En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une bouée testée en Méditerranée pour identifier les meilleurs sites éoliens offshore

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Eolfi et nke Instrumentation ont annoncé, le 17 mai, le démarrage en Méditerranée du test en mer de la bouée instrumentée Blidar, qui vise à mesurer la ressource en vent disponible sur des sites offshore. Ce projet de R&D est réalisé en partenariat avec deux instituts de recherche, l'Institut Carnot Ifremer-Edrome et l'Institut de recherche en systèmes électroniques embarqués (Irseem).

"La valeur d'un projet éolien en mer dépend directement de la ressource éolienne sur le site du projet. Il est donc nécessaire, pour financer un projet dans des conditions optimales, de mesurer le vent avec précision : sur place, pendant une campagne de mesures d'au moins un an", expliquent les partenaires. Jusque-là, ce sont des mâts de mesure qui ont permis d'évaluer la ressource énergétique pour implanter les parcs éoliens offshore existants. Des structures fixes, d'une centaine de mètres de haut, "dont le prix atteint typiquement les 12 millions d'euros en Europe". La bouée testée devrait permettre de diviser par dix le coût d'une campagne de mesure, estiment les partenaires. Et cette bouée pourra être redéployée sur plusieurs sites de prospection.

   
La bouée est équipée de panneaux photovoltaïques et de mini-éoliennes qui assurent son alimentation électrique, avec un groupe électrogène de secours. © Eolfi
 
   

Equipée d'un lidar (laser), Blidar permet de mesurer le vent à distance, jusqu'à 200 mètres de haut. Elle a été installée au large de Marseille, à proximité de l'île du Planier, pour six mois. "La fiabilité et les performances de la bouée vont être surveillées et validées par un organisme indépendant. Si les tests sont concluants, Eolfi pourrait lancer la commercialisation d'une bouée de série destinée notamment aux développeurs de projets ou de technologies d'énergies marines (inclus éolien posé et flottant)", explique le communiqué de presse. Blidar réalisera aussi des mesures météorologiques et de qualité de l'eau.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager