En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

GDF Suez gagne en appel face à l'ex-président de La Compagnie du Vent

  |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Jean-Michel Germa, l'ex-président de La Compagnie du Vent, filiale de GDF Suez, a perdu en appel dans le conflit qui l'opposait à GDF Suez sur sa révocation de la société montpelliéraine spécialisée dans l'installation d'éoliennes, rapporte l'AFP.

L'arrêt, daté du 8 septembre, confirme le droit de GDF Suez de nommer un administrateur ad hoc en remplacement de Jean-Michel Germa. La société de Jean-Michel Germa doit également payer 6.000 euros de dommages et intérêts, explique l'agence de presse qui a consulté l'arrêt.

GDF Suez récupère le projet des Deux Côtes

Avec cet arrêt rendu par la cour d'Appel de Montpellier (Hérault), le transfert, au profit de GDF Suez, des études techniques et environnementales réalisées par La Compagnie du Vent ainsi que tout son savoir faire accumulé depuis 2005 sur le projet de parc éolien offshore des Deux Côtes est maintenant inévitable a estimé Jean-Michel Germa.

Le fondateur et actionnaire minoritaire de La Compagnie du Vent, dont il détient 43% contre 57% à GDF Suez, avait été démis fin mai par GDF Suez de sa fonction de président de la société, en raison d'un différend stratégique majeur, rappelle l'AFP. Jean-Michel Germa reprochait à GDF Suez de récupérer les actifs et le savoir-faire de l'entreprise au profit d'autres entités du groupe GDF Suez, notamment sur le projet des Deux Côtes visant à installer un parc de 140 éoliennes en mer au large du Tréport (Seine-Maritime).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager