Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Rétrofit hydrogène : « L'idée est de basculer rapidement un véhicule vers le zéro émission »

Transformer des véhicules classiques en véhicules électriques alimentés par de l'hydrogène, tel est l'objectif du rétrofit. Le modèle économique semble pertinent pour les poids lourds. Détails avec Jérémy Cantin, fondateur d'e-neo.

Entretien  |  Transport  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Comment passer tout le parc de véhicules en circulation en zéro émission ? En envisageant leur rétrofit à l'électrique - voire à l'hydrogène pour les véhicules les plus lourds - plutôt qu'en misant sur des ventes de véhicules neufs. Avec l'arrivée des zones à faibles émissions dans les métropoles, qui interdit l'accès aux vieux véhicules polluants, l'intérêt de cette conversion grandit. Pour l'instant, elle n'est pas accessible pour tous les véhicules mais les expérimentations se multiplient et poussent la réglementation à s'adapter.

Depuis sa légalisation par l'arrêté de mars 2020, la filière se construit et plusieurs acteurs en ont fait leur cœur de métier. Techniquement toutes les briques sont disponibles et adaptables à l'usage des véhicules. Les modèles économiques prennent forme et pour certains acteurs comme la société e-neo, le rétrofit électrique à hydrogène se conçoit particulièrement pour les poids lourds. Rencontre avec Jérémy Cantin, fondateur d'e-neo, à l'occasion du salon Hyvolution 2022.

Réactions1 réaction à cet article

 

En France, on a l'habitude de faire des règlements, tout doit être écrit, etc... droit napoléonien. C'est pratique d'un côté, mais ne s'adapte pas aux réalités du monde qui évolue, d'où des blocages et la sclérose. Nombre de belles entreprises passent à l'ennemi faute de règles commerciales souples. Tout doit être décidé par des personnes d'autorité, dont les compétences sont livresques.
Cela change un peu, mais le climat change plus vite. Et le débat politique sectaire n'arrange rien. Les règles sur les moteurs sont ainsi.

28plouki | 03 août 2022 à 17h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager