Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Alstom choisit deux sites français pour la fabrication d'éoliennes offshore

Energie  |    |  Clément Cygler  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre de l'appel d'offres du gouvernement français sur l'éolien offshore, Alstom envisage d'implanter deux sites de production de composants pour éoliennes marines dans les zones portuaires de Saint-Nazaire et de Cherbourg. Mais, "le dimensionnement du projet sera fonction du succès dans l'appel d'offres du consortium mené par EDF EN dont Alstom fait partie", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Si le consortium est sélectionné à un niveau qui assure une taille industrielle critique, Alstom développera les activités de fabrication de nacelles et d'alternateurs sur le site de Saint-Nazaire, alors que celui de Cherbourg accueillera la production de pales et de mâts. En outre, un centre d'ingénierie sera également installé en Loire-Atlantique.

"Ces projets industriels permettront de produire Haliade 150, la première éolienne en mer de 6 MW de nouvelle génération, dont chaque unité sera capable d'alimenter en électricité l'équivalent d'environ 5.000 foyers", détaille Alstom. Le premier prototype de cette éolienne pourrait être testé en mer courant 2012 et la production en série devrait débuter en 2014.

100 millions d'euros seront investis par le groupe dans ce projet qui pourrait "générer jusqu'à 1 000 emplois directs et 4 000 emplois indirects".

Réactions3 réactions à cet article

 

Pour ma part je suis pour des éoliennes en Mer ,autant je suis contre celle que vous mettez dans les campagnes et ou montagnes.Je m'explique ,en mer elle peut fonctionner environ a 95 et ou 100% DU TEMPS .les autres ne fonctionnent que a environ 25% ET SOUS BEAUCOUP DE CONDITIONS du vent et pas trop et de plus c'est vraiment une dégradation des paysages.

Martino | 07 novembre 2011 à 10h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Attention martino, il ne faut pas recréer les mêmes problèmes que l'on connait aujourd'hui: l'avantage en terme de production est évidement en faveur de l'hydrolienne, cependant dans une stratégie national, on ne peut compter que sur cette technologie, qui demande à être situé en mer. Sinon on retrouverait les problèmes de pertes en ligne que nos production centralisé connaissent aujourd'hui (25% de pertes si je ne me trompe).

cool fred | 07 novembre 2011 à 10h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A cool fred | Aujourd'hui à 10h54
Même s’il y aune perte de 25% en ligne sur l'hydrolienne qui consomme une énergie gratuite (reste 75%) cela sera surement plus rentable que l’éolienne qui coute très cher pour une rentabilité de 25% SANS DÉCOMPTER la perte en ligne. Et je ne reparlerai pas des nuisances des éoliennes sur la vie des personnes qui sont à proximités.

martino | 07 novembre 2011 à 12h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Éolien-solaire : réussir la phase conception-construction de votre projet RES