).

En juin dernier, la commission d'enquête du Sénat a rendu son rapport sur la gestion des conséquences de l'incendie de Lubrizol. Les sénateurs ont déploré de graves manquements dans la prévention des accidents industriels, l'information du public et le suivi sanitaire à long terme.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager