En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Loi Brottes : le secteur éolien soulagé

La proposition de loi visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre, adoptée en lecture définitive par l'Assemblée nationale le 11 mars, simplifie le cadre réglementaire éolien, à la satisfaction de la profession.

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
Loi Brottes : le secteur éolien soulagé

La proposition de loi Brottes, visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre et portant diverses dispositions sur la tarification de l'eau et sur les éoliennes, a été adoptée en lecture définitive le 11 mars par l'Assemblée nationale. Ce texte, qui aura connu un parcours parlementaire difficile, prévoit notamment un allègement du cadre réglementaire relatif à l'éolien et des dérogations à la loi littoral et au code de l'urbanisme afin de faciliter l'implantation et le raccordement d'énergies marines renouvelables.

Ce vote est accueilli favorablement par les professionnels. Pour l'association France énergie éolienne (FEE), "l'adoption de la loi va permettre à la France de rester dans le top cinq des producteurs d'énergies éoliennes en Europe dans le sens d'une transition énergétique raisonnée". Cependant, souligne-t-elle, d'autres barrières restent à lever (17730), comme le mode de calcul des coûts de raccordement au réseau électrique et l'insécurité tarifaire éolienne liée à une procédure de notification en cours auprès de la Commission européenne.

Le président du Syndicat des énergies renouvelables (SER), Jean-Louis Bal, et le président de la commission éolienne du SER, Jean-Baptiste Séjourne, estiment de leur côté que "ce nouveau cadre va aider notre pays à réduire son retard par rapport à l'objectif 2020 de 25.000 MW. (…) Même s'il existe encore un obstacle majeur au développement de la filière avec l'incertitude qui persiste sur le tarif d'achat du KWh éolien et quelques adaptations réglementaires à mettre en œuvre, développeurs, industriels et investisseurs reprennent confiance".

Suppression des ZDE et du seuil des cinq mâts

Le texte adopté par les députés supprime les zones de développement de l'éolien (ZDE) qui faisaient désormais doublon avec les schémas régionaux éoliens (SRE), inscrits en annexe des schémas régionaux climat air énergie (SRCAE). Le SRE devient donc le schéma de référence pour l'instruction des dossiers éoliens.
Le seuil de cinq mâts pour la construction d'un parc éolien disparaît également. Pour FEE, ces simplifications administratives mettent un terme à "dix années d'empilement réglementaire" et devraient relancer les projets, notamment dans l'ouest de la France.

"Ces dispositions (…) vont, dans l'immédiat, libérer bon nombre de projets, en particulier dans les régions du Grand Ouest : dans les régions Pays de la Loire, Bretagne, Basse-Normandie, plus de 50% des projets en cours de développement en 2010 avaient dû être stoppés à la suite de l'adoption, dans la loi Grenelle 2, de la règle des 5 mâts, indique le SER. Ces mesures de simplification vont, notamment, faciliter le développement d'installations de dimensions modestes, adaptées à la topographie et aux paysages de nombreuses régions rurales, en métropole et outre-mer".

Le député Bertrand Pancher (UDI, Meuse), qui a voté contre le texte, dénonce au contraire la suppression des ZDE qui "met fin à des mécanismes de régulation permettant un développement concerté de ces zones. Ceci induira inévitablement un mitage de l'implantation et donc un rejet pur et simple de l'éolien".

Code de l'urbanisme : dérogations pour l'Outre mer

L'article 26 introduit également des dérogations au code de l'urbanisme pour la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion et Mayotte. Celui-ci prévoit que, dans ces territoires, "l'extension de l'urbanisation doit se réaliser soit en continuité avec les agglomérations et villages existants, soit en hameaux nouveaux intégrés à l'environnement". La loi Brottes autorise certaines dérogations "en dehors des espaces proches du rivage", pour les activités agricoles et forestières mais aussi pour l'implantation d'éoliennes, ces activités étant jugées "incompatibles avec le voisinage des zones habitées". Ces dérogations doivent recevoir l'accord du représentant de l'État dans le département après avis de la commission départementale compétente en matière de nature, de paysages et de sites. Pour les éoliennes, un avis des ministres chargés de l'urbanisme, de l'environnement et de l'énergie est également attendu. "En l'absence de réponse dans un délai de deux mois, les avis sont réputés favorables", précise le texte.

"Enfin, les collectivités d'outre-mer qui étaient les grandes oubliées vont pouvoir bénéficier des investissements liés à l'implantation de parcs éoliens", se réjouit FEE.

Cette disposition a d'ailleurs été anticipée par la Guadeloupe qui, depuis le 5 mars, par délibération du 8 octobre 2012, autorise ces "coupures d'urbanisation".

Facilités de raccordement

La loi Brottes instaure également des dérogations à la loi littorale, afin de faciliter le raccordement sous-marin de parcs éoliens ou hydroliens offshore dans des zones littorales remarquables. Un amendement adopté par les députés ouvre cette dérogation aux "canalisations du réseau public de transport ou de distribution d'électricité visant à promouvoir l'utilisation des énergies renouvelables", interconnexions électriques comprises. "Les techniques utilisées pour la réalisation de ces raccordements sont souterraines et toujours celles de moindre impact environnemental. L'approbation des projets de construction des ouvrages (…) est refusée si les canalisations sont de nature à porter atteinte à l'environnement ou aux sites et paysages remarquables. Leur réalisation est soumise à enquête publique", précise le texte de loi.

Réactions145 réactions à cet article

 

Eolien -
Etrange démocratie ,où l'on voit un lobby industriel et financier dicter la loi - et s'en féliciter sans vergogne- il est vrai qu'il s'appuie sur une écologie politique ,qui par ailleurs se soucie de la nature comme d'une guigne.
Donc on pourra saccager nos paysages pour une production d'électricité dérisoire , mais pour le plus grand profit de certains chevaliers d'industrie.

sirius | 12 mars 2013 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@sirius
Je crois que vous n'y connaissez pas grands chose.... simplement les études des projets éoliens peuvent durer entre 6 et 10 ans, elles sont ensuite inspectées pendant 1 an par les services techniques et environnementaux des régions ET des départements.
Le lobby industriel comme vous l'appelez, est bien loin et est tenu écarté des avis portés par ses différents services de l'Etat.

Et puis transporter des l'éléctricité depuis les centrales nucléaires sur des kms avec des lignes/pylones hautes tensions, c'est forcément mieux, hein..!!

axel | 12 mars 2013 à 17h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

axel,savez vous ce qu'est le mitage,ce sont des éoliennes éparpillées n'importe comment et des raccordements aériens ou souterrains(tant mieux) qui vont parcourir toute la France avec un taux de déperdition absolument disproportionné par rapport à l'énergie produite.Nous allons vers un point de non retour dont l'Allemagne a vu les limites avec des lignes électriques inexistantes pour envoyer le courant éolien produit au nord dans des endroits qui avaient l'opportunité de l'employer au sud.Vous êtes prêt à payer votre courant 30% plus cher,moi pas,je suis retraité et on baisse ma retraite,pendant cela tout augmente.Stop à l'éolien industriel tel est mon leitmotiv.

kyrnos43 | 13 mars 2013 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Désolé mais c'est parceque je participe de près ,à la procédure officielle de mise en place des éoliennes dans mon département - il serait inopportun de préciser dans quelle instance- que je me suis autorisé mon premier message.

sirius | 13 mars 2013 à 10h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Une très bonne nouvelle pour les partisans d'une énergie renouvelable et sans conséquences pour l'environnement.

Rationnel | 13 mars 2013 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

exact pour kyrnos et siruis, je rajouterais même pire, trouvez vous normal que, dans une région peu venteuse (carte à l'appui, études de métèo France et autre), on s'obstine à vouloir créer des parcs éoliens ???
Et, que ces parcs, on ne trouve bizarrement pas mieux que de les implanter en pleine forêt !!! Là, ou nichent une multitudes d'oiseaux, d'espèces rares et protégées !!! Lieux, inaccessibles que par des chemins forestiers non carrossables pour des énormes convois (car c'est pas des grumiers qui vont amener les pièces des éoliennes) on va tout casser, élargir pour passer des attelages, grues etc pour des éoliennes de 150 m de haut minimum !!! Et, va falloir raccorder en lignes ces fameuses éoliennes pour un rendement quasi nul, donc, soit on enterre, soit on laisse apparent comme les lignes hautes tension. C'est beau tout ça dans les forêts hein??? Comme s'il n'y en a déjà pas assez. Pis, on ne pourra plus s'y promener, car, c'est interdit sous risques de projections de glaces en hiver, les chasseurs, fini, interdiction cause, trop de risques de plombs perdus dans les pales !!! C'est marqué sur leurs panneaux tout ça. Alors, ou elles sont les études rigoureuses ??? Elle est ou l'écologie ??? La sauvegarde de l'environnement ??? Les éoliennes n'ont rien à foutre dans des endroits comme ceux là, mais, ça ne dérangent absolument pas ni des élus, ni des promoteurs ce genre de choses. Moi, si, c'est honteux et scandaleux. Je parle aux nom de ma région les Vosges.

MGB88 | 13 mars 2013 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je m'associe sans réserve au premier message de Sirius, ainsi qu'à celui de Kyrnos.
Je pose juste cette question à Axel, qui nous agite un des sempiternels arguments des pro-éolien, celui des pylônes électrique :
Pensez-vous que l'implantation anarchique d'éoliennes va supprimer les lignes HT et les pylônes qui les supportent ?
Je vous réponds NON, au contraire, le nombre va en augmenter.
Je ne reviendrai pas sur le non-sens d’une énergie confiée à des moulinette, j’ai suffisamment traité du sujet, et je fatigue.

En conclusion de l'incurie gouvernementale, il nous reste que la mobilisation citoyenne pour dire "Halte au saccage de nos paysages".
Nous n'y manquerons pas...

Tireman | 13 mars 2013 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore une fois, par pitié, arrêtez avec vos "implantation anarchique d'éoliennes"...
Je rappelle:
1/ Dans la mesure où se sont les industriels qui investissement, croyez vous raisonnable pour eux d'implanter des éoliennes où il n'y a pas de vent..!!ça serait du pur suicide. Aucun industriel ne le ferait et aucune banque ne suivrait
2/ Toutes les lignes de raccordement des éoliennes au réseau sont réalisées en enterrée. Tout est fait en câble sous terrain, justement pour éviter ce que vous dénoncez.
3/ Encore une fois, et que les choses soient claires; les industriels PROPOSENT une implantation, et ce sont les services de l'Etat qui acceptent ou non. Arrêtez de rendre responsable les industriels. Je précise que dans les services de l'Etat, se trouve de nombreux services écologiques et environnementaux.

Encore une fois, ne croyez vous pas que les 100 000 kms de ligne haute tension d'EDF, les 11 000 kilomètres d'autoroute, les 50 000 kms de voies ferrées ne gachent pas plus le paysage ??

axel | 13 mars 2013 à 11h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est donc ça l'écologie ? La destruction des derniers espaces vierges ? Les paysages ne sont pas renouvelables, ils sont notre patrimoine commun. C'est justement pour préserver ces espaces vierges que les règles d'urbanisme nous obligent à nous entasser dans des villes surpeuplées, ce n'est pas pour ensuite les transformer en zones industrielles éoliennes ! Ils sont la source de notre activité touristique, de nos emplois, et notre cadre de vie.
J'entend répondre que le nucléaire c'est aussi laid : oui c'est vrai, mais EST CE UNE RAISON VALABLE POUR SACCAGER LES DERNIERS ESPACES LIBRES, et dans des proportions décuplées ? Si l'éolien n'existait pas, on aurait depuis longtemps avancé dans la sortie du nucléaire, en développant toutes les autres énergies renouvelables qui elles respectent l'environnement, car on n'aurait pas rencontré l'opposition légitime des populations concernées par le saccage de leurs paysages.
En tant que touriste, je veux pouvoir continuer à profiter des paysages de mon pays, et ne pas être obligé d'aller à l'étranger rechercher les derniers espaces naturels. J'ai déjà renoncé à mes séjours dans l'Aveyron dont une grande partie est saccagée par les éoliennes. Les pays qui pourront développer ou simplement maintenir leur tourisme sont ceux qui préserveront leurs espaces naturels, et là il y a beaucoup + d'emplois en jeu. L'éolien n'a rien à faire dans une politique de protection de l'environnement, implanter une éolienne c'est le dégrader tout de suite

Ltesson | 13 mars 2013 à 11h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Si je peux me permettre...
Je note la réaction, très rationnelle de MGB88,
et celle très irrationnelle de Rationnel !
Rires !

Tireman | 13 mars 2013 à 11h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Axel :

« Encore une fois, ne croyez vous pas que les 100 000 kms de ligne haute tension d'EDF, les 11 000 kilomètres d'autoroute, les 50 000 kms de voies ferrées ne gachent pas plus le paysage ?? »
Bel démonstration par l’absurde, Axel.
Si je vous résume, il y a déjà les lignes haute tension, les autoroutes, les voies ferrées, alors, un peu plus, un peu moins, on ne verra pas la différence ?
Au fait, je vous informe que les autoroutes et les voie ferrées sont au niveau du sol…
Pour les lignes à haute tension, il est certain que ce serait mieux si elles étaient enterrées.
Quand à vos moulinettes, elles culminent à 180m pour certaines, d’une part, et nécessiteront encore plus de lignes HT d’autre part.
Maintenant, il y a une solution pour rendre nulle les nuisances des éoliennes, il suffit de les enterrer !

Tireman | 13 mars 2013 à 11h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon raisonnement n'est pas un raisonnement pas l'absurde. Ce que je veux dire c'est que le paysage a été saccagé par les lignes THT, autoroutes, voies ferrés, et autre centrales électriques, et que ça n'a pas fait autant de bruit. On est juste dans ce qu'on voit tout les jours en politique: 2 poids, 2 mesures.
Ce sont peut etre des installations au niveau du sol, par contre, si vous avez la curiosité de vous renseigner, allez voir un service forestier ou environnemental, et ils vous dirons combien ce genre d'installation tuent d'animaux.
Encore une fois pour Tireman, les raccordements éolien-réseau se font en enterré, et non comme vous dites, "encore plus de ligne HT".
Et puis 180m de hauteur, c'est juste pousser le bouchon un peu loin...elles sont rares les éoliennes de cette hauteur, et la majorité qui sont installées sont plus petites...
Encore une fois, le prix de nos factures va grimper parce qu'on n'aura pas préparer l'avenir, et l'avenir c'est les EnR

axel | 13 mars 2013 à 11h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à Rationnel:c'est de l'humour au X éme degré,j'espère.

kyrnos43 | 13 mars 2013 à 12h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Perso, j'arrive pas à comprendre ni à concevoir que des promoteurs ou des élus viennent faire croire que des régions peu venteuses seront gage d'une grande production d'électricité !!! Il me semble qu'il faut des vents constants et réguliers pour faire tourner des éoliennes non ? Ensuite, on crie contre le nucléaire, ok, mais est ce normal qu'on les mettent n'importe ou ? On nous tanne avec l'écologie, mais, chez moi, ça choque personne de mettre ça en pleine forêt !!! On trouve rien de mieux !!! Sérieux, si c'est pas nous prendre pour des imbéciles. Je suis pas pro nucléaire ni écolo, mais le bon sens, il est ou ??? C'est une question de logique. Qu'on en mettent là ou ça souffle plein, en dehors des zones boisées, par ce que, si ça crame (rares mais ça existe, Allemagne, Californie et Vercors) comment les pompiers vont aller les éteindre ??? Bien, pis en plein dans une forêt, en plein été !!! Intelligent les gens qui pondent ça. Nous sommes plus sujet à des mini tornades puis des grands calmes, exemple: février 2012, pas une once de vent mais un froid terrible, malheur à ceux qui se chauffent tout électrique.... Aucune éoliennes n'auraient tourné !!! Si y'a des études sérieuses de faites, sont pas dans mon département. J'ose croire que chez vous Axel, ils seront plus intelligents que chez moi.

MGB88 | 13 mars 2013 à 12h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Axel,
Vous me faites là une réponse de jésuite.

Premièrement, votre principe "il y a déjà des dégâts, alors, un peu plus un peu moins..."

Deuxièmes, "les raccordements éolien-réseau se font en enterré".
Vrai et faux.
Vrai depuis le mât jusqu'à la cabine de transformation.
Faux depuis la cabine de transformation jusqu'au raccordement au réseau.
De plus, pour éviter la surcharge du réseau quand vos moulinettes veulent bien produire, il faut doubler le réseau HT.
Ce doublage n'est utile que dans le cas de production, sachant que le facteur de charge de vos engins n'est en moyenne que de 19 à 22 %.

Troisièmement, "180m de hauteur, c'est juste pousser le bouchon un peu loin"...
Vous m'avez lu en diagonale.
J'ai bien écris :
"…elles culminent à 180m POUR CERTAINES".
Chez moi, au Cézallier, elles ne font "que" 80 à 120 mètre de haut…
Comme elles sont implantées sur les crêtes, ce paysage grandiose en a été défiguré.

Je ne prétends pas qu'on ne doit pas étudier les ENR, je prétends que l'on ne doit pas faire n'importe quoi, c'est tout.

Tireman | 13 mars 2013 à 13h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tout comme « rationnel » je me réjouis de cet avancé juridique. Vous allez raler contre la suppression des ZDE alors même que vous vous battiez lorsqu’un tel projet voyait le jour quelque part.
L’éolien fait l’objet d’un acharnement (voir les posts ci-dessous) que nulle autre énergie ne connait. Les arguments sont soient de l’ignorance (vous croyez que des éoliennes sont installées dans les forêts sans accords du SDIS, sans avoir fait d’étude écologique ?), soient de la malhonnêté intellectuelle (comparer par exemple de l’éolien à du nucléaire …). Et encore je ne cite que quelques exemples !
Je suis pour un mixte énergétique : il faut mettre de l’éolien là où il a du vent, des panneaux solaires (si possible européen) sur les grandes surfaces inutilisées (supermarché, ancienne décharge, etc …), développer la géothermie, les hydroliennes. Vivent les énergies décentralisées !

zephir | 13 mars 2013 à 13h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

chez nous, il est prévu des 150 m de haut (bord de pale compris) en 2 mkw et des 3 mkw (certainement encore plus hautes donc 180m !!!) .

Qui plus est, nos forêts sont en moyenne altitude et les arbres, en général, sont de 25 à 30 m de haut, dans le genre visible...... C'est prévu dans 2 forêts..... 10 d'un coté et 12 de l'autre.... Comme nous sommes entourés de forêts.....Pas mal hein ?

MGB88 | 13 mars 2013 à 14h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@MGB88
Faux: 3MW ne veut pas dire que les éoliennes vont être plus grande que les 2MW. allez voir les sites web des constructeurs pour vous en rendre compte....donc pas de panique :)
Ce qu'il faut savoir c'est que le raccordement de la cabine de transformation (comme vous l'appelez) et le réseau est réalisé par....RTE...et non par l'industriel éolien. Maintenant que vous le savez, allez demander des comptes à RTE, et on va voir s'ils seront aussi magnanime!! Les indistriels enterrent les câbles pour préserver le paysage, et RTE fait ce qu'il veut..et personne ne va lui demander des comptes...!!

axel | 13 mars 2013 à 15h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@MGB88
Faux: 3MW ne veut pas dire que les éoliennes vont être plus grande que les 2MW. allez voir les sites web des constructeurs pour vous en rendre compte....donc pas de panique :)
Ce qu'il faut savoir c'est que le raccordement de la cabine de transformation (comme vous l'appelez) et le réseau est réalisé par....RTE...et non par l'industriel éolien. Maintenant que vous le savez, allez demander des comptes à RTE, et on va voir s'ils seront aussi magnanime!! Les indistriels enterrent les câbles pour préserver le paysage, et RTE fait ce qu'il veut..et personne ne va lui demander des comptes...!!

axel | 13 mars 2013 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C magnifique l'éolien.
1 journée qu'est postée cet article et déjà 19 réactions.
Les uns défendant leur conception des paysages (mais pas ceux des autres parce que ce qu'on ne oit pas ne nous concerne pas).
Les autres défendant une production limitée n'assurant qu'une petite partie des nos "besoins" énergétiques.
Sinon sur les news letter Actu-Environnement (et ailleurs) il y'a d'autres infos que l’éolien que personne ne commente jamais mais qui pourtant participe bien plus : à la destruction ou à la préservation de notre environnement (tel que finalement nous l’envisageons à peu près tous de la même façon).
Allez deux ou trois exemples tout de même pour se faire plaisir :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/cuir-deforestation-envol-vert-greenpeace-FFC-eram-tannage-chrome-vegetal-alternatives-18019.php4#xtor=ES-6
https://www.actu-environnement.com/ae/news/agrocarburants-cgdd-positionne-changement-affectation-sols-17984.php4#xtor=ES-6

Etc.......

Ne restez pas figés sur vos positions Mesdames Messieurs

Baudou1 | 13 mars 2013 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a baudou1

Certes, certes, y'en a tellement des choses qui ne vont pas, depuis que j'en lis ça et la, mais celle sur l'éolien me touche plus car, je vis à coté de magnifiques paysages, sur qu'il n'y a pas que les Vosges, la France en est pleines de belles régions.... Sûr que le cuir des chaussures n'est pas reluisant dans la façon dont il est "traité" pour les gens, forêts, bétail etc. Sûr que faire de l'agro carburant c'est bien beau mais quand on voit les surfaces et le matériel pour le produire pour finalement bien peu de litres pour l'immense parc roulant existant. Et tellement d'autres choses.......... Bref. Chacun défend sa cause.

MGB88 | 13 mars 2013 à 17h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Zéphir.
Avec ou sans les ZDE, les éoliennes sont pour les amoureux de la nature et du patrimoine un non-sens.
Et ce non-sens n’est même pas justifié par l’efficacité réelle de ces engins.
Avec un facteur de charge aussi faible, j’appelle cela des gadgets.
Par grand froid, les hautes pressions font qu’il n’y a pas de vent.
Hors, c’est à ce moment que l’on a besoin d’énergie.
S’il n’y avait que les éoliennes pour nous fournir, les centrales thermiques seraient obligées de prendre le relais.
Bilan pollution ?
Comme en Allemagne, maximum.
Donc, la destruction de notre patrimoine est le prix à payer pour une soi-disant énergie, qui n’a d’énergie que par les fortunes qu’elle génère pour ses promoteurs.
Parlez-moi de géothermie profonde, d’accord.
Les PV sur les immeubles et grandes surfaces, OK.
Les éoliennes, c’est niet.

Chez moi, en 2008, ils ont saccagé le plateau du Cézallier, avec la complicité du Président de la communauté de commune d’Ardes-sur-Couze, et plus grave, celle du Président du parc des Volcans !
Sont aussi atteintes quelques zones du massif cantalien.
Je suis photographe, et j’ai des centaines de clichés de ses zones "avant" et "après".
Croyez-moi, j’ai la rage !

Par contre, dans la communauté de communes du Sancy Artense, la réponse aux propositions des démarcheurs éoliens a été un NON ferme et définitif.
Ouf, sauvé, le Massif du Sancy !

Tireman | 13 mars 2013 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Axel :
Encore une bourde…
Décidément, vous les collectionnez….
Contrairement à ce que vous affirmez d’une manière péremptoire, la hauteur d’une éolienne est directement proportionnelle à sa puissance.
Pourquoi ?
Parce que la puissance d'une éolienne est proportionnelle à la surface balayée par l'hélice, donc proportionnelle à son diamètre.
Plus le diamètre est grand, et plus le mat est haut.
Ce n’est que du bon sens…
De plus, et surtout en montagne, il est nécessaire d’élever le plus possible la nacelle pour capter des vents à peu près réguliers…
Cela aussi dénonce le non-sens d’installer ces horreurs en montagne, car les régimes de vents y sont tout, sauf régulier.
La question est donc, à qui cela rapporte ?
Surement pas au consomateur.

Tireman | 13 mars 2013 à 17h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Chacun sa cause effectivemment.
Alors allez l OM!
Non c pour rire et detendre un p eu tout ce gentil monde.
A toi mgb88 viens voir ma côte normande saccagée par la centrale nucléaire de flamanville et l usine de retraitement du combustible nucléaire de la hague que le monde entier nous envie (ben oui vu que ce monde nous envoie ses déchets pour les retraiter).
Viens aussi voir mon bocage normand saccagé par la ligne tht qui part de la dite centrale vers le maine. Et qui a été doublée par une jumelle ces dernières années pour accuellir les fruits de l epr que le monde entier nous envie (enfin nous envait car ca marche pas des max depuis que le beton se fissure).
Chacun sa cause effectivement......

Baudou1 | 13 mars 2013 à 18h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Baudou1,
Permettez-moi de m'inscrire en faut sur votre affirmation.
Personnellement, j'interviens aussi sur les problèmes de l'eau, de la sauvegarde des zones humides, de la sauvegarde du litoral, pour les problème de la faune et de la flore, et pour le transport en générale, et le transport ferroviaire en particulier.
Bien à vous.

Tireman | 13 mars 2013 à 19h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est Poutine qui doit se frotter les mains !
Eh oui, chaque fois que l'on installe une éolienne de 2 MW, il faut qu'il y ait en face 8 Mw de thermique. Alors vive les oléoducs en provenance de l'ex URSS: southstream, northstream, sous la Baltique ( Shroeder président)...
Nous en Bretagne, on aura aussi notre centrale à gaz qui, c'est certain, grandira au fur et à mesure que l'on installera des éoliennes notamment off-shore.
Bon, cela dit, le gaz, c'est moins polluant que la lignite allemande, et l'éolien c'est moins scandaleux que le photo-voltaïque chinois (pour ma facture d'électricité).
Enfin, il paraît que se prépare en Inde une grande famine due à la sécheresse, due au réchauffement climatique, due...

Jean Valthe | 14 mars 2013 à 08h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quoi qu'on en dise, l'éolien est le moyen le plus efficace et rentable de produire une énergie à faible impact sur l'équilibre atmosphérique et les écosystèmes.
- Le Pv? les surfaces nécessaires sont (aujourd'hui) sans commune mesure avec les toitures et/ou le foncier disponible. C'est de plus une industrie que nous ne pouvons maîtriser en france et en europe (question de ressources naturelle, de capacité industriel et de réglementation environnementale).
- La géothermie profonde? Je vous laisse aller faire un devis chez le foreur du coin (je n'évoque même pas les problèmes de maintenance qui sont quasi les mêmes que dans une centrale nucléaire à réacteur à eau pressurisée).
- Le nucléaire avec des réseau RTE et ERDF THT et HT enterrés? Là aussi je vous laisse vous renseigner sur le coût du mètre linéaire enterré et voir ce que celà représenterait sur vos facture et en terme de pertes.

Je vous invite donc, au lieu de vous étriper sur un problème où la solution unique n'existe pas, à éteindre vos ordinateurs et ainsi économiser quelques watt électriques, puis, à vous rendre en mairie pour consulter les études d'impacts réalisées sur ces projets. Vous aurez alors la possibilité de consulter l'avis rendu par les services techniques de l'Etat (sur ces études) qui sont tout à fait compétents et la possibilité de participer à l'enquête publique menée par le tribunal administratif de manière tout à fait objective.

:)

Dam | 14 mars 2013 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Dam,
"Quoi qu'on en dise, l'éolien est le moyen le plus efficace et rentable de produire une énergie à faible impact sur l'équilibre atmosphérique et les écosystèmes."
Belle profession de foi, ma foi !
C'est visiblement votre opinion, mais souffrez que je ne la partage pas, pour bien des raisons, dont la technique n'est pas des moindres.

"Je vous invite donc, .../..., à éteindre vos ordinateurs..."
Dit d'une manière plus lapidaire :
"Circulez, il n'y a rien à voir !"
C'est aussi un point de vue...

Tireman | 14 mars 2013 à 12h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et allez c'est reparti pour un tour, toujours les mêmes qui interviennent sur les sujets de l'éolien pour déverser leur haine.
Une fois encore, un site pas suffisamment venté ne verra pas l'apparition d'éoliennes puisque ceci remet en question la pérennité financière d'un projet. Comme vous le soulignez régulièrement, les développeurs éoliens ne sont pas des philanthropes. Vous sous-estimez encore l'évolution du marché éolien et sa capacité à s'adapter aux vents inexploitables JADIS.
Raz le bol de vos jugements qui ne tournent finalement qu'autour du paysage. Ceci et un jugement propre à chacun et révèle un caractère égoïste. Ce n'est pas la majorité des Français qui partagent votre avis sur l'aspect esthétique d'une éolienne, ceci est un fait.
Arrêtez de nous balancer vos arguments du passé, pré-mâchés par des associations anti-éoliennes aux intérêts et montages au moins aussi douteux que ce que vous dénoncez. En matière de technique et d'évolution du marché de l'éolien, vous n'y connaissez rien et ne cherchez pas à vous informer.
C'est à chaque région qu'il appartient de gérer son territoire et ressources disponibles. Encore faut t'il que la réflexion ne soit pas polluées par toutes ces foutues rumeurs de comptoirs...
La palme d'or revient à ce cher M. TIREMAN dont l'acharnement n'a d'égal que le ton hautain et suffisant de ses propos. Revenez avec du factuel et f... nous la paix avec vos jugements personnels, ça devient très pénible !

guirno | 14 mars 2013 à 12h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'enrage de me faire traiter d'égoiste lorsqu'on parle de protection des paysages, qui sont justement notre patrimoine commun à tous ! L'égoisme c'est plutôt l'enrichissement d'une poignée de promoteurs éoliens sur le dos de millions de contribuables et consommateurs.

Je rigole quand on parle de concertation ou d'avis éclairés préalable aux projets d'implantations ! Il y a déjà des éoliennes, et on peut voir dès maintemant comment elles ont définitivement saccagé des sites !

Les anti éoliens sont des particuliers qui réagissent non pas à une menace exagérée ou à des rumeurs, mais tout simplement par rapport à une réalité qu'ils ont en face d'eux, qu'ils ont déjà vécue dans leurs régions. Le massacre il est déjà là, et on en veut plus !
Ce que je remarque, c'est que bien souvent les anti éoliens ne critiquent pas les énergies renouvelables en général, et ne sont pas spécialement pro nucléaires, tandis que les pro éoliens bien souvent critiquent les autres sources d'énergie renouvelables, expliquant que l'éolien est de toute façon la seule source valable... Leurs propos sont souvent alimentés par du personnel payé.

Ce (faux) débat ressemble en tout cas exactement à celui qui a accompagné le développement du nucléaire en d'autres temps : c'est la meilleure solution, l'intérêt commun donc tout avis contraire est égoiste et interdit, circulez y a rien à voir et fermez la... le lobby éolien a exactement les mêmes méthodes que le nucléaire (normal ce sont les mêmes !

Ltesson | 14 mars 2013 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah Tireman........

Baudou1 | 14 mars 2013 à 14h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et pourtant elles tournent ...

Ce qui est fou dans toute cette histoire c'est qu'en rajoutant de vieilles pierres, une toiture et une botte de paille plus personne ne dirait rien. Ouvrons les yeux ! Comme beaucoup de technologies "novatrice" les éoliennes sont une bien vieille technologie qui équipait il y a longtemps nos campagnes... des moulins à vents si précieux à notre patrimoine.
Il faut admettre aussi que le patrimoine n'est pas qqc de figé ! Cela évolue, au grès des architectures et des époques.
Chez moi, on va mettre des éoliennes en mer... Et c'est une BONNE CHOSE !
Une énergie disponible un impact négligeable (quand on voit un bateau à l'horizon on ne crie pas au scandale ! Et ça ne sera pas plus gros), les cables seront enterrés et mieux, ces nouveaux espaces seront de futurs nids à poissons, créant des périmètres protégés et des récifs supplémentaires.

L'éolienne est une bonne énergie. Ou plutôt il n'y a pas d'énergie idéale. Il y a un ensemble d'énergie qu'il faut combiner.
Comme on dit, nos hétérogénéités sont une force incroyable.

Alors soyez un peu plus optimistes (réalistes ?) à l'écoute ou tout simplement ouvert.
Accueillons cette simplification du droit et faisons confiance aux industriels ... il n'en n'implanteront vraiment que la ou ça souffle ... Pouvez faire confiance à leur amour de l'argent.

Eolis | 14 mars 2013 à 14h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Guirno,
D'une part, je suis heureux de la réponse que fait Ltesson.
Cela vous prouve déjà que je ne suis pas le seul, loin s'en faut, à être sensible à la sauvegarde de notre patrimoine.
D'autre part, je suis très heureux de cette "palme d'or", suivie du "compliment" que vous avez eu la bonté de me décerner.
Cela prouve bien que je dérange, et croyez bien que mon intention est de persister dans cette voie.
(^^)

Tireman | 14 mars 2013 à 15h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Alors je dirais, tout à fait d'accord avec guirno. Le patrimoine n'est qu'une vision personnel dans les cas évoqués ici.
Ainsi j'ai envie de dire que d'un point de vue strictement personnel, j'aime voir une éolienne. C'est joli, ça tourne, c'est reposant. Un peu comme les moulins à vents d'autrefois, simplement plus gros.
Ensuite, il faut bien l'avouer quand on parle de paysages ... à ma connaissance, aucune éolienne n'a été installé dans une zone protégée, un parc naturel, un paysage reconnue d’exception ou classé. Non. Elles sont paisiblement là à tourner dans les champs et dans les forêts ... communale. Mais pas des parc régionaux ou autres trésors de patrimoine, le vrai, celui qui a été reconnu.
Je risque d'en froisser plus d'un mais c'est la vérité. Croyez pas qu'on s'échine à classer toutes ces zones, à avoir des règles d'urbanisme pour rien.
Je conclurai donc. N'est patrimoine que ce qui est reconnu en tant que tel.

Eolis | 14 mars 2013 à 15h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un peu paranoïaque Ltesson ?
Nous ne vivons pas dans un monde merveilleux où notre paysage est notre plus beau (et seul) patrimoine. Sortez de votre bulle, y'a des espaces qui conviennent. la France n'est pas couverte de Monts St-Michel !!
Vous n'en voudriez pas plus si les parcs étaient financés par l'état ou ou s'il s'agissait de projet éolien dit "participatif" Cessez de vous cacher derrière cet anti-captilisme récurent qui demeure l'éternel "joker". Toute entreprise, qu'il s'agisse d'une PME ou d'un groupe cherche à générer des bénéfices avec son activité. C'est quoi le problème ? La question est plus de savoir si cette activité à une légitimité.
"...et on peut voir dès maintemant comment elles ont DEFINITIVEMENT saccagé des sites !" On ne vous a pas dit que les éoliennes était démantelable ?? Ou vous ne croyez pas à ça non plus ?
Je vous retourne le compliment en vous disant que les anti-éoliens bourrent le mou des habitants qui ne sont pas des spécialistes pour les rallier à leur cause. Et vous faites des leçons sur le débat...
Alors que tout le monde sait que l'éolien ne pourrait représenter qu'une part du mix énergétique visé par l'état vous prétendez que les "pro-éoliens capitalistes" essaieraient de faire croire que l'éolien serait "la seule solution valable" ?
Bouquet final: vous faites un parallèle avec le nucléaire et ses mêmes acteurs...Le nucléaire a intérêt que l'éolien se développe à outrance? Si vous, vous rigolez, moi je pleure en lisant de telles sottises

guirno | 14 mars 2013 à 15h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je crois, mes chers Guirno, et Eolis, que si nos « jugements ne tournent finalement qu'autour du paysage », c’est justement parce que nous y vivons…

Guirno, je crois vous avoir posé la question dans le passé, et je n’ai pas mémoire que vous y fîtes réponse :
Que diriez-vous d’un champ d’éoliennes dans votre jardin ?
Et ne me répondez pas que vous préférez cela à une centrale nucléaire, ce serait hors sujet.

Chez nos voisins Belges, le collège communal de Vielsalm a remis un avis défavorable au projet éolien en raison notamment de son impact négatif sur le paysage et des risques pour les flux migratoires d’oiseaux !
Dans la région de Namur, l’exaspération monte après un accueil relativement conciliant.
Trop c’est trop : dans un rayon de 15 km on trouve 115 éoliennes en projet ou déjà en activité !

Mon cher Eolis, vous, vous ne reculez devant rien…
Comparer une éolienne de plus de 100m de hauteur avec un bon vieux moulin à vent de nos ancêtre, il fallait l’oser !
Mais, il me semble me souvenir que cela était un argument récurent de nos « bons amis » de Planète éolienne…

Tireman | 14 mars 2013 à 15h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un autre de ces "suffisants" qui insupportent notre ami Guirno, et qui fait une analyse, à mon avis pertinente, à propos de cette proposition de loi Brottes :

"La suppression des Zones de Développement Eoliens (ZDE) et laisse chacun d’entre nous face à l’appréciation arbitraire des préfets qui devront appliquer les schémas régionaux dans lesquels la notion même de paysage est inexistante dans la plus part des cas.

Il est grand temps de retrouver, comme nous le proposons, une conception de l’environnement qui, enracinée dans les leçons du passé, promette autre chose pour l’avenir que cette fuite en avant à laquelle personne ne comprend plus rien vers des objectifs impossibles à atteindre.

Le vrai tournant de civilisation auquel on peut aspirer, sera celui qui permettra l’adhésion du "public" défini par la convention d’Aarhus, à des choix écologiques et économes en énergie qui auront donné lieu à la "participation de ce public à l’élaboration des décisions" qui le concernent.

Au lieu de cela, en attendant que les tribunaux administratifs aient canalisé le considérable encombrement des recours qui leur attribuent, bien malgré eux, un nouveau gouvernement des juges : celui de l’énergie, faute de lois claires, les citoyens s’organiseront, comme toujours en ces périodes troubles, pour détourner des textes inapplicables."

Extrait de l’éditorial d’Alain de La Bretesche
Président-délégué de la Fédération Patrimoine-Environnement

Tireman | 14 mars 2013 à 15h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

M. TIREMAN, je n'ai rien contre la contestation, au contraire, elle fait avancer la réflexion dans le bon sens. Dans votre cas, votre seule volonté est de provoquer sur la base d'un seul et unique cheval de bataille: le paysage.
Vous n'admettez pas qu'une large partie des personnes qui vous entourent n'ont pas la même appréciation que vous sur le visuel d'une éolienne ou la notion de paysage. Qu'il en soit ainsi.
Malheureusement, vous ne vous rendez pas compte que votre acharnement dénoué de toute forme de concession et d'ouverture d'esprit nuit à votre cause et votre crédibilité.
Je ne peux donc que vous encourager à camper sur vos positions et profiter de cette grande fierté qui vous flatte.

guirno | 14 mars 2013 à 16h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"à ma connaissance, aucune éolienne n'a été installé dans une zone protégée, un parc naturel, un paysage reconnue d’exception ou classé. Non. Elles sont paisiblement là à tourner dans les champs et dans les forêts ... communale. Mais pas des parc régionaux ou autres trésors de patrimoine, le vrai, celui qui a été reconnu. "

"Accueillons cette simplification du droit et faisons confiance aux industriels ... il n'en n'implanteront vraiment que la ou ça souffle ... Pouvez faire confiance à leur amour de l'argent."

Excusez moi EOLIS, alors, toutes les autres paysages ou forêts non reconnus classés, on peut les bouziller ??? Les espèces qui s'y trouvent, on s'en fout !! Pas mal votre raisonnement.... Sérieux, vous êtes conscients de ce que vous dites. Ben allons y alors, saccageons tout le reste.... C'est quoi de ces propos, ça rime vachement avec l'écologie vos implantations d'éoliennes. Vous avez mis les pieds dans une forêt ??? D'ailleurs, c'est bien connu, certain département comme les Vosges, c'est blindé de moulin à vent fait par nos anciens !!! Y'en a jamais eu, sont pas idiots nos vieux... Hallucinant de lire ça. Les industriels, s'ils n'ont pas vite retour sur investissement, ils se cassent voir ailleurs pour mettre leurs éoliennes, car les banques, elles vont pas leur faire de cadeaux. Le temps, c'est de l'argent, ils s'en foutent ou non du vent. Faire confiance à ces gens là...

MGB88 | 14 mars 2013 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dialogue de sourds... A moins d'avoir un jardin de 500 m de long, cette possibilité n'est pas envisageable. Si je vous réponds que je n'ai aucun pb à accepter un parc éolien dans la commune où j'habite (du moment que je ne suis pas dérangé par le bruit) vous allez me traiter de menteur ou de démago. Il faudrait donc que j'achète une maison proche d'un parc éolien pour que ma réponse soit crédible à vos yeux... et encore ! Votre réflexion sur le nucléaire est elle hors sujet, changez de disque.
Concernant les études environnementales, elles sont obligatoires et réalisées par des BE spécialisés INDEPENDANTS. Un parc situé sur des zones protégées (ZICO, NATURA 2000) pour l'avifaune ou leur habitat ne pourrait voir le jour. Des associations environnementales locales interviennent également sur certains dossier pour plus de crédibilité sur des zones sensibles. Quand bien même l'opérateur serait tenté de cacher des sensibilités je vous rappelle qu'il existe de nombreuses bases de données qui serviront aux nombreux services instructeurs (dont la commission des sites) et aux associations lors de l'enquête publique. Bref, tout ça pour dire que vos accusations sont gratuites et fallacieuses.
Pourquoi vos accusations infondées auraient elles plus de crédibilité que les engagements que doivent prendre des développeurs éolien ? Le terme "saccager" est un parti pris qui n'engage que vous.
Pour rappel un dépôt de PC n'est pas gage d'acceptation...La pertinence d'un projet est à démontrer.

guirno | 14 mars 2013 à 17h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"à ma connaissance, aucune éolienne n'a été installé dans une zone protégée, un parc naturel, un paysage reconnue d’exception ou classé. Non. Elles sont paisiblement là à tourner dans les champs et dans les forêts ... communale. Mais pas des parc régionaux ou autres trésors de patrimoine, le vrai, celui qui a été reconnu. "

Faux Eolis.
Le plateau du Cézallier fait parti du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne, zone Natura 2000.
En mai 2007, Eolfi, filiale de Veolia Environnement, y a implanté 26 éoliennes Enercon E48, de 80 mètres de hauteur.
Et ce n'est pas le seul exemple.

"Mais pas des parc régionaux ou autres trésors de patrimoine, le vrai, celui qui a été reconnu. "
Donc, ceux qui vivent dans des espaces naturel qui ne font pas parti d'un parc, il sentent le gaz ?

Girno, puisque vous semblez "abonné" à mes post, vous devriez retrouver sans problème ceux, basés uniquement sur des donnée techniques, qui dénoncent l'imposture éolienne.
Cherchez, vous trouverez sans peine.

Tireman | 14 mars 2013 à 17h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous serez prié de mettre moins de ponctuations. Je ne suis ni sourds ni aveugle. Vous peut être MG888.
Ai-je dis de "sacager" les zones non protéger ? Non. J'ai dis que le patrimoine, pour prétendre à ce titre devait être reconnu en tant que tel.
Que l'installation d'une éolienne dans une foret communale (qui sera exploitée) ne me choc pas outre mesure. Que oui, si je pouvais avoir une éolienne dans mon jardin cela serait un plaisir.
Je ne connais pas les vosges, mais je mets ma main à couper qu'il y a eu des moulins à vent. Ils ont juste certainement disparu comme de nombreux autres.

Aujourd'hui les éoliennes poussent principalement dans les champs. Et navré mais ce n'est pas un sacage et encore moins un paysage à sauvegarder. Surtout que les éoliennes de champs sont utiles à l'agriculture.
Oups, non. Les éoliennes sont le mal.
On ne peut plus faire confiance aujourd'hui. C'est cela le problème. Comme vous le dites es industriels calcul des retours sur investissement tres court. Autrement dit soyez rassuré il n'y aura pas d'éolienne dans vos précieuses foret.

Enfin pour recentrer ce débat prolifique sur la loi. Oui, je suis content qu'une loi simplifie les démarches. Cette loi permet aux projets de sortir de terre et à l'avenir de se construire.

Eolis | 14 mars 2013 à 18h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Tireman
Je maintiens, c'est bel et bien la plus efficace et rentable. Nous pouvons nous asséner de chiffre si vous le souhaitez mais en termes de rendement global (énergétique, financier et foncier), c'est irréfutable.
Je suis tout à fait d'accord avec vous, les éoliennes ont un impact non négligeable sur l'environnement (les écosystèmes, les espèces, le patrimoine, l'homme). De plus, je n'ai aucun intérêt personnel à voir se développer ce moyen de récupération de l'énergie (j'ai fait des études d'impacts pour tous type de projet, merci guirno au passage pour avoir rétabli la vérité la dessus). Cependant, j'essais d'être lucide. En tenant compte du contexte économique, législatif, environnemental et humain, c'est la "moins pire" des solutions renouvelables de manière générale. Evidemment, si vous habitez en Guadeloupe, au Maghreb ou dans la Forêt noire, il faudrait y réfléchir ;).
En gros, en 2013 et pour encore quelques années, c'est soit ça, soit on continue le fossile et la fission.
Concernant mon invitation à éteindre vos ordinateurs, il s'agissait plutôt d'une manière détournée de faire comprendre que le véritable cheval de bataille est l'économie d'énergie. Lorsque ce fait aura été accepté par tous, nous pourrons alors admirer nos beaux paysage sans craindre un accident nucléaire, sans redouter que notre patrimoine soit dévalué à cause d'un enfouissement de déchets, sans voir nos impôts engloutis par la maintenance de système de haute pression, etc.

Dam | 14 mars 2013 à 18h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore un exemple qui vous sert à établir les généralités qui vous arrangent... Avec vous c'est simple, tous ceux qui défendent ne serait-ce qu'un peu l'éolien sont des vendus ou des actionnaires !
Détrompez-vous, je n'ai malheureusement pas le choix d'intervenir quand je vous lis tant vos propos sont stéréotypés et dénués d'une base tangible et surtout concrète... Je suis pas malheureusement pas le seul abonné à vos sermons puisque tous les articles sont commentés par vos vos inlassables interventions.
Vos sois disant arguments techniques ne pourrons aller à l'encontre de la logique de tout projet: sans pertinence écologique et réalité économique ils ne pourraient voir le jour. Vos accusations visent finalement directement l'Etat puisque c'est lui qui instruit les dossiers et donne son accord ou refus pour un projet éolien. Vous remettez d'ailleurs en question la logique déployée par de très nombreux pays à travers le monde. Quelle naïveté de penser que le "lobby" éolien serait plus fort que le pétrole ou le nucléaire. Vous arrive t'il de prendre du recul pour réfléchir à tout ça ? J'en doute fortement. Ah cette bonne vieille théorie du complot...
Je n'ai malheureusement pas autant de temps que vous pour accomplir la mission dont vous semblez vous sentir investi. Il faut bien s'occuper... Continuez donc à distiller vos insultes à peine déguisées si cela vous fait du bien.

guirno | 14 mars 2013 à 21h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Moi j'aime bien les éoliennes.

Xav | 15 mars 2013 à 08h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Eolis,
La hauteur d’un moulin à vent oscille entre 15 et 17m.
Celle d’une éolienne industrielle entre 80 et 180m (à l’heure actuelle.)
Soit un immeuble de 30 à 67 étages.
Sans commentaire.

A Guirno,
Il semble que vous vous égarez, mon cher…
Je vous signale en passant que l’opposition à l’éolien industriel va grandissant…
Non seulement en France, mais aussi en Europe, et particulièrement en Allemagne.
Il y a eu un très intéressant documentaire sur Arte, il y a quelques temps.
Au Royaume Unis, Le Ministre de l'Energie John Hayes a annoncé qu'il ne serait plus construit de nouveaux projets éoliens au Royaume uni. (Daily Mail, le 31/10/2012).
Même EELV, que l’on ne peut soupçonner d’être pro nucléaire s’y met !

"Le développement des unités industrielles de production d’énergie renouvelable (éoliennes mais aussi fermes photovoltaïques) est un nouvel encouragement à la fuite en avant de la consommation énergétique, et vous n’avez aucune raison d’y sacrifier nos espaces naturels qui constituent la principale richesse non dé-localisable de notre département."
Le 24 février 2012, par Claude Lhuillier, porte-parole du groupe Europe Ecologie Les Verts de Lozère.
Un commentaire ?

Tireman | 15 mars 2013 à 10h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En fin de compte tout se résume au syndrome NYMBE.
Vous autres "écologiste" refusez toutes sortes d'avancées. Ne mettons pas d'éoliennes, le vent ce n'est pas régulier. Mettons des panneaux solaire. Cela sera dans les villes et ce sont les paysages de Chine qui seront massacrés. On ne saura pas quoi faire des panneaux et on les entassera joyeusement dans une décharge. Et pour quel rendement puisque vous aimez les chiffres ? Un rendement ridicule.
Je ne dis pas ici que l'éolien est parfait, mais il a le mérite d'exister et d'apporter un élément de réponse aux problèmes énergétiques.
Revenons à ma comparaison au solaire. Au début les rendements étaient pitoyablement ridicules. Aujourd'hui ils ne sont que ridicules. Car en créant un marché, on a créé de la R&D et le système s'est amélioré. Les éoliennes auront le même chemin à parcourir et bientôt, grâce à de premières implantations elles seront plus performantes et relèveront encore mieux le défi énergétique de demain.
Comme il a été dit, les éoliennes sont démontables et celles qui seront devenu obsolètes le seront, générant au passage emplois et matières car oui, une éolienne, elle, est hautement recyclable !

Bref, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de continuer. Car je sais que vous resterez borné sur vos positions.

Réjouissez vous, les Japonais viennent de réussir l'exploitation des hydrates de méthane.
Nous pollueront l'air et écorcheront le fond des océans, mais vos précieux paysages seront sains et saufs

Eolis | 15 mars 2013 à 10h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Dam.
Efficace ?
Le rendement énergétique pris isolément ne veut rien dire.
C’est le facteur de charge qui indique l’utilité réelle d’un dispositif.
Il est de 19 à 22% pour l’éolien.
75% pour le nucléaire.
82% pour le géothermique. (Identique pour une centrale thermique).
Cela veut dire que quand l’éolien ne peut pas fournir, il faut en double du thermique pour compenser immédiatement.
Le facteur de charge trop faible d’un système basé sur l’éolien induit que, dans l’hypothèse ou les objectifs pour 2020 seraient atteint, soit 19000 MW, celui-ci ne remplacerait au maximum qu’un réacteur nucléaire. (Il y en a 58 répartis dans 19 centrales)

Financier ?
Une éolienne standard de 2,5 M\W représente environ 3 millions d'euro d'investissement.

Foncier ?
Les habitations à proximité immédiates des ZDE subissent un dépréciation foncière.
Le 4 février 2010, le tribunal de grande instance de Montpellier a condamné la société la Compagnie du Vent (groupe GDF Suez), exploitant le parc de Névian (Aude), à démonter 4 éoliennes en raison d'un « trouble anormal de voisinage par la dégradation du paysage, par les nuisances auditives et la dépréciation foncière qui en résultent ».
18 mai 2010 la Cour d'Appel du tribunal de Rennes a Annulé une transaction immobilière pour dol (tromperie en langage juridique).
Le vendeur n’avait pas informé l’acheteur d’un projet de parc éolien.

De plus le démantellement prévu par la loi n'inclu pas le socle de béton.
Beau cadeau...

Tireman | 15 mars 2013 à 10h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

ça ne me réjouis pas plus ce que vous dites sur les japonais.

En matière d'emplois, le mât de mesure installé chez moi, c'est, des Espagnols et non des Français qui l'ont monté, via un permis de construire très douteux, sans aucune sécurité, pas de casques, un dimanche, à l'abri des regards sauf, des chasseurs, avec qui, cela a failli se terminer à coups de fusils, la police est venue constater. Nous avons les preuves. D'autres part, tout est démontable, mais à quel prix ? Nous verrons dans 15 ou 20 ans, le nombre de vieilles éoliennes qui seront démontées, d'ici là, bonne journée à tous........

Ps, je ne suis pas écologiste encore moins pro nucléaire, ni parano, mes parents m'ont appris le respect de tout se qui m'entoure, gens, nature ou autre. Messieurs, je vous salue. Cordialement même selon nos différents.

MGB88 | 15 mars 2013 à 11h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous êtes assez contradictoire, mon cher Eolis ?
Plus vous dites qu’il n’est pas nécessaire de continuer, et plus vous y revenez !
Pour mon compte, rassurez-vous, pas NINBY, mais NINA (Ni ici ni ailleurs).
« Écologiste » ?
A ma manière, peut-être, mais surement pas dans le sens où vous l’entendez.

« Les éoliennes sont démontables »…
Oui, sauf le socle en béton qui reste sur place.
Un beau gâteau en béton d'un diamètre en moyenne de 20 mètres et d'une profondeur de 3 à 4 mètres, soit environ 1 500 tonnes…

« Une éolienne, elle, est hautement recyclable »
Comme je l’ai dis, le socle reste sur place, soit 83% de son poids brut.
L’acier, le cuivre, l’alu, j’en conviens.
Par contre, pas les pales qui sont en fibre de verre.
Elles sont incinéré et les résidus enfouis.

Je ne suis pas non plus fan du PV qui a un facteur de charge encore plus ridicule que l’éolien.
Par contre, utiliser sur les toits en énergie d’appoint, des chauffe-eaux solaire comme je l’ai vu en Grèce ou en Argentine me parait concevable.
Je n’ai rien non-plus contre les petites éoliennes individuelles.

Si la fission nucléaire à le problème du recyclage de ses déchets, de les démolir ne résoudra pas le problème, ils seront toujours là.
Si le programme des surgénérateurs n’avait pas été arrêté, nous n’en serions pas là.

Mais en fait, mes préférences vont plutôt à la géothermie, la biomasse et, dans l’avenir, la fusion nucléaire.

Tireman | 15 mars 2013 à 11h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A tous les anti-éoliens : malgré ce coup dur législatif auquel on s’attendais, restons positifs ! La lutte continue localement et sur le plan judiciaire. Et quand on voit la longueur et les péripéties du débat éolien à l’assemblée, et l’importance des réactions contre les seules éoliennes déjà implantées, on peut s’attendre à ce que leur généralisation se heurte à un rejet beaucoup plus massif des populations jusqu’à présent pas directement concernées. Le débat aura forcément lieu au niveau national, les tribunaux seront rapidement encombrés, et le gouvernement quel que soit sa couleur sera forcé de reculer.
Heureusement au niveau européen la situation évolue, notamment l’éolien recule en Grande-Bretagne, et je vous invite à soutenir cette initiative citoyenne européenne déposée par un député polonais contre le paquet énergie climat, en déposant votre signature sur le site de l’union européenne.

Rien n’est perdu !

Jmdorm | 15 mars 2013 à 12h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Enocre une Tireman, je suis d'accord avec vous, même sur vos chiffres à quelques % près. Par contre, vous oubliez de comparer! Certes l'éolien n'est pas la panacée, mais je le répète encore une fois, pour produire un MWh, c'est bien le meilleur compromis entre tous les facteurs à prendre en compte.
Vous me parlez du facteur de charge, regardez celui du solaire. Vous me parlez de coût d'investissement, regardez celui d'une centrale à géothermie profonde. Vous me parlez de dévaluation, vendez vite votre terrain à Bure!
Dans cette affaire comme dans toutes celles qui concerne les problématiques environnementales et énergétiques, il faut savoir rester pragmatique. Je rêve moi aussi d'un monde ou on pourrait se passer d'éolienne (et aussi de centrale thermique, nucléaire, de solaire thermique, de Pv...). Alors battez vous plutôt pour les réductions de consommation (scénario négawatt et autres bonnes idées) et en attendant, essayez d'aider les collectivités à placer les éoliennes aujourd'hui nécessaires au bon endroit. Lisez les études d'impact, les évaluations d'incidences, améliorez les, enrichissez les, apportez votre connaissance du territoire sur la faune, la flore, la pédologie, les circulations d'eau, le paysage, le patrimoine, l'ambiance sonore, la qualité de l'air, etc. Vous verrez que tout ça est aujourd'hui pris très au sérieux par des gens compétant (la plupart du temps ^^).
Et surtout, si vous avancez sur la fusion dans le fond de votre garage, faites-nous en profiter!

Dam | 15 mars 2013 à 14h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Dam,
Vous ne feriez pas dans la politique, des fois ?
Vous avez à la fois l’art du sophisme, et la tactique de l’anguille.
Pourquoi voulez-vous à toute force amener la comparaison sur le PV ?
Je vous l’ai déjà dit, du point de vue du facteur de charge, c’est encore plus catastrophique que l’éolien !

Quand à l’investissement, n’oubliez surtout pas d’ajouter, à l’investissement d’une ZDE, celui incontournable de la centrale thermique qui lui sera jumelé pour palier à ses carences.
Et, du fait de cette logique, qui est le champion du CO² en Europe ?
L’Allemagne…
Et elle s’offre en plus le luxe d’être au 6ème rang mondial.
Ils ont l’air fin, nos « grünen », défenseurs de l’éolien, et donneur de leçon !
Pour info, la France est au 5ème rang européen et au 15ème rang mondial…

Alors, voyez-vous, je reste totalement pragmatique quand je professe qu’une géothermie dont le facteur de charge est de 82%, et qui se suffit à elle-même, et quine pollue pas, vaut mieux qu’un éolien à 20% qui a besoin d’une béquille, polluante de surcroit !
C’est pourquoi d’ailleurs, j’affirme que prétendre que l’éolien ne pollue pas est un mensonge, mensonge parce que basé sur un non-dit !
Il serait bien, que dans les affiches bucolique qui vantent l’éolien, figure dans l’image celle d’une centrale à charbon.

Bonne soirée à vous.

Tireman | 15 mars 2013 à 20h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

AXEL Je suis avec vous et ne vous ennuyez pas avec ces ergumènes et car ces personnes sont betement obtus.
Toujours les même ignares dont leur ignorance les aveuglent, toujours les stupidités et arrogances de certains TIREMAN qui oublient tous les bétises et ces contre sens de leurs écrits sur chaque forum ainsi que SIRIUS..c'est vraiment n'importe quoi...et ils les collectionnent c'est pas croyable...et un nouveau MGB88 qui argumente selon des rumeurs...cette pauvre France ...allez pour parfaire votre connaisance dans vos petits égos démesurés un projet éolien met 8 années d'études complète je précise (environnement, étude de vent, de la faune et de la flore..ect) et non entre 6 et 10 ans (sirius revoyez vos bouquins vous n'êtes pas à jour)et avec cette nouvel loi 6 an et demi cela raccourci les démarches administratives....les parcs éoliens auront de beaux jours à venir quoiqu'il arrive.... tout en respectant l'environement car malheureusement vous messieurs ignorants vous consommerez en complément de l'énergie fourni par l'éolien et c'est créateur d'emploi...en évolution qui fera le bien pour la population francaise...

henri | 17 mars 2013 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Hé bien, mon cher Henri, quelle superbe démonstration du respect dû à un interlocuteur !
La démocratie vue depuis votre fenêtre me ferait craindre le pire pour nos libertés si des gens comme vous venaient au pouvoir ?

Ainsi, je relève dans les quelques lignes que vous venez de publier, que ceux qui ont l’impudence (à vos yeux), de ne point être d’accord avec vous sont, je vous cite :

- Des « ergumènes (je suppose que vous vouliez écrire « énergumènes » ?) et car ces personnes sont betement obtus. »
- « Toujours les même ignares dont leur ignorance les aveuglent, toujours les stupidités et arrogances »
- « qui oublient tous les bétises et ces contre sens de leurs écrits »
- « votre connaisance dans vos petits égos démesurés »
- « vous messieurs ignorants »

Vous noterez, mon cher Henri, que j’ai scrupuleusement respecté votre « orthographe »…
Comme vous le dites si bien :
« Cette pauvre France » !!!
En effet, je confirme.

Tiremen | 18 mars 2013 à 10h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Que de stéréotypes et d'absence de vision à court et moyen terme...
C'est étonnant de voir à quel point vous refusez d'admettre que les "problèmes" liés à l'éolien terrestre ont déjà des solutions pérennes immédiatement disponibles (dont la géothermie fait partie !). Combien de temps allez vous rabâcher l'exemple Allemand ? Ils ont commis une erreur en voulant sortir trop vite du nucléaire et alors ? Sont t'il condamnés à la centrale à charbon ad vitam ? Sommes nous condamnés à suivre le même modèle de développement ? Surement pas !
Vous êtes tellement opposé que le moindre exemple suffit à faire les généralités qui vous flattent: Un pays fait une erreur ? Tous vont le suivre. Un parc éolien dépasse les seuils acoustiques réglementaires ? Les parc éoliens vous empêcherons de dormir. Un parc éolien a vu le jour dans ou près d'un espace remarquable ? Les éoliennes tueront nos espèces protégées... L'absurdité par l'exception.
La géothermie mal pensée peut également avoir des impacts non négligeables. C'est pareil pour tous les projets industriels significatifs ! (cf. nomenclature ICPE). En bref, l'expérience des services instructeurs en matière d'éolien progresse et vous ne pourrez vous retrancher éternellement derrière les mauvais exemples du passé.

guirno | 18 mars 2013 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand bien même l'éolien ne serait qu'une énergie renouvelable de transition (ce que je peux admettre !), il ne restera rien de cet industrie quand nous déciderons de passer à autre chose. Ceci n'est pas le cas du nucléaire...
Votre remarque sur le béton est parfaitement ridicule. L'exploitant d'un parc éolien a l'obligation de démanteler les éoliennes et de restituer un site propre à l'exploitation. Cette obligation comprend le décapage du béton à une profondeur au mois égale à 1 m. Ce "trou" sera comblé par de la terre végétale. Non seulement 2 à 3 m de béton n'auront aucune conséquence sur l'environnement mais il ne restera aucune trace visible d'une éolienne et la parcelle sera remise en culture. Connaissez-vous beaucoup de terrains agricoles dotés d'une couche de terre supérieure à 1 m ???
Et bien évidemment, le nucléaire, la géothermie, la construction de nos habitations ne font pas appel au béton et si c'était le cas, les fondations sont retirées jusqu'au dernier cailloux. Tireman, vous avez vraiment l'art et la manière de trier les informations et les mots pour composer votre recette personnelle... En ce qui concerne le mensonge et la désinformation, vous ne restez pas en berne !

guirno | 18 mars 2013 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L’implantation d'éoliennes en milieu forestier est réputé préjudiciable à la biodiversité, notamment à
travers ses impacts vis-à-vis des populations de chiroptères et d'oiseaux, ainsi que de leurs habitats.
Afin de préserver également les lisières de forêt, milieu écologiquement riche, il convient de
respecter une distance d'implantation d'au moins 200 mètres.
Enfin, du point de vue paysager, la forêt constitue un espace reconnu comme naturel, qui est donc
difficilement compatible avec les éoliennes du fait de l'artificialisation qu'elles induisent.
Pour ces motifs, il conviendra d’éviter l’implantation de projets en forêts.
L’ensemble des impacts induits par des implantation en ou à proximité de forets devra être pris en
compte dans les démarches d’autorisation de défrichement, de permis de construire et d’étude
d’impact liée à la réglementation ICPE et pourra conduire à des refus au motif que la conservation
des bois est nécessaire à l'équilibre biologique d'un territoire présentant un intérêt remarquable du
point de vue de la préservation des espèces.

C'est le copié collé du SRE LORRAINE, ceux qui traitent d'ignares, ont ils lu et pu consulter le SRE de chaque région? Moi, je l'ai décortiqué, je ne l'invente pas. Quand aux rumeurs, je suis en plein dedans, ce que j'ai écris sur ma région est la stricte vérité de ce qui s'y passe. Et, j'ai visité un parc éolien, seul, afin de constater et de me faire ma propre opinion avant de soit disant dire n'importe quoi.

MGB88 | 18 mars 2013 à 11h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Guirno, si je prends l'Allemagne pour exemple, c'est que ce pays est le plus emblématique d'une série d'erreur en cascade.
Et puis, n'est-il pas "l'exemple phare" brandi par les pro-éolien ?
Dans un cas, il serait donc bon d'en parler, mais pas dans l'autre ???
Bizarre...
Puisque vous y tenez, passons au Royaume Unis.
Comme je l’indiquais, son Ministre de l'Energie John Hayes a annoncé qu'il ne serait plus construit de nouveaux projets éoliens au Royaume uni.
L'argumentation est développée dans le Daily Mail du 31/10/2012.
Mais, peut-être que là aussi, il ne faut pas en parler ?
On nous rabat les oreilles avec "l'aspect non polluant" des éoliennes.
Comme je l'ai indiqué, pour chaque watt éolien, on doit y associer 1 watt thermique.
Mais ce n'est pas tout :
- Rien que pour fabriquer les aimants permanents d'une turbine éolienne de 3 MW, il faut 2 tonnes d'éléments de terres rares...
- En août 2011, un rapport de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) observait que chaque tonne d'éléments issus de terres rares (REE) générait, à travers les techniques de raffinage, autour de 10 000 m³ de gaz chargés d'acide hydrofluorique, d'acide sulfurique et de dioxyde de soufre avec, en prime, quelque 75 m3 d'eau usée acide et environ une tonne de résidus radioactifs.
(A suivre)

Tireman | 18 mars 2013 à 12h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

(suite)
Les terres rares sont loin d’être le seul point noir de la « belle et propre industrie du vent ». Polyester, vinyle, époxy, polyuréthane utilisés sous différentes formes protègent les gigantesques mâts d’acier des éoliennes (100/150 mètres de hauteur) et renforcent les fibres de carbone ou de verre qui entrent dans la composition des pâles. (Cfr « Le sens du vent. Notes sur la nucléarisation de la France au temps des illusions renouvelables » Editions de l’Encyclopédie des Nuisances, 2010).
Chaque éolienne contient également plus de 4 tonnes de cuivre extrait dans les gisements d’Amérique du Sud (Chili et Pérou principalement). Là bas, des villages entiers ont été expropriés par la force armée pour permettre aux firmes occidentales d’exploiter la richesse du sous sol et l’énergie ou la vie des ouvriers. (cfr Alain Gras, « La part maudite de l’électricité verte » l’Ecologiste, juillet-septembre 2009.)
Du silicium irradié est également utilisé directement dans les éoliennes industrielles pour des applications microélectroniques. Le silicium est « dopé » dans des réacteurs de recherche nucléaires dont le BR2 du SCK CEN à Mol en y introduisant, par irradiation, des atomes d’un autre matériau afin d’augmenter ses performances.(cfr « Aller vers l’avenir avec le silicium »)

Là aussi, il ne faut pas en parler ???
Il est vrai que ceux qui sont ainsi spoliés sont si loins...

Tireman | 18 mars 2013 à 12h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je me sens obligé d'intervenir devant autant de mauvaise fois de votre part Tireman
Oui, c'est vrai, l'industrie de la Haute Technologie est une industrie polluante. Vous en avez d'autres des scoops pareils ?
Les chiffres, on leur fait dire ce qu'on veut. Nous en avons une belle preuve ici.
Mais alors, prenons une belle géothermie. ... Il faudra produire de l’électricité. Et comment ? Avec une turbine et des aimants ! Bigre ! Stop à cette énergie polluante !

Vouloir faire porter à une technologie la misère de ce monde est un bien mauvais argument. Les mines de cuivre exploitées dans d'autres pays le sont pour tous ce qui consomme du cuivre ... c'est à dire tout l’électronique ! Toute la technologie morderne ! Allez dire aux cancéreux qu'il n'y aura plus de scanner car trop de cuivre exploités !
Ne serait-ce que la paire de chaussette que vous avez aux pieds, dans son cycle de vie sera polluante.
Vous parlez aussi des Watt thermique qu'il faut pour compenser les moments de non production. C'est vrai. Mais une centrale ne sera pas construite à coté de chaque parc Éoliens. Et posons donc la question : Quid de ses centrales quand les Éoliennes tournent ? ... Aucune production ! Mais vous avez raison, il vaut mieux construire des centrales thermique et les faire bruler du charbon 24H/24.

La critique est facile, c'est toujours le cas avec les "écologistes", mais alors je pose une dernière question. Que fait-on ?
Parce qu’à vous écouter on a plus qu'à ressortir les torches !

Eolis | 18 mars 2013 à 14h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cela vous va si bien de jouer l'indigné... Je ne cautionne pas l'insulte mais votre référence à la "petite fenêtre" étriquée est tout juste inappropriée pour quelqu'un qui défend surtout son "beau paysage" et le cours d'orthographe ne vous accorde pas beaucoup plus de crédit... Bref.
Je n'ai aucun problème à discuter de tout sujet mais vous avez une fâcheuse tendance à filtrer et mettre en avant les informations qui vous intéressent...en niant celles des autres.
La consommation de cuivre comme l'utilisation de toute ressource finie pose évidemment un problème. Dans un 1er temps, il serait peut-être temps de responsabiliser les pays producteurs qui dictent les règles d'exploitation dans leur propre pays plutôt que d'incriminer systématiquement les consommateurs. Vous faites d'ailleurs entièrement parti de ce système en possédant un ordinateur, un tel portable,... Vous faites donc preuve de "mémoire sélective".
Si les ressources en cuivre sont effectivement rares, vous oubliez de préciser que ce cuivre est à 100% récupérable et utilisable sans traitement spécifique si ce n'est la transformation !
Une fois encore, vous vivez dans un monde figé dans lequel l'innovation ne semble pas avoir de place... Pourtant le monde a beaucoup changé ces dernières années. Il existe déjà des alternatives à l'éolien tel que nous le connaissons. Nous sommes déjà capable de produire du courant sans turbine ! Mais zut, il va falloir encore s'élever dans le ciel et gâcher votre beau paysage...

guirno | 18 mars 2013 à 14h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quant à l'affirmation "pour chaque watt éolien, on doit y associer 1 watt thermique", elle est tout simplement fausse et ne constitue que de la propagande anti-éolienne.
Une homme instruit et qui prend le temps de se documenter comme vous n'aura pas du mal à trouver que cette affirmation est mensongère et qu'au contraire, même si l'éolien ne peut encore se passer d'un moyen de production "compensatoire", il diminue le recours aux centrales thermiques.
Bilan RTE 2011: ""La quantité estimée de CO2 émis par le parc de production d’électricité français est en baisse de 19,8 % et représente 27,4 millions de tonnes en 2011 (34,2 millions de tonnes en 2010). Cette baisse est bien plus importante que celle de la production en raison d’un mix énergétique différent. En effet, malgré un important déficit de production hydraulique, la hausse de la production nucléaire de 3,2 % entre 2010 et 2011 et l’accroissement des productions éolienne et photovoltaïque ont permis de réduire le recours aux centrales thermiques à combustible fossile. Ainsi l’électricité produite à partir des sources d’énergie non carbonée atteint 90 % en 2011 contre 88 % en 2010."
Vous êtes parfaitement au courant de ce point et vous avez participé à une discussion à ce sujet sur ce même site !
Quant à votre référence au silicium, le raccourci est très vite fait pour mettre solaire et éolien dans un panier commun. Argument désespéré et ridicule...
Une éolienne "Power Flower" pourrait nous réconcilier ?

guirno | 18 mars 2013 à 15h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

MGB88, il convient de dissocier forêt exploitée et celles au véritable intérêt écologique ! Il n'y aura jamais d'éoliennes dans un secteur patrimonial classé pour un habitat ou la fréquentation d’espèces d'oiseaux (protégés) ou de chiroptères. On ne peut pas empêcher un développeur éolien d'essayer, mais je ne donne pas cher d'une telle tentative.
L'"artificialisation" à laquelle vous faites référence est surjouée. A part le fût d'une éolienne qui sort de terre, le reste n'est que du chemin empierré ! Faut arrêter d’exagérer quand même !
Comme vous le dites, ceci est "réputé" préjudiciable, c'est bien pour cela que les études environnementales obligatoires sont si longues et précises pour l'instruction.
Il existe un système qui s'appelle "Chirotech" qui a été développé pour palier à la mortalité des populations de chiroptères (sur les sites fréquentés bien sûr) en arrêtant les éoliennes durant les courts moments de vol (aube, crépuscule) quand les conditions sont favorables aux chauves-souris (Tc°, luminosité, vent faible), le tout, sans nuire à la production (perte inférieure à 2%)
Ce système est parfaitement efficace (retour d'expérienceS concluant) , opérationnel et déjà déployé sur les projets sensibles.
Vous en doutiez très probablement mais les professionnels de l'éolien et leurs partenaires ne travaillent pas que sur l'augmentation de la production et des rendements...
Tout n'est pas tout blanc mais vous avez tendance à avoir la main lourde sur la noirceur...

guino | 18 mars 2013 à 15h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"mauvaise foi" ???
Qui donc est de "mauvaise foi", sinon ceux dont le cheval de bataille pour promouvoir l'éolien est de s'appuyer sur la légende d'une soi-disant "énergie propre" ?

Tireman | 18 mars 2013 à 15h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Plus de 60 réactions à cet article.
Bravo Messieurs (pas trop de pseudo à priori féminin...).
En tout cas cela m'amène à dire :

Vivement le débat sur les énergies!

A ben non il aura lieu comme d'habitude dans les salons feutrés de nos ministères....à l'abri de ceux qui n'ont que les blogs comme celui-ci pour donner leurs avis.....et ainsi brasser du vent (qui sait pour produire de l'énergie éolienne).

Baudou1 | 18 mars 2013 à 15h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

houla... Ça baisse considérablement de niveau !
Certains défendent le moindre mal mais pas le zéro impact. A aucun moment il n'a été question du pays de Candie puisque nous débattons du rapport avantage/inconvénients.
J'ai l'impression surtout que vous rebondissez d'arguments en argument pour tenter de discréditer ce que vous détestez tant. Continuez ainsi, c'est vous qui allez finir par être désarçonné de votre cheval de bataille...

gurino | 18 mars 2013 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à guino | Aujourd'hui à 15h19

Ben, sans ce fâcher, expliquer pourquoi on fait des études dans des endroits comme celui là ci c'est couru d'avance que le projet ne se fera pas, moi, je comprends plus, pourquoi gâcher du temps et de l'argent dans un endroit dont l'évidence ne se prête pas est la sous nos yeux. C'est ça que je dénonce, pourquoi s'obstiner? Y'a certainement plein d'autres endroits favorables, pourquoi ne vont ils pas la. Pourquoi n'appliquent t'ils pas ce qu'ils préconisent dans leur SRE LORRAINE? Je pige plus. Il est vrai que je suis peut être hors sujet selon le débat, mais, je n'ai pu m'empêcher d'en mettre une couche, car, nulle part, ce que je dis est expliqué. Depuis le temps que je vous lis tous en train de vous chamailler sur des autres débats de ce site, j'en ai profité. Alors, expliquez moi, svp. Je peux pas tolérer que certain me traite d'ignare et de dire des rumeurs. Comprenez.

MGB88 | 18 mars 2013 à 16h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et qu'on le dise, soyons tous honnête ici aujourd'hui. Il n'y a aucune production d’énergie qui n'ai pas un impact négatif sur l'environnement.
La production d'énergie a toujours eu des inconvénients. Si vous connaissez une source d'énergie non polluante de A à Z alors vite, commercialisez là ! Vous sauverez l'humanité.
Je crois que vous avez parlé de la fusion nucléaire. Oui c'est aussi une énergie propre. Et pourtant lorsqu'on la maitrisera il y aura certainement des risques et des impact à prendre en compte. Mais tel est le prix de l'avenir.
En attendant, je vois des projets fantastiques qui sorte de terre. Chez moi on met les éoliennes en mer, chez vous dans une forêt. Je doute d'en voir un jour autour du Mont Saint-Michel, au sommet des Alpes, en Camargue ou que sais-je encore.
L'énergie proviendra du mix des sources d’énergie. Bien sur que l’Éolien n'est pas un fin en soit. C'est un moyen de produire de l'énergie relativement proprement, là où il y a matière à en produire. C'est l'utilisation efficace des ressources naturelles.
Je ne veux pas trop m'engager, mais il me semble que cela se rapporte au développement durable.
Je salue cette avancée législative et cette simplification du droit. Comme le précise Guirmo, les études d'impact restent obligatoire avec tout ce que cela implique.
Je suis dépitée d'une telle obstination à voire le mal partout.
Encore une foi je le demande, comment fait-on alors pour produire de l'énergie ? (Nier notre besoin serait stupide)

Eolis | 18 mars 2013 à 16h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Désarçonné" ?
C’est à voir…
De le dire n’est pas faire le plus dur.

Ainsi :
"La quantité estimée de CO2 émis par le parc de production d’électricité français est en baisse de 19,8 %".
Ce qui est un excellent résultat dont nous ne pouvons que nous réjouir…
Mais cela ne veut en aucun cas dire que ce résultat est du a l’accroissement des productions éolienne et photovoltaïque…
Je dirais même, au contraire !
Sinon, comment expliquez-vous que l’Allemagne (oui, je sais, encore l’Allemagne !), qui a un potentiel éolien nettement supérieur au notre (31 308 MW contre 7 564), soit "à la ramasse" au niveau de son bilan carbone ?

D'autre part, quand vous écrivez :
"J'ai l'impression surtout que vous rebondissez d'arguments en argument pour tenter de discréditer ce que vous détestez tant."...
M'en voudrez-vous beaucoup de défendre une idée à laquelle je crois ?
J’en ai un peu l’impression, voyez-vous ?

Tireman | 18 mars 2013 à 16h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comparez ce qui est comparable.
L'Allemagne a plus d'éoliennes et moins de centrales nucléaires.
Cela peut être énervant, j'en conviens, mais le nucléaire est reconnu comme ne produisant pas de carbone.
L'Allemagne quittant le nucléaire a ré ouvert des mines de charbon et des centrales électriques au charbon ce qui fait exploser son "quota" de carbone.
C'est l'explication et rien a voir de prés ou de loin avec nos éoliennes. Sinon que la hausse de production de carbone est tempérée par l'arrivée des éoliennes.

Eolis | 18 mars 2013 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ils sont forts ces bretons !
1000 éoliennes terrestres d'un coup, sur quelques milliers de m2 !
Ils appellent cela une centrale thermique à flamme.
1000*2MW*22.5%=450MW
Cela se passe du côté de Morlaix, et tout le monde est content!

Jean Valthe | 18 mars 2013 à 16h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher MGB88.

La dialectique des défenseurs de l’énergie éolienne est assez basique.

D’abord, la culpabilisation :
Si vous n’êtes pas pour l’éolien, c’est que vous êtes "obligatoirement" pour le nucléaire.
Une variante de "l’argument" :
Notre planète est en danger, et vous êtes un égoïste parce que vous ne pensez qu’à votre paysage… (Benoît Praderie (président de la fédération Planète éolienne) avait carrément invoqué "l’impérialisme paysager" des anti-éoliens !)

Ensuite, minimiser l’impact avec des arguments du type :
Il y a déjà les pylônes HT et THT, les autoroutes, les châteaux d’eau, les lignes ferroviaires, etc. etc.
Donc, sous entendu, "on peut bien coller des éoliennes"…
De l’impact sur la faune aviaire, on vous dira qu’il s’en tue plus avec les lignes électriques…

Ensuite, "sans l’éolien, pas de salut" :
Si vous évoquez d’autre type de production d’électricité, on va vous trouver une foultitude d’arguments pour vous dire que "ce n’est pas si bien que ça"…

Et enfin, quand tout (ou presque) y est passé, "ils" vous brandissent votre incompétence, de votre ignorance, de votre entêtement borné, et j’en passe, et des meilleures.

C’est juste un avis.

Tireman | 18 mars 2013 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Mr TIREMAN le professeur de grammaire , bon c'est vrai que j'ai fait des erreurs de frappes..mais bon ce n'est pas grave ,vous m'avez bien compris c'est le principal..ca fait mouche puisque j'ai blessé votre égo et votre arrogance, vous n'avez que cela à faire....mais je vais remonter votre moral...la progression des parcs éoliens se feront quand même et même si vous bloquez les projets...la demande est là....de plus c'est créateur d'emploi pour les générations à venir et les industries francaises qui y participeront et donc encore plus d'emploi je laisse à vos bons soins à tous vos bétises, de médisances et d'aneries qui comme je le sais plus on vous réponds plus cela exite votre égo...consommez du nucléaire comme vous l'aimez avec sa véritable pollution et destruction environnementale c'est votre choix....et à tous les opposants...vous consommez déjà tous de l'énergie produite par l'éolien..cela me fait sourire ....voyez vous dans la vie.MR TIREMAN.il y a ceux qui évoluent ouvert d'esprit et de coeur..d'autres régressent par leur méchancheté et de leurs visions obtus sur l'avenir, leur arrogance à trouver le mauvais partout c'est qu'ils le sont déjà..intérieurement....ne vous fatiguez pas à me répondre...car vous êtes un personnage tristement inintéressant

henri | 18 mars 2013 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce qu'il y a de bien Tireman, c'est que votre développement est duplicable aux uns, comme aux autres ...

C'est juste un avis

Eolis | 18 mars 2013 à 17h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L' Allemagne est "à la ramasse" au niveau de son bilan carbone car 57% de sa production électrique est issue de sources carbonées (pétrole, charbon, gaz). Le renouvelable concerne 21% de la production totale d'électricité (ce qui en soit est déjà pas mal) parmi lesquels 33% sont d'origine éolien.

En France, la part de l'électricité issue de source carbonée représente 10% de la production totale. Le développement des productions éoliennes et photovoltaïques ces 10 dernières années ont permis de réduire le recours aux centrales thermiques et donc d'améliorer le bilan carbone associé à la production électrique en France.

AlexG | 18 mars 2013 à 17h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Tireman, c'est, personnellement, ce que je constate via beaucoup de personnes, moi, niveau chiffre, je m'étends pas la dessus car c'est pas mon fort. Par contre, niveau logique et bon sens pour mon "cas" personnel, ils sont tous à court d'arguments, et, le pire, preuves irréfutables, comme, les jours ou le vent soufflerait à peu près comme il faut pour faire tourner une éolienne, ça dure pas longtemps. J'ai discuté justement avec une personne s'occupant de parcs éoliens en Meuse, et, quand je lui ai dit ce qui se trame chez moi, réponse de sa part: c'est n'importe quoi de mettre des éoliennes dans des forêts, le rendement est mauvais et les vents de mauvaises qualité dût "aux arbres" ! Alors, quand on me dire ignare, je laisse venir les gens sur mon terrain. Moi, je me renseigne, je vais sur place et je parle avec tout le monde, je ne me fais pas de jugement sans savoir. Ce que je mentionne sur mon coin est vrai, le pire, le mât de mesure est resté éteins pendant 2 mois, comme il est à 670m d'altitude, + sa hauteur de 100m, imaginer si un avion de chasse ou autre l'avait percuté? Sachant que mon village, une petite ville et moultes habitations demeurent dans les environs. Donc, permettez moi à certain, de douter des études sérieuses faites par les promoteurs ou industriels. ça ne fait que commencer, et je suis bien décidé à ne pas laissé faire une telle chose. Les élus via les com com, sont d'une ignorance totale. Lamentable d'en voir si peu dire non à de tels projets.

MGB88 | 18 mars 2013 à 17h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

TIREMAN, ne soyez pas parano, personne ne vous en veut de défendre vos idées mais plutôt de la manière de le faire. Citez-moi un post, juste un seul, sur lequel vous avez pu faire la concession. Si l'éolien n'est pas tout vert pour vous il est seulement tout noir. Cette vision "extrême" n'est pas méritée.
Une fois encore, votre dialectique n'est pas gage de crédibilité.
Effectivement encore l'Allemagne... Vous comparez 2 pays aux caractéristiques différentes et j'ai bien conscience que vous vous servirez éternellement de cet exemple qui a malheureusement été déployé dans la hâte, avec une volonté farouche de démontrer qu'ils pouvaient se passer du nucléaire (petit pied de nez à la France en passant...)
M. Praderie n'avait pas si tort en ce qui vous concerne puisque l'éolien n'a sa place nul part selon vous. Quand l'argument du paysage s'effrite, c'est le béton, le Co2, le saccage, la prise de la population en otage,... Vous utilisez le même cheminement que celui que vous dénoncez ! Vous en rendez-vous seulement compte ?? Doit-on dresser votre caricature afin que vous ouvriez les yeux ?
Il n'existe aucun moyen de production d'énergie parfait à l'heure actuelle et ceci sera également valable pour la fusion qui nourrit vos fantasmes et argumentaires.
Votre avis est légitime comme celui de tous mais vous n'êtes pas plus respectueux de quiconque quand vous dupliquez sans cesses des arguments démontés et démontables et que vous agissez en donneur de leçon.

guirno | 18 mars 2013 à 17h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@MGB88: Encore un exemple de jugement hâtif... Loin de moi l'idée de vous traiter d'ignare, la technique n'est pas facile à appréhender, à chacun sa spécialité. Néanmoins vous faites encore une interprétation très personnelle d'échanges ponctuels et vous vous faites votre avis malheureusement sans avoir fait le tour de la question...
Partez du postulat qu'un développeur éolien ne construira pas de parc s'il n'est pas conforté par les mesures de vent effectuées avec un mât de mesure. Sans rentabilité escomptée, pas de projet. Si vous n'êtes pas sûr de mon affirmation, pas la peine de lire plus loin.
La forêt que vous évoquez fait t'elle l'objet d'une reconnaissance d'un intérêt patrimonial de type NATURA 2000, ZICO, ZPS ou autre ? Si oui, le développeur va dans le mur. Dans le cas contraire, cela ne signifie pas que le secteur n'a pas d'intérêt, mais qu'il est légitime de se poser la question en engageant une étude complète de fréquentation (observations minimales de 4 saisons). Si vous n'avez pas confiance aux BE spécialisés (indépendants !) ou associations environnementales locales, je ne peux rien pour vous.
Les jours où le vent ne soufflent pas, une éolienne ne tournent pas, c'est un fait. Et les jours où ça souffle ? Cette remarque n'a pas de sens, c'est un bilan annuel ou un cycle d'exploitation qu'il faut considérer. Tireman n'a cette fois pas fait de remarque pendant l'épisode neigeux puisque le vent a balayé la France. Le vent souffle aussi l'hiver...

guirno | 18 mars 2013 à 18h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

..."le rendement est mauvais dû aux arbres" Cette affirmation est à remettre dans un contexte, je m'explique: Tout obstacle de taille significative (construction, fôrets,...) est effectivement susceptible de perturber la circulation d'un flux d'air et constitue ce que l'on appelle la rugosité d'un terrain. Chaque région est balayée par des vents dominants. Si l'obstacle est situé entre le parc éolien et les vents dominants, il est fort probable que la production soit perturbée. Le parc éolien pourrait être moins sensible à ces perturbations si la nacelle des éoliennes est bien au dessus de l'obstacle. Si l'obstacle se situe "derrière" les éoliennes par rapport aux vents dominants, les perturbations seraient nettement moins fréquentes. Donc pour trancher sur ce point, seul un mât de mesure permet de connaître précisément les caractéristiques du vent d'un secteur donné.
Concernant le balisage, la technique n'est pas infaillible, le balisage est alimenté par des batteries rechargées par des panneaux... solaires. En cas de dysfonctionnement, l'opérateur est tenu de suivre une procédure de déclaration afin que l'aviation civile puisse diffuser un message (NOTAM) aux aéronefs susceptibles de survoler la zone jusqu'à retour à une situation normale. Votre voiture tombe en panne, un mât de mesure peut tomber en panne... Avant de crier aux loups, vérifier auprès des services de l'aviation civile si l'opérateur à fait le job. Peut être que c'est pour ça qu'il n'y a pas eu de crash...

guirno | 18 mars 2013 à 19h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher MGB88,
Il ne faut surtout pas vous décourager.
Si notre opposition à l’imposture éolienne était très minoritaire il y a quelques années, elle s’intensifie de plus en plus.
De plus, des gens qui étaient irréductiblement ennemis, se sont alliés dans ce combat.
J’ai quand même vu des écolos et des chasseurs manifester ensemble contre des projets de ZDE en Ardèche et dans le couloir du Rhône !
Même dissension au sein d’EELV, puisque groupe Europe Ecologie Les Verts de Lozère s’oppose à l’extension des ZDE dans ce département.

Un des plus beaux plaidoyers contre l’éolien industriel, je l’ai tout de même trouvé sur ce site, avec l’interview du 13 janvier 2010 de Yves Verilhac, ancien directeur de PNR, actuel Directeur de l’Aten, écologiste opposé à l'éolien, et qui a lancé une pétition pour que soit effectué un moratoire à ce sujet.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/eolien_moratoire_9344.php4

Et puis, quand ils sont à court d’argument, vous récoltez un « poulet » du genre de celui que vient de publier l’ineffable Henri, aujourd'hui à 17h06…
A lui tout seul, il résume tout.

Tireman | 18 mars 2013 à 19h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

SI vous n'étiez pas aussi vindicatif dans vos propos et que vous preniez vraiment la peine de poser les questions qui vous interpellent, il serait plus simple de discuter plutôt que de jouer à cet infernal match de poing-pong ! Des propos mesurés ne sont pas synonymes de faiblesse !
Le pire, c'est que je pense également que tous les projets éoliens n'ont pas forcément légitimité. Mais avec un tel comportement et agressivité, je ne vois pas comment des gens auraient envie de se rallier à votre cause...
Si j'avais à lutter contre un projet, je souhaiterais sincèrement que des Tireman ou autres personnes habituées à spammer ici et à les articles sur l'éolien avec des copier-coller remplis de haine et des informations tronquées ou maquillées, n'interviennent pas car personne ne voudrait nous écouter...

guirno | 18 mars 2013 à 19h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à MGB88
Avec tout le respect que je vous dois..vous parlez à tout le monde?? mais pas à de véritable professionnel, votre méconaissance de ce véritable sujet est admirable...vous citez:"le pire, le mât de mesure est resté éteint pendant 2 mois, comme il est à 670m d'altitude, + sa hauteur de 100m, imaginer si un avion de chasse ou autre l'avait percuté?" savez vous qu'il existe un certain plafond aérien pour les mats d'une part de plus il existe des voyant rouge pour la nuit et balnche pour le jour...les éoliennes sont à plus de 500 m de vos habitations il existe des réglementations très strictes , une étude est faite bien avant l'installation et si vous était déjà favorable il suffisait de la dire avant et non...après de plus apporter des chiffres de rendements officieux et officiels mais pas des rumeurs ou info péchés par ci et par là..vous avez des doutes ..ALORS APPORTEZ DES PREUVES des études fait par de vrais professionels....vous êtes comme TIREMAN vous voulez faire l'interressant ou vous faire prendre aux sérieux....lisez donc les nombreuses sujet de ACTU ENVIRONNEMENT..notemment sur Fruges venez dans le NORD PAS DE CALAIS car nous sommes en avance dans ce domaine..vous dites que les élus sont des idiots!!! et bien vous au 1ere loge de la plus grandiose ignorance de ce sujet, et donc le rois des idiots...vous n'étes pas sérieux du tout..vous n'avez aucune véritable connaissance en la matière ..à ceux et celles qui accordent une démarche favorable et de sérieux ...

henri | 18 mars 2013 à 20h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Guirno, bonjour.
Rassurez-vous, je ne suis nullement « parano ».
Et nullement vindicatif non-plus.
Mes argumentations sont chiffrées.
Qui puis-je si ces chiffres vous dérangent ?
De plus, et vous pouvez le vérifier, dans tous mes post, je reste courtois en toute circonstance.
Vous pourrez constater que ce n’est pas le cas de tout le monde, n’est-ce pas Henri ?

A mon tour de vous retourner le « compliment » :
Ainsi, parce que je défends mon point de vue, « je spam » ?
C’est un point de vue.
Un point de vue qui cadre parfaitement avec ce que j’ai écris dans mon post du 18 mars 2013 à 16h50.

Une seule chose que je veux bien admettre, ma colère.
Oui, je suis en colère, quand je vois le saccage de paysages grandioses qui n’avaient nullement besoin des silhouettes dégingandées de ces hachoirs à vent.
Aussi, soyez assuré que ma colère cessera lorsque la dernière de ces éoliennes aura quitté le territoire du Cézallier.
Mais même dans cette hypothèse, cela ne m’empêchera nullement de soutenir ceux qui combattent pour leur patrimoine.

Tireman | 19 mars 2013 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A TIREMAN
toujours la péche aux infos et non sur le terrain avec les contacts avec de véritables professionnels ou des chefs d'entreprises puisque vous glaner sur le net et les magazines "peoples" je reprend vos dires:"Un des plus beaux plaidoyers contre l’éolien industriel, je l’ai tout de même trouvé sur ce site, avec l’interview du 13 janvier 2010 de Yves Verilhac,"..nous sommes en 2013..rappelez vous...nous évoluons et non nous regressons contrairement à vous..vous étes vraiment décalé dans l'évolution de l'éolien...vous annoncez:"J’ai quand même vu des écolos et des chasseurs manifester ensemble contre des projets de ZDE en Ardèche et dans le couloir du Rhône !"....de plus vous n'habitez pas dans cette zone quand je relis vos commentaires sur d'autres forum dont vous avez laissé vos commentaires habituels et répétitifs ,voire agressifs..toujours sans finesse et respect de l'autre...... avez vous oubliez la vidéo de ACTU ENVITRONNENT 2012 sur FRUGES dans le pas de calais..dans celle ci les chasseurs témoignent devant la caméra que cela n'a aucun incidence sur la chasse finalement..et les agriculteurs témoignent aussi sur leur production ou l'élevage de proximité..qu'il n'y a pas d'incidence..finalement..de plus ..dans notre région nord pasde calais nous sommes le plus grand parc éolien dévellopé sur l'ensemble du territoire...finalement tout le monde est pour....l'éolien..

henri | 19 mars 2013 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

TIREMAN, celle là c'est la meilleure ! Déterrer un article de 2010 alors que les SRCAE (Shéma Régionaux Climat Air Energie) ont été déployés pour justement encadrer le développement des projets éoliens à venir dans le cadre d'une réflexion sur chaque territoire, c'est tout juste un nouveau tour de passe-passe et de la manipulation d'information. J'ai déjà participé à une réunion d'information organisée par la FED et vous employez les mêmes méthodes: Mise en avant des erreurs du passé en les exagérant copieusement (enregistrement sonore au pieds des éoliennes, photomontages disproportionnés,...). J'aime beaucoup la réflexion: "Finis les ciels étoilés ! C'est un viol du territoire" de Verilhac. Je ne savais pas que la Grande Ourse se situait toujours derrière un parc éolien et que les gens dormaient les volets fermés... Quelqu'un en phase avec vous assurément !
Face au développement rapide des projets, des mesure ont été prises depuis pour les encadrer. Depuis, la procédure obligatoire et très exigeante ICPE a été mise en place et vous ne pouvez contester que l'instruction des projets à considérablement évoluée.
Une fois encore vous faites d'un exemple une généralité. La France n'est pas couverte de parc naturels !
Je serais moins virulent qu'Henri en encourageant MGB88 à aller jusqu'au bout de sa démarche sur les sujets qui l'interpellent et surtout creuser avant de conclure un peu trop rapidement...

guirno | 19 mars 2013 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Rires !
En parlant de « mesure » et de « courtoisie », je viens de relire le post d’Henri du 18 mars 2013 à 20h02…
Un poème !

Anyway.
Bien qu’un pe hors sujet, (quoi que…) une question me turlupine.
Chez les pro-éolien, tout le monde veut « sortir du nucléaire ».
Partiellement pour les plus modérés, totalement pour les plus excités.
OK.

Ma question est :
Que fait-on du combustible en activité ?
Il y a, je crois 58 réacteurs en activité en France, ce qui doit tout de même représenter un volume de combustible assez conséquent.
Volume qui va s’ajouter à celui des déchets en cours de traitement, à ceci près, c’est que ce combustible sera encore plus délicat à traiter, du fait de « sa fraicheur »…

Et les centrales, on en fait quoi ?
On bétonne ?

Je pose cette question, car je suis encore à la veille de lire ou d’entendre un commentaire évoquant cette problématique…
Quelqu’un ...?

Tireman | 19 mars 2013 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A henri,en tant qu'ex frugeois,je peux dire que je n'y remettrai plus jamais les pieds,c'est devenu une usine avec des éoliennes.Imaginez 70 machines sur 14km de diamètre,un vrai désastre sauf pour la poche de "tonton" et ses acolytes qui ont grugés tout le monde en disant que c'était l'avenir et tuti quanti.Hélas,le réveil fut douloureux pour certains car ils n'avaient pas dormi de la nuit.Mais que peut on y faire ? Rien ma p'tite dame elles sont là et pour longtemps,mais ne vous en faites pas ,avec l'argent qu'elles rapportent on va vous faire des beaux trottoirs,une belle salle pour vous soigner,une créche pour vos p'tits enfants,un beau cias,etc...J'oubliais les musiciens rhabillaient tout neufs et bien d'autres pour se donner bonne conscience et pas question d'écologie car là il y a faute vu les dégats,les chemins supprimés remplacés autre part par des pistes à visite de l'industrie du coin.Les chasseurs sont mêmes contents car la société industrielle leur offre des quantités de gibier d'élevage pour tirer à bout portant car bien sûr le gibier autochtone a disparu depuis longtemps !Vive l'éolien à Fruges mais rien qu'à Fruges !

kyrnos43 | 19 mars 2013 à 11h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le spam est la répétition de propos qui ont déjà été écrit à moult reprise sur différents sujets et réapparaissent spontanément sur d'autres articles sans avoir forcément de lien avec le sujet. Cette activité devient chez vous quasi professionnelle...
Pour ma part, à défaut d'apporter systématiquement ma pierre à l'édifice, j'essais d'intervenir quand je lis des propos déformés, inventés ou carrément mensongés puisque ce sujet me tiens également à coeur. C'est vous qui détournez les conversations sur d'autres terrains , il faut donc s'attendre à des réactions. Comme vous l'aurez deviné, je travaille dans ce secteur, par conviction et non par appât du gain. Pour la petite histoire, j'ai fait l'ensemble de parcours dans le secteur de l'environnement et ne sort pas d'une école de commerce, n'ai pas les dents qui poussent tel un vampire et j'ai pris moi même le temps de la réflexion avant de choisir cette voie professionnelle.
Alors que j'essaye de faire au mieux mon travail, je me fais régulièrement insulter et remettre en question par des gens ayant le même profil que le votre... Je vous en remercie, cela m'aide chaque jour à m'améliorer.
Je ne cautionne pas les propos d'Henri même si je peux comprendre sa lassitude et colère. Ne faites pas l'offensé, vous êtes bien plus insultant et violent à travers votre pseudo-prose et vocabulaire emprunté à un autre temps. Evidemment les termes "saccage" "dégingandées" et "hachoirs" sont dépourvus de toute hostilité et de provocation...

guirno | 19 mars 2013 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Messieurs, je viens de lire un article de ce dimanche 17 mars sur une éolienne en feu à EUVY (Marne). Il s'agit d'un incendie aussi inhabituel que surprenant. Une éolienne implantée à Euvy, près de Fère-Champenoise dans la Marne.
Vous retrouverez facilement l'info sur un moteur de recherche.
C'est tout frais. Mon opinion demeure plus encore via ce fait. Intéressant Henri sur ce que vous venez de m'apprendre aux sujets des feux de signalisation, domaine à exploiter. Et pour Guirno ce n'était pas après vous qu'était lancé mes pics mais à Henri, il a été un peu fort, d'ailleurs, il continue, je n'ai nul envie de faire l'intéressant ou autre. Mais, rassurez vous, les preuves s'accumulent doucement mais surement.
Dans votre Pas de Calais, peut être que, certainement c'est l'endroit idéal pour les éoliennes, mais pas chez moi. Pas dans une forêt. Faut arrêter de dire le contraire, ça n'a rien d'écologique ni de préservation de l'environnement, c'est faux et archi faux.

MGB88 | 19 mars 2013 à 12h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je trouve votre dernier post assez savoureux, mon cher Guirno.
D’après votre définition du « Spam », je me rends compte que vous êtes en plein dedans…
Ha mais non, mon « spam » est méphitique, le votre est vertueux !
Excusez-moi du peu !!!

Là où je reste un peu interloqué, c’est quand je vous lis :
« Ne faites pas l'offensé, vous êtes bien plus insultant et violent à travers votre pseudo-prose et vocabulaire emprunté à un autre temps. »
« Evidemment les termes "saccage" "dégingandées" et "hachoirs" sont dépourvus de toute hostilité et de provocation... »
En résumé, je vous prie de bien vouloir me pardonner de m’attacher au respect de la langue française, hé oui, c’est aussi notre patrimoine…
De plus, j’ignorais totalement que des termes comme "saccage" "dégingandées" et "hachoirs" pouvaient être considérés comme hostile et provocant ???
Ôtez-moi d’un doute, nos vénérables de l’Académie Française doivent être à vos yeux le summum de la provocation ?

Quand aux articles que « je déterre », comme vous dites, m’en voudrez-vous beaucoup s’ils sont toujours d’actualité ?
La prose anti-nucléaire date des années 70, et n’a guère évoluée non-plus…
Il est vrai qu’elle est « vertueuse » ???

Tireman | 19 mars 2013 à 12h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Henri, puisque vous parlez de vidéo, j’ai le souvenir d’un documentaire sur Arte en Novembre 2002 :
« L'éolien dans la tourmente »…
Evidement, il n’a pas « ravi » tout le monde, j’ai le souvenir d’attaque plus que virulentes.
Certaines séquences sont justement tournées en Normandie et dans le Pas de Calais je crois.
Sachez aussi que de par ma profession, j’ai souvent circulé dans votre région.
Ce que j’y ai vu m’a vraiment ôté toute envie d’y habiter…
Je vois d’ailleurs que kyrnos43 semble aussi de cet avis.

De même, j’ai sillonné l’Allemagne et la Scandinavie, dont le Danemark.
Même constat, avec une mention « spéciale » pour la cote de la Baltique, région de Puttgarden et Lübeck…

Je note que je n’ai toujours pas de réponse à la question que j’ai posée Aujourd'hui à 10h56…

Tireman | 19 mars 2013 à 12h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je crois qu'henri a enfin épuisé ses convictions. Faites un petit tour avec Google Street sur les alentours de Fruges,ça vous donne le tournis.

kyrnos43 | 19 mars 2013 à 13h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Erratum :
"A Henri, ..., j’ai le souvenir d’un documentaire sur Arte en Novembre 2002 :
« L'éolien dans la tourmente »…
Lire Novembre 2012, sinon "on" va encore crier "au passéiste" !

A MGB88,
« Inhabituel » ?
Pas tant que cela.
Un exemple, le 19/09/2010 :

« Ce dimanche 19 septembre, deux éoliennes de la commune de Rochefort-en-Valdaine dans le sud de la Drôme, se sont emballées suite à un fort coup de vent. Elles ont ensuite pris feu, l'une d'elle a même explosé, provoquant un départ d'incendie de végétation alentour. Les deux appareils, hauts de 45 m et distants l'un de l'autre d'environ 3 km, font partie d'un parc de 23 éoliennes situé dans une zone non habitée. Si aucun blessé n'est à déplorer, le mystère reste entier sur les causes de l'incident. »
(Article de l’AFP).

D’autres incidents du même type ont eu lieu, en France et en Europe.
A signaler aussi les incidents du type rupture d’une pale, chute d’un pièce de la nacelle, et même une « petite » éolienne (30m), qui elle c’est carrément couchée sur une route, dans une zone industrielle de Bondues près de Lille, sans faire de victime, heureusement.

Un autre exemple :
À Boulogne-sur-Mer (2 janvier 2004) :
« Un mât de 80 tonnes s’est écrasé au sol. On a retrouvé des pales sur la plage ! Heureusement, c’était la nuit. »
(La Voix du Nord)

En Allemagne (encore vont dire certains !), ce sont 255 accident d’éoliennes qui ont été recensés de 1997 à 2004…

J’arrête, la liste est longue

Tireman | 19 mars 2013 à 13h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A TIREMANT, MGB88,kyrnos43 tout d'abord Tireman..encore de vieille archive 2002, bon c'est pas grave je ne vous en veux pas puisque vous manquez d'arguments...à MGB88 ,mes propos peuvent paraitre "dur" et je n'en suis pas ainsi mais reconnaissez quand même c'est un sujet sérieux et traité d'idiots nos élus..c'est un manque de respect..rappelez vous une chose..une étude d'implantation met plusieurs années avant sa réalisation et si vous étiez vraiment opposé ce que je respecte , vous l'aurez fait longtemps ..à la mairie..mais de grace ne dites pas n'importe quoi, je suis tout aussi dans la rélection tout comme Guirmo, axel et tant d'autres..et je n'ai rien à gagner comme le croit TIREMAN comme quoi il dit n'importe quoi..maintenant à kyrnos43..c'est facile de se cacher derrière un pseudo..moi c'est mon véritable prénom...vous dites"Imaginez 70 machines sur 14km de diamètre "..vous êtes vraiment fort..mais bon..une chose que vous reconnaissez déjà malgrès vous l' amméliorer et évolution du village de Fruges..que vous dites:"avec l'argent qu'elles rapportent on va vous faire des beaux trottoirs,une belle salle pour vous soigner,une créche pour vos p'tits enfants,un beau cias,etc...J'oubliais les musiciens rhabillaient tout neufs et bien d'autres "..merci pour cela et en plus la création d'une créche c'est bien pour l'emploi, les enfants, les parents,un acces aux handicapés...facilité la vie cela créer des emplois..bon pour la population..merci de le dire..

henri | 19 mars 2013 à 13h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à kyrnos43,
Désolé pour vous...je n'ai jamais épuisé mes convictions..de plus sur gooble street , ce n'est jamais mis à jour en temps réel..
Enfin..vous oubliez de dire que l'implantation d'éoliens dans ce secteur et très loin du village, et cette décision fut unanime par la comunauté des communes..mais bon je comprends que vous l'avez oubliez et soyez mal informé puisque vous n'êtes plus dans cette région..mais pendant que l'on y est pourquoi vous ne montrez pas fruges et son évolution du village avant et après..grace à l'éolien..en tout cas la population augmente de nouvelles entreprises s'installent..et non l'inverse parce qu'il y a les éoliens...les créches pour les petits enfants et les nouvelles mamans les écoles qui ne désemplient pas...ont encore de beau jours devant eux.....

henri | 19 mars 2013 à 14h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Tireman
| votre réponse à cela...Aujourd'hui à 10h56..vous la connaissez!! merci d'en faire profiter à nos lecteurs de votre savoir puisque vous lancez ce débat...et bien informé..c'est curieux quand même....auriez vous l'audace de faire part de votre savoir en la matière pour parfaire nos connaissances..en complément..de plus comme vous voyagez beaucoup et que vous participez à des multiples réunions..nous comptons sur vous bien entendu ..pour le bien de nos lecteurs..dans l'attente de vous lire sur vos thèmes que vous avez écrit..merci..

henri | 19 mars 2013 à 14h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Faites un tour dans le monde réel au lieu de vous contenter de Google Street, vous y verrez des horreurs bien plus grandes.
Quelle actualité ? Celle qui s'oppose aux ZDE alors que le classement ICPE n'existait pas encore ? C'est fini tout ça vous savez...
Continuez M. TIREMAN, savourez mes interventions qui ne font suite qu'à vos propos récurrents et caricaturaux. Vous feignez de ne pas comprendre qu'il y a mille manières d'insulter ses interlocuteurs sans avoir à user de mots grossiers, domaine dans lequel vous excellez à merveille.
Vous avez déjà évoqué ce documentaire ailleurs (que j'ai également visionné) et vous semblez oublier que ce dernier n'avait donné la parole qu'à des personnes opposées à l'éolien. Combien de personnes pour l'éolien se sont exprimées ? Ah oui j'oubliais, il n'en existe pas ou ils ont trop hontes pour s'exprimer ! La Normandie serait la voix du peuple ? Regardez les commentaires sur le reportage du site d'Arté (auxquels je n'ai pas participé)... J'adore cette chaîne mais un reportage reste un reportage. Il aurait fallu le déployer à plus grande échelle et quoique vous en pensiez, les Français expriment encore en large majorité, à travers différents sondages, leur faveur pour l'éolien. Quand bien même il manquerait l'aspect technique à ceux qui sont pour, une chose est sûre l'aspect esthétique ne pose pas tous les problèmes que vous évoquez.

guirno | 19 mars 2013 à 14h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à Henri

J'ai pas traité les élus d'idiots, j'ai dit qu'ils sont d'une ignorance totale. Ils peuvent pas tous savoir certes mais devraient, j'ai suivi des réunions des com coms, et, franchement, personne ne pose la moindre question, personne ne s'étonne, ne proteste? C'est quand même leur rôle de s'informer et d'informer les gens. J'ose espérer du contraire, mais lors des réunions, RIEN. Nos élus n'ont pas dénié nous tenir au courant, tout a été fait en douce, c'est dans un dépliant de la com com que nous avons appris le dit projet (bien avancé de 2 ans), et, suite à cela, le ton montant des gens du village (pas une rumeur mais réalité), ils ont fait une réunion d'information en catastrophe avec le promoteur. Puis une 2 ème réunion d'information s'est faite et, plus de 400 signatures contre ce projet ont été récolté. Pour la consultation du SRE, aucune annonce de faite, pas d'affichage en mairie, ni sur le site, rien! Pas normal. C'est leur devoir d'informer leurs concitoyens. Rien dans le bulletin municipal! Donc, je suis pas content après eux, ils n'ont pas fait leur travail et, ils suivent sans broncher le "patron" de la com com. Pas un vote contre, ni une abstention ! Ni de question ! Impressionnant. Ils ont tous dit AMEN......

MGB88 | 19 mars 2013 à 15h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comme peut le constater henri,je viens bien de Fruges,mais parti en 2002,avant les éoliennes,je constate que très peu de nouvelles "boites" se sont construites à la "petite dimerie".Mon nom n'a pas à apparaitre car j'ai de la famille là bas et jean Marie connait très bien mes opinions qui sont radicales et viscèrales.J'étais très attaché à ce pays où 11 générations connues sont originaires à quelques kilomètres de là.Dans mon pays d'acceuil,je me bats pour que celui ci ne souffre pas du même mal.Les frugeois et habitants de la CC ont été trompés,pour moi,ils ont vendu leur pays pour du FRIC,un point c'est tout.Le Grenelle,ils ne savent pas ce que c'est,encore moins le réchauffement climatique,je suis content d'avoir quitté ce pays !

kyrnos43 | 19 mars 2013 à 15h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le risque incendie, comme le risque de projection de pâle, est pris en compte dans les études de risques (dossier ICPE). Le risque est infime est les probabilité d’occurrence très faible.
Alors là, franchement, vous me décevez beaucoup de vous engager dans cette voie... premiers signes de fatigue ?

guirno | 19 mars 2013 à 15h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@MGB88: Vous êtes bien placé pour parler d'ignorance !!
N'est ce pas vous à qui j'ai dû expliquer les choses qui vous paraissaient si mystérieuses et sur lesquelles vous n'avez pas hésité à prononcer un avis bien tranché ?
Je ne suis pas étonné qu'en relayant les sottises que vous avez écrites plus bas vous n'ayez de mal à faire signer des pétitions à des personnes qui n'ont pas le temps de prendre du recul. Faites les signer devant quelqu'un compétent en matière d'éolien, qui sera capable d'expliquer ce que vous n'avez encore pas pris le temps (ou omettez) de comprendre.
"Personne ne s'étonne, personne ne proteste" Belle mentalité, celui qui est pour n'est qu'un ignorant ou un vendu. Cette réaction résume à elle seule la vision de Tireman, Kyrnos,... Une belle interprétation personnelle de la démocratie.
L'adhésion ou non d'une commune au projet régional du SRCAE est voté en délibération de Conseil Municipal. Décidément, vous perdez de nombreuses occasions de vous taire...

guirno | 19 mars 2013 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A Henri et Guirno :
Henri, dans sa spécialité, prendre la tangente dès qu’un problème le gène…
(Post d’aujourd'hui à 14h19)

Guirno,
Ainsi, le documentaire d’Arte « n'avait donné la parole qu'à des personnes opposées à l'éolien. » ???
Il me semble pourtant y avoir vu Mme Duflot.
J’ignorais qu’elle militait contre l’Eolien ???

Pourquoi est-ce que je n’évoquerai pas les accidents de l’éolien ?
C’est un sujet tabou ?

Aux deux : Google Street fait parti du monde réel et est mis à jour régulièrement.

Tireman | 19 mars 2013 à 15h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a kyrnos43
vous êtes parti en 2002..houla..nous sommes en 2013, FRUGES a bien évolué..comme je l'ai dis précédemment..de plus comme vous avez de la famille, et comme il y a eu une nette amélioration (crèche ect..comme vous l'énnoncez tout à l'heure) n'êtes vous pas content pour eux et vos anciens amis de tout cela , pour,un peu plus de bien être grace aux éoliennes??..vous m'étonnez!!! quand vous venez les voir, c'est apréciable d'avoir un bon trotoir, des routes, ect que vous empruntez..que vos amis aient une crèche..regardez la vidéo de fruges sur ACTUENVIRONNEMENT...cela vous évitera de dire n'importe de quoi à partir de votre région où vous êtes installé et de voyager par Gooble heart et à MGB88 c'est sans commentaire..de plus s'il n'ya rien dans votre mairie c'est une autre ou plusieurs communes qui une vision plus élaborée et verrons leur communes évoluées à l'instar de la votre et cela se fera avec ou sans pétition contre les éoliennes car le délais ..est déjà prescrit...de plus...auriez vous l'audace de vous présentez devant le tribunal...et de dévelloper comme vous le faites ici..c'est pas gagner..

henri | 19 mars 2013 à 16h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A l' EXPERT TIREMAN...vous avez l'art de vous dérober fautes de vériatables arguments..et de voir un avenir meilleur pour les générations à venir...et de chercher de piètres arguments..ici..de corriger les fautes d'orthographes, corrigez vous même avant de juger autrui...puff!! de plus vous ne dévelloper même pas vos propres débats que vous sollicitez..Je note que je n’ai toujours pas de réponse à la question que j’ai posée Aujourd'hui à 10h56…""alors..moralité...vous êtes un bien triste personnage imbus de lui même comme toujours...peut être la vieillesse!! ca vous joue des tours...ici ce n'est pas un centre de psychotérapie..encore moins un cirque mais un forum qui s'exprime sur le sujet ...mais dites moi sur d'autres forum vous annoncez vivement que vous êtes antiéolien à100% soit..mais vous avez annoncé que vous ne viendrez plus sur ces forums..comme quoi le mensonge ..alors pourquoi vous ne respectez pas votre parole..vous mentez ici et ailleurs tout simplement..pour vous faire remarquer..quelle tritesse..ici c'est un forum sur des sujets interressant contrairement à vous...

henri | 19 mars 2013 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Monsieur Guirno,
J’ai bien l’honneur de vous informer que l’opinion de MGB88, Kyrnos ou Tireman est aussi recevable que la votre.
C’est justement cela, la démocratie.

« Demander à quelqu’un de compétent en matière d’éolien » ne signifie pas obligatoirement de s’adresser seulement à ceux qui en vivent, dont l’avis sera donc obligatoirement entaché du soupçon de partialité, mais de demander à TOUTE personne ayant une compétence en la matière.
Et c’est justement le problème des délibérations des Conseils Municipaux.
Il suffit que la personne qui présente le projet soit un bon orateur, qu’il ait invité des « experts » qui sont très « compétents », à défaut d’être neutre, et l’affaire est pliée.

Combien de fois en ais-je entendu, de ces conseillers qui avaient voté de bonne foi un projet, et qui m’ont avoué, une fois les choses mise en place, avoir le net sentiment de s’être fait rouler !
Pourquoi les consultations citoyennes, quand un tel projet doit faire l’objet de débats, sont-elle si « confidentielles », et encore, quand la dite consultation est faite ? (malgré la loi !!!)

Il me semble mon cher, que c’est vous, à présent qui prenez ce ton hautain que vous prétendiez me reprocher.
Bien à vous.

Pour Henri, dans son commentaire de 16h31, sans surprise, égal à lui-même....

Tireman | 19 mars 2013 à 17h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Henri le frugeois, donc vous croyez que je reviens admirer vos pompes à fric,celui qu'elles vous rapportent et celui que des millions de français vous donnent chaque mois sur leur facture.Que nenni vieux,ma famille vient chez moi où pendant un mois elle est soulagée de ne plus voir ces machines.Vous seriez étonné du combat que je méne ici pour éviter que de tels abus viennent conforter une partie d'élus qui croient que tout est permis dés qu'ils ont un pouvoir,même petit,un président de CC est pour moi un élu d'élus,moi je n'ai pas voté pour lui,donc je me bats contre lui et croyez moi,ce n'est pas fini !Si j'étais resté à Fruges,soit je serai en prison,soit je serai entrain de bouffer des racines,mais je n'aurais jamais laissé faire CA !De toute façon,l'employé de mairie a été acheté et il s'est barré avec ses convictions anti éoliennes sous le bras mais il revient tirer les gibiers d'élevage à Coupelle-V.Au fait,les trottoirs,je les ai connu en pavés et vous ?Et les routes dont vous me parlez,je suppose que c'était des chemins avant l'invasion éolienne.Petit aparté : ne pas confondre google earth et google street,là on voit toute les éoliennes !

kyrnos43 | 19 mars 2013 à 17h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tireman, vos références de qui a fait quoi à quelle heure sont vraiment puériles... En tant que photographe, vous devriez communiquer sur les rapports de proportion (focale) des photos de Google street et la vision de l'oeil humain. C'est d'ailleurs pour çà que les éoliennes paraissent plus grandes dans les réunions anti-éolien. Cette remarque de votre part est d'une immense tromperie, que tout le monde le sache.
Les accidents sur l'éolien ne sont pas tabou car anecdotiques par rapport aux nombres d'installations existantes. Les conséquences sont sans communes mesures avec vous savez quoi... En les implantant à 500 m de toute habitation et à distance réglementaire des axes fréquentées, il a plus de chance de gagner au loto que de prendre une pâle sur la tête... Des cas d'incendie ? et alors ? les pompiers se contentent de regarder les éoliennes tourner chez vous ? Je vous rappelle tout de même que la très grande majorité des éoliennes se situent sur des parcelles agricoles, loin d'habitation et qu'il y a des plateformes empierrées à leurs pieds. Quels sont les risques de propagation ?? Voici pourquoi cet argument visant à mettre en avant un soi-disant risque est parfaitement ridicule puisqu'il ne considère pas les conséquences d'un incendie. A part chercher à susciter de la peur auprès de ceux qui s'interrogent, je ne vois pas trop à quoi sert cette affirmation... En plus ce n'est pas le contribuable qui va payer les réparations mais le grand méchant développeur éolien.

guirno | 19 mars 2013 à 17h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quelqu'un de compétent en matière d'éolien aura au moins la possibilité de répondre à vos accusations. Ce qui est rarement possible dans les réunions anti-éoliennes qui compilent horreurs et souffrances surjouées sans que quiconque puisse donner une autre version. Chacun a raison dans sa maison...
En ce qui concernent les dernières désinformations de 17h16 et 17h17 (!) en vigueur, un CM délibère au départ pour le lancement d'études pour un projet et NON POUR L'ACCEPTATION d'un projet éolien. L'opérateur éolien doit organiser des permanences d'informations publiques sur la commune visant à renseigner le public au fil de l'avancement du projet (habitants de la commune et éventuellement des communes limitrophes) et répondre aux différentes questions. Il doit en apporter la preuve qui fait parti intégrante des éléments à fournir dans un dossier ICPE. Si ce n'est pas fait, le projet va se faire démonter lors de l'enquête publique.
Le développeur présentera au CM les résultats de ses études et la synthèse des permanences d'information l'ayant conduit à choisir son scénario d'implantation. C'est sur cette base que le CM délibère sur l'acceptation ou non du projet final. Cette délibération intervient avant le dépôt de PC + dossier ICPE. Quand bien même le CM se ferait "rouler", il a largement le temps de se faire son idée puisqu'il se passe près de 3 à 4 ans entre les premiers contacts avec une commune et la finalisation d'un projet éolien.
Quelle sera la prochaine affabulation ?

guirno | 19 mars 2013 à 17h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Désinformation ?

Non monsieur Guino.
Comme vous avez la bonté de le rappeler, je suis justement photographe.
J’ai publié dans Panoramio, et mes clichés sont garantis "0% trucage".
Il n’en est point besoin.
A moins que vous ne mettiez en doute mon honnêteté ?
Notez que cela ne me surprendrai pas outre mesure.

En parlant de la réglementation sur l’implantation des éoliennes, je vous signale que certaines de celles qui "ornent" le Cézallier sont implantées entre 10 et 20 mètres de la route pour 4 d’entre elles. (D32 et D127).

Les pompiers ?
Selon le reportage affairant à cette éolienne en feu à EUVY, ils n’ont rien pu faire…

Qui va payer les réparations ?
Elles seront répercutées tôt ou tard par le biais de la CSPE, vous le savez très bien.
La dite CSPE qui sert en bonne partie à financer les ENR, avait augmenté de 67% le 1er janvier 2011…

Tireman | 19 mars 2013 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a propos du Pas de Calais
Je vois que vous étiez pas mal virulent sur le forum de ce même site ci dessous.
Poisson me rejoins dans beaucoup de domaines. Ce débat n'est pas si éloigné. Juste que cela n'est pas au même endroit.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/financement-recours-eolien-16559.php4

MGB88 | 19 mars 2013 à 18h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les enfants d’hier voyaient dans le château d’eau un signe de modernité, la garantie d’une eau saine et abondante. Les enfants de demain verront dans les éoliennes du village l’assurance d’une électricité propre et sans limite. Le jour viendra où on ne discutera plus de ce sujet comme on ne discute plus de l’utilité des chateaux d’eau… parce que c’est vital. N'hésitez pas à vous rendre sur notre site pour plus d'informations complémentaires.

FEE | 19 mars 2013 à 19h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à guirno
solidairement votre ..vous connaissez très bien le sujet et je ne peux que vous en féliciter...ici l'équipe TIREMAN, et compagnie anti éoliens manquent bien d' un esprit d'ouverture et de compréhension..quand à ce personnage MGB88 je peux vous dire que je ne suis nullement virulent..contrairement à cette équipe anti éolien comme quoi votre jugement comme TIREMANT vous fait défaut...je donne mon point de vue et de défendre cette nouvelle technologie alors si vous pensez à la virulence de mes écrits....c'est le reflet de votre ame puisque vous le pensez..quand est il ici sur vous cher monsieur donneur de lecon...sans vraiment connaitre profondément le sujet et dont la bétise de vos propos et de votre méconnaissance vous font honneurs..comme on dit le ridicule ne tue pas...mais vous...c'est l'extase...je vous conseille cher monsieur...de parfaire votre connaissance en la matière...avant de vous lancer sur ce sujet...

henri | 20 mars 2013 à 09h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Tireman
Encore une fois on vous parle d'une chose,vous répondez à côté et rebondissez sur autre chose. Une porte ferme, une fenêtre s'ouvre...
C'est incroyable cette crise de nombrilisme dont vous faites preuve ! Je n'évoque pas vos clichés que je ne connais pas mais parle des focales utilisées pour les clichés de Google Street et des photomontages utilisés dans les réunions anti-éolien...

Merci d'évoquer Panoramio qui me permet d'illustrer mes propos vous concernant: En associant Tireman et panoramio dans un célèbre moteur de recherche, on tombe sur un commentaire que vous avez laissé sur la photo d'un autre photographe, un certain Michel CHERON.
C'est énorme ! alors que tout le monde discute du cliché du Mont-St-Michel posté par M. CHERON, vous intervenez pour placer un "Et dire qu'il y avait un projet pour agrémenter ce site fabuleux d'une guirlande d'éoliennes...". Vous noterez d'ailleurs la réponse de l'intéressé !!
Au cas où vous souhaiteriez encore mal interpréter mes propos, cette observation n'a absolument pas vocation de justifier un tant soit peu l'implantation d'un parc éolien près du Mont St-Michel mais souligner le caractère obsessionnel de votre personnalité. Vous arrive t'il de penser à autre chose ? Vue le nombres de sites et d'articles sur lesquels vous distillez vos accusations, nous pouvons largement en douter !
Effectivement, le moindre échange avec vous sur ce sujet ne pourra jamais faire l'objet d'un débat..

guirno | 20 mars 2013 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand on ne peut attaquer l'idée, on attaque celui qui la porte.
N’est-ce pas Henri ?
Je vous le répète, vous avez une notion du débat démocratique qui laisse songeur…

Tiens ?
La FEE qui nous rend une petite visite avec l’argument choc du "château d’eau" !
Dites voir, cher représentant de cette très noble fédération, ne croyez-vous pas qu’il faudrait changer d’argument ?
Celui-là me parait un peu usé.
- Tout d’abord, un château d’eau culmine à environ 35m.
- Ensuite, il est solitaire.
- Puis, il faut vous mettre à la page, cette technique est abandonnée depuis les années 1990, et a été remplacée par des implantations de réservoirs enterrés assortis de groupes de surpression.
- Et enfin, certains châteaux d’eau, remarquable par leur architecture, ont été transformés en habitat.
J’imagine une éolienne transformée en duplex ! (^^)
Excellente solution pour ne pas cacher la poussière dans un coin !

Puisque la FEE nous invite sur son site, je vous invite à visiter ceux de la FED, de la Fédération Patrimoine-Environnement, de l’Institut Montaigne, du Collectif PULSE, du Collectif Allier Citoyens, etc. etc.
La liste est très vaste, preuve de la vitalité d’un mouvement citoyen que les vents de la colère animent.

Bonne journée à tous.

Tireman | 20 mars 2013 à 10h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Loin de moi l'envie d'avoir réponse à tout mais je me vois dans l'obligation, Tireman, de commenter encore vos propos filtrés et distillés pour laisser planer le doute.
Dans l'ordre:
- Concernant l'implantation des éoliens vis-à-vis des axes routiers, elles est réglementée dans certains cas (Autoroute, grande RD,...) et quand cela n'est pas le cas, l'étude de dangers doit prendre en compte la fréquentation d'un axe routier pour classer ou non le risque en tant qu'acceptable. Je vous épargne les détails technique du calcul du risque et vous renvois au guide de l'étude d'impact servant de base à l'instruction des dossiers... D'autres risques du quotidien sont réputés acceptables comme un accident de voiture, une électrocution à domicile,... Les évolutions techniques et réglementaires réduisent ce risque au fil du temps sans jamais l'éliminer. Relativisez, vous avez plus de chance d'y passer dans votre canapé ou en sortant chercher le pain que d'avoir une pâle d'éolienne sur votre siège passager.
- Certes il est difficile pour une unité "rurale" de pompier de lutter contre un foyer à plusieurs dizaines de m de hauteur. Parlez nous plutôt des conséquences: NADA. Le feu s'est résorbé et il n'y a pas eu de propagation car il n'y a rien à brûler autour !
- Remarque sur la CSPE totalement démago. Le nbre de cas d'incendie et le coût de remplacement d'une éolienne est une goutte d'eau dans l'océan des accidents et des composantes de la CSPE. Combien de 0 avant le chiffre à répercuter?

guirno | 20 mars 2013 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour information, la totalité des accidents répertoriés en france sont accessibles via la base de données publique du BARPI ( Bureau d’Analyse des risques et Pollutions Industriels) qui est gérée par la DGPR (Direction Générale de la Prévention des Risques du Ministère du développement durable)
http://www.aria.developpement-durable.gouv.fr/le-BARPI--5183.html
Vous pourrez consulter aisément tous les accidents relatifs aux parcs éoliens. Cette base de données sert notamment de support aux services instructeurs de l'état pour envisager le maximum de scénario d'accident et évaluer les mesures et moyens proposés par un opérateur éolien. C'est ce qui permet également à d'autre filières faisant ou non l'objet d'un classement ICPE, dont le nucléaire, de faire évoluer son matériel, plans de maintenance et modes opératoires.
Je suis sûr cher M. TIREMAN que vous y trouverez de nouvelles sources d'inspiration. Bonne lecture.

guirno | 20 mars 2013 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'idée est plus qu'attaquable et le porteur donne le bâton pour se faire battre...
Les informations des sites web de la FED, comme celles de celui de la FEE, n'engagent que leur propriétaire !
Dans les 2 cas de figure ça n'est pas le citoyen qui tient la plume... C'est seulement sur les forums libres comme celui-ci que nous pouvons nous exprimer. Avez-vous déjà trouvé le moindre avis publié sur ce site ? Page d'accueil du site : "éoliennes non merci ! un programme dément...votre prix de l'élecricité va augmenter de plus de 50% !" Alors que de nombreux rapports démontrent le contraire, que la réforme du réseau électrique Français vieillissant est impératif avec ou sans éolien, voilà par quoi commence la FED sur son site web. Ça promet pour le reste de l'argumentaire... Pour rappel la FED est la tête de pont de très nombreuses associations anti-éolien (cf. liens vers les partenaires du site).
Voici des exemples d'agissements: https://www.actu-environnement.com/ae/news/elements-langage-jean-louis-butre-anti-eolien-deputes-grenelle-2_10106.php4
J'ai assisté une fois à une réunion organisée par la FED, j'ai vu, entre autre, un cours de près de 45 min expliquant tous les moyens d'exploiter la moindre faille pour freiner un projet ! Méthodes plus honorables ?

Certains châteaux d'eau remarquables par leur architecture ? Certes, mais il semble que vous ayez aussi des problèmes considérables avec la notion de proportion. Combien de beaux exemples architecturaux dans le parc Français ?

guirno | 20 mars 2013 à 12h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A ce triste TIREMAN....alors on planche..on ne trouve plus rien à argument et vous vous basez sur des pacotilles..vous dites.."Quand on ne peut attaquer l'idée, on attaque celui qui la porte.
N’est-ce pas Henri ?
Je vous le répète, vous avez une notion du débat démocratique qui laisse songeur…"fin de sitation....cela prouve que d'une part vous ne savez pas répondre et vous n'avez rien sous la dent sinon que de vieilles archives poussiereux à votre disposition ou glanées par ci par là.....ou de vous détournez sur de petites choses qui n'ont rien à voir sauf votre mesquinerie et de montrer votre égo...le ROI antiéolien Pour le débat de la démocratie qui reste songeur..merci de cette remarque en ma faveur...ce qui ne l'est pas pour votre cas malheureusement..à relire tout vos écrits sur tous les forums de ACTUENVIRONNEMENT sur l'éolien...on devine votre personalité,votre arrogance envers les differents lecteurs, vos incohérences,..vous n'avez pas encore quittez ce forum mon brave malgrès vos écrits de 2012 vous annoncez de ne plus revenir sur ce site..menteur que vous êtes..vos écrits éroniques,de manque de sérieux et votre parole ..respirez mon brave..ici on ne brasse pas du vent nous apportons une véritable information...je parie que vous allez reprendre mes quelques termes..ou les détourner..si vous avez vraiment du temps à perdre faites vous plaisir...amusez vous..
ici c'est un forum et non un débat futile , ni un cirque de vos démonstrations burlesques et mesquins...

henri | 20 mars 2013 à 12h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Liste d'une partie des associations qui militent en faveur de l'éolien: voir planete eolienne

D'autres analyses concernant les avis et écrits des Institut Montaigne, Vent de Colère,... :
« Les six erreurs de Vincent Le Biez »(Institut Montaigne): dans le moniteur

Le rôle de certains acteurs contre l'éolien mettant en avant de beaux conflits d'intérêts : association le varne

Vous voyez, on peut jouer longtemps à ce jeu là...

Chacun a ses arguments et ses idées, seule l'ouverture d'esprit et le véritable dialogue fera avancer les choses. Encore une fois, je vous écoute et concède que tout n'est pas parfait. Beaucoup pourtant n'ont jamais fait le moindre pas dans le sens inverse. Rien que pour ça, la discussion est impossible. Il serait peut-être temps de prendre un peu de recul et lire les arguments DES DEUX PARTIS pour se faire une opinion.

En tout cas, ce fil de discussion aura pour vocation de concentrer un certain nombre de thématiques. J'aurais au moins participé à ce que votre prose, cher M. TIREMAN, ne soit cette fois pas l'unique son de cloche des articles traitant de l'éolien... En espérant que cela puisse éclairer les lecteurs.

guirno | 20 mars 2013 à 13h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à TIREMAN et aux anti éoliens
je vais proposé aux dévellopeurs éoliens que les associations anti éoliens qui freinent les projets et ayant perdu devant le tribunal..dédomagent et les condamnent pour les préjudices causés à toutes les entreprises qui gravitent autour de ces projets...nous verrons un jour si tous ces associations qui auront encore ce malin plaisir..d'agir sans fondement...

heni | 20 mars 2013 à 13h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Trop gros Guirno !
Comme je l’ai dit à Henri, "Quand on ne peut attaquer l'idée, on attaque celui qui la porte."

Vous êtes un peu contradictoire, d’abord :
"Je n'évoque pas vos clichés que je ne connais pas"
Puis :
"En associant Tireman et panoramio etc."

Puisque vous m’avez fait l’honneur d’une visite sur mon site sur Panoramio, permettez-moi de retranscrire exactement la réponse de Michel CHERON :
"Ben moi je trouve ça joli les éoliennes Tireman... Imagine même ce que ça donnerait en lieu et place de l'archange ! :-)"
Cela n’a pas vraiment le sens que vous présentez, non ?
Evidement, pris au 1er degré !

Puisque vous avez visité le dit site où figurent les clichés "que vous ne connaissez pas", je vous informe que sur 1247 photos publiées à ce jour, 28 concernent "l’environnement éolien"…
Cela vous rassure donc sur votre inquiétude :
"Vous arrive-t-il de penser à autre chose ?"…

Autre déformation de mes propos :
Vous affirmiez que seules les compagnies éoliennes supportaient le cout des accidents.
J’ai écris que ce coût des était répercutés dans la CSPE.
Je ne crois pas avoir dit qu’ils en représentaient l’essentiel ?
D’où l’importance d’écrire en bon français, chose que vous sembliez me reprocher.
Autre contradiction, vous reconnaissez finalement que ce coût est bien répercuté sur le consommateur…

"Le moindre échange avec vous sur ce sujet ne pourra jamais faire l'objet d'un débat.."
Permettez-moi effectivement, de vous retourner le "compliment"

Tireman | 20 mars 2013 à 13h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Continuez Henri et Guirno,
Plus vos attaques sont virulentes, et plus je me régale !
Au fait Henri :
"vos écrits éroniques" dites-vous…
Etrange lapsus ???
(^^)

Tireman | 20 mars 2013 à 13h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au fait, mon cher Henri,
Ne prenez pas vos désirs pour des réalités…
Je n’ai JAMAIS "annoncé ne plus revenir sur ce site".
J’avais rompu un débat où vous officiiez, constatant à juste raison qu’il tournait en boucle.

Quand au reste de vos "appréciations" à mon égard, elles ne font que refléter votre nature…

Tireman | 20 mars 2013 à 14h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Henri,
Juste pour finir d’enfoncer le clou, et de montrer à tous ce que vous êtes.
Ainsi, vous prétendez que j’aurais écris "ne plus revenir sur ce site", que je trouve par ailleurs très intéressant ?
Alors, voici le copier collé exact de ce que j’avais écrit :
" Je ne convaincrai pas les pro-éoliens, pas plus qu’ils ne me convaincront.
Aussi, je les laisse donc sur leurs certitudes, et qu’ils me fassent la grâce de me laisser sur les miennes.
Maintenant, veuillez me pardonner de rompre ce dialogue de sourds, j’ai mieux à faire.
Merci.
Tireman, le 03 septembre 2012 à 20h40. "

Et c’était sur :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/eoliennes-permis-construire-POS-PLU-legalite-interet-public-16429.php4

" Menteur " ?
Vous avez bien dit " menteur ", mon cher Henri ???

Tireman | 20 mars 2013 à 14h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"C'est celui qui dit qui est... nanananère" Tireman. Vous rendez-vous seulement compte que vous faites exactement ce que vous reprochez ?
Vous citez panoramio que je ne connaissais pas et j'ai simplement tapé ce que vous venez d'écrire ! Tapez tireman sur Google et un des 1ers résultats renvois à votre profil et commentaires en bas de page. Je n'ai pas consulté votre travail, non pas par désintérêt, mais pas manque de temps. Mais quelle paranoïa et nombrilisme !!
Henri semble effectivement plutôt en colère, ce que je n'ai pas de mal à comprendre puisque votre avis s'accompagne toujours de qualificatifs provocateurs à peine gracieux. Le vocabulaire poussiéreux emprunté à la langue de Molière ne fait pas de vous un homme courtois. Vous avez d'ailleurs une fâcheuse tendance à vouloir briller et SURTOUT clôturer les débats.
En quoi est'il est impossible de débattre avec moi ? Parce que j'essaies de dénoncer vos propres mensonges et contradictions ? Je m'exprime sur la base de ma petite expérience et contrairement à vous j'accepte le doute. Evidemment, je suis lié au monde de l'éolien dont mes paroles n'ont aucune valeur...
Nous partageons un avis commun: le ton de vos écrits et vos surenchères à toute réaction qui ne va pas dans votre sens ne servira pas votre cause. Vous êtes conscient des énormités qui ont été prononcées ici et n'avait pas réagis. je comprends, difficile de critiquer un "allié".
Idem, continuez ainsi, c'est parfait.

guirno | 20 mars 2013 à 16h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

De Henri vous dites:
je vais proposé aux dévellopeurs éoliens que les associations anti éoliens qui freinent les projets et ayant perdu devant le tribunal..dédomagent et les condamnent pour les préjudices causés à toutes les entreprises qui gravitent autour de ces projets...nous verrons un jour si tous ces associations qui auront encore ce malin plaisir..d'agir sans fondement...

Moi aussi, j'vais proposer ça, mais dans le sens ou tout les emplois détruits du tourisme, hébergement, hôtellerie. Tout ceux que leur maison ne vaut plus rien à la revente. Dédommagement de tout ces gens là. Mensonges auprès de ceux qu'on miroite de créer des emplois (Espagnols qui montent les mâts, par ex). Le manque foncier pour les petites communes dont les gens, installés ou projetant, sachant l'arrivée de ces machines, foutent le camp, ceux recherchant la tranquillité à qui ont va leur faire subir cette vision. On en fait quoi de ces gens là aussi ? Facile votre remarque.

MGB88 | 20 mars 2013 à 16h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mais mon cher Henri, vous devriez vous créer un forum pour vous tout seul puisque les remarques des autres ne vous convienne pas. Vous avez vos chiffres, vos études, nous aussi, ça vous plait pas, nous, non plus. Les forums, ça sert à ça non? Démocratie vous dites, on a le droit de s'exprimer et de défendre nos opinions. Les paysages reviennent toujours, et alors! On a le droit de défendre nos endroits de vie. On a le droit de dire, non, on en veut pas de vos éoliennes. Ca vous convient dans la Pas de Calais, c'est le top, y'a pas mieux, parfait pour vous, mais nous, on a le droit de faire savoir nos revendications. Les élus ont le devoir de nous informer et pas de faire dans notre dos. C'est pas le cas chez vous, tant mieux. Moi, j'étais pour, bien avant quoique ce soit. Mais, quand j'ai "glané" ça et là des "informations", comme je connais parfaitement la région qui m'a vu naitre et, que je constate la parfaite inefficacité des ces machines par vents nuls ou violents, le silence de la concertation etc, ben, je trouve cela plus si propre vos éoliennes et surtout pas adaptées dans "ma région". Les Danois avouent qu'un pourcentage de leur population souffre d'un syndrome du même nom, que la GB commence à dire stop, que les Américains ne savent plus quoi faire de leurs parcs pourrissant, qu'elles peuvent cramer. J'l'invente pas tout ça! A dans 15 ans ou plus, quand on verra les résultats, si c'est le top, plus personne ne vous contestera, sinon, ce sera l'inverse. POINT.

MGB88 | 20 mars 2013 à 17h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher Guirno.
Vous m’amusez.
Je vous avais pourtant prévenu dans un débat précédent, je suis taquin !
J’aime assez gratter le verni pour voir dessous.
En cherchant d’ailleurs la vérité aux assertions mensongères du sieur Henri, je suis tombé sur quelques-uns de vos post, où je dois dire que question courtoisie, vous ne faites pas dans la dentelle.
(Un échange avec un de vos contradicteur, "Poisson" si vous vous en souvenez…)

"Le vocabulaire poussiéreux emprunté à la langue de Molière"…
Que nenni doux sire, ce n’est que du français, tel qu’il était enseigné à l’école, du moins, de mon temps…
Mais, d’après mes lectures, il ne semble guère avoir changé.
Notre langue fait aussi parti de notre patrimoine, soufrez donc que je l’utilise et la défende ?

Contrairement à vous, je ne crois pas avoir affirmé que votre parole était sans valeur, je n’ai pas non plus parlé de mensonges de votre part.
J’ai dit qu’au vu de votre engagement, revendiqué par vous-même, je vous pense partial.
Il y a un distinguo, non ?
Je reconnais bien volontiers être aussi partial que vous dans le sens ou je défends notre patrimoine...

Clôturer le débat ?
Je vous en laisse le soin, cela fait un moment qu’il a tourné aux attaques personnelles, et en fin de compte, j’ai eu la confirmation de ce que je pense.
Donc, plus rien à dire, ni à vous, ni à mon cher Henri.
Quand à ce dernier, un proverbe dans mon pays dit :
« On ne cause pas à une brouette, on la pousse ! » (ce n’est pas du Molière !)
Bye.

Tireman | 20 mars 2013 à 17h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mon cher MGB88,

Je ne vais tout de même pas quitter les lieux sans vous dire au revoir.
Je vous avoue que, comme vous, avant, dans les années 70, j’étais pour.
Mais ça, "c’était avant", pour pasticher une pub pour une marque de lunettes !

Nous aurons surement le plaisir de nous retrouver sur des sujets similaires sur ce site, cela ne manque pas.

Juste avant de raccrocher, une petite citation :

"Les énergies renouvelables doivent prouver à la fois leur insertion environnementale et leur performance économique. Les éoliennes ne franchissent aucune de ces deux conditions."
- John Hayes, ministre britannique de l'énergie, BBC, le 5 septembre 2012

Mais chutttt !
Ne le répétez pas, "on" va dire que c'est un mensonge !
(^^)

Cordialement.

Tireman | 20 mars 2013 à 18h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

à MGB88
allez pour cloture ce sujet je vous surnomme TIREMAN 2 j'espère que cela vous convient.. et pour terminer sur votre dire'que je constate la parfaite inefficacité des ces machines par vents nuls ou violents,"..houla!! quelle prétention..savez vous vraiment au moins pourquoi....avez vous pris des contacts avec professionnels et de poser la question..moi j'en reviens juste à l'instant..de les voir et je m'interesse à tout ce qu'ils font et quand j'explique des personnes tel que vous et TIREMAN sur ce forum...ils ont le même états d'esprits d'ouverture que moi, guirmo et des personnes qui se renseignent bien sur le sujet...contrairement à vous, je dis bien et je précise se renseigner afin d'informer d'autres personnes cette nouvelle énergie..propre...allez une question j'espère que vous le direz qui produit le cout d'élecricité moins cher..le barrage Hydraulique ou l'éolien..cette réponse ..je la connais lors d'un réunion au CCI de lille savez vous ce que c'est le CCI?? avec plus de 150 chef d'entreprise et d'autres personnes..je vous conseille de maitriser le sujet qui vous fait vraiment défaut dans ce forum..TIREMAN est un comme un politcien (je flate son égo)..il parle de tout, de lui, détourne les sujets sur des remarques, ne s'ouvre pas à autrui..et pour terminer..quand le loup est aux aboies..c'est qu'il est fini;je vous laisse le bon soin de devinez à qui je fais allusion...mais prolonger cette discution n'en vaut pas la peine...vous manquez de vision sur l'avenir

henri | 20 mars 2013 à 19h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Henri est un prénom ancien,je le sais ,c'est mon deuxième prénom.Mais vous êtes jeune,n'est ce pas ? Les anciens ont des valeurs dont vous ignorez le sens.Il y a du machiavélisme dans votre quête du parfait proéolien.Vos discours puent le fric,car là il n'a pas d'odeur mais il se voit de loin et il met ces habitants accros à une drogue diffusée avec parcimonie qui est de vivre dans une sorte d'opulence gratuite mais qui revient très CHER A TOUS LES FRANCAIS.

kyrnos43 | 20 mars 2013 à 20h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et allez c'est reparti pour un tour...
Opérateurs malhonnêtes, élus vendus, politiques complices... TOUTES les EnR, peinent à se faire une place dans un système qui n'a connu que le tout nucléaire et pétrole. Est-ce impensable que ces filières n'ai pas envie de "partager" ?
Une fois encore, la production d'un parc éolien est à considérer sur une période donnée et non le jour qui vous arrange. Le dernier épisode neigeux a été accompagné de vents généreux qui ont balayés la quasi-totalité de la France. Pas de commentaires cette fois sur la production...
MGB88, glaner des informations n'est pas aller au fond des choses. Je vous ai expliqué plusieurs erreurs d'interprétations que vous avez pu commettre et qui vous ont probablement conduit (sans parler de paysage) à avoir un avis aussi tranché. Malgré tout, vous relancez les mêmes arguments... Vous avez parfaitement le droit d'être contre mais pas en avançant de faux arguments pour appuyer votre cause. Les légendes sont tellement nombreuses que les gens finissent indéniablement par avoir peur voir et même se persuader ce certaines choses...
Concernant le fonctionnement d'une éolienne, il semble utile de rappeler qu'il s'agit uniquement de vent qui fait tourner des pâles pour entraîner une génératrice! Pas de produits chimiques (un peu d'huile), pas de rayonnement, pas d'ondes, juste de la mécanique. Pour ceux que le bruit inquiètent, rdv au pied du éolienne. Les émergences sont strictement réglementées en France pour les riverains

guirno | 21 mars 2013 à 08h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Juste histoire d'avoir un autre point de vue sur les maux qui seraient causés par l'éolien, je vous invite à prendre connaissance de l'article "La psychologie des éoliennes" sur le site internet de l'Agence Science-Presse (29 novembre 2012). Pour information, cette agence de presse Québécoise a été fondée en 1978 traite de nombreux sujets... scientifiques.
Partant du postulat que de nombreuses associations, sous couvert principalement de la FED, se sont créées un peu partout en France, que plus de 75 % des projets sont attaqués pour tout et n'importe quoi, que des opérations "coup de poing" sont menées pour enrayer tous les projets éoliens identifiés, je vous laisse apprécier les conséquences de cet activisme sur les populations qui chercheraient à s'informer sur un projet sur leur commune.
Je pense effectivement que les professionnels de l'éolien devraient faire des efforts en matière de communication car ce sont bien souvent ces arguments alarmistes qui parviennent en premier aux populations.
Les professionnels du tourisme fermeraient leurs portes et des villages seraient peu à peu désertés à cause d'un parc éolien en fonctionnement ? Ca se passe où svp ?
Dernier point: Je ne sais pas comment ça se passe aux Etats-Unis mais en France, un développeur doit (exigence réglementaire) provisionner et bloquer des fonds confortables (50 000 €/ éolienne) pour le futur démantèlement des éoliennes. Avec un tel montant, une commune ne risque pas de devoir payer quoique ce soit.

guirno | 21 mars 2013 à 09h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Effectivement M. Tireman, il semblerait que j'ai pu m'égarer sur des considérations personnelles qui n'ont finalement pas de place ici. Malheureusement, force est de constater que fausses vérités (pour ne pas dire mensonge) il y a eu puisque vous sembler prendre le temps de lire beaucoup de choses sur l'éolien et ne mettez en avant que ce qui va dans votre sens. Votre cheval de bataille est le paysage, c'est votre plus grand droit. Ce que j'admets moins, c'est de partir dans tous les sens pour démontrer à tout prix que l'éolien serait machiavélique sous couvert de la préservation du paysage. Votre avis de professionnel de la photographie a pourtant était sollicité sur les focales et photomontages que vous devez bien connaître. Si un opérateur éolien triche ou commet une erreur sur un photomontage dans son étude paysagère, vous ne manquerez pourtant pas de lui tirer les oreilles.
Encore une fois, je n'ai jamais lu la moindre concession dans votre prose. Peut-être une dernière référence, date, heure pour nous prouver le contraire ?
Vous avez probablement relevé les quelques erreurs (toutefois pardonnables) de MGB88 mais vous avez raison, mieux vaut les saluer que de montrer la moindre contradiction dans le discours de ceux qui vous soutiennent. Ceci n'est pourtant pas synonyme de faiblesse...
Bravo pour votre dernière citation qui prouve que finalement, vous êtes capable de donner votre confiance à un politique... qui dit ce que vous avez envie d'entendre.

guirno | 21 mars 2013 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A guirno,
Réponse rapide :
Rectification, je ne suis pas un professionnel de la photo dans le sens où je n’en vie pas.
Ma philosophie du 8ème art est la suivante :
La démarche, la vocation d’un photographe est de sauvegarder ce qui existe, comme ce qui a existé.
Il est un témoin, une mémoire, il a une sorte de devoir moral en somme.

Technique :
La vision globale de l’œil humain correspond à la focale 50mm en photographie pour le 24/36.
Avec les capteurs APS, il faut tenir compte d’un coefficient de 1,5 (Capteur Nikon).
Donc la correspondance avec l’œil humain est une focale de 33mm.
Ma règle est d’utiliser cette focale, sauf, bien entendu, dans les sujets animaliers.

Bien entendu le photomontage existe, mais encore faut-il savoir de quoi on parle.
Cela peut aller de l’ajout, ou du gommage de certains détails sur un cliché avec un post-traitement adapté.

J’utilise par exemple systématiquement le pos-traitement pour effacer ce qui pourrait permettre d’identifier des personnes sur un lieu (plaque d’immatriculation d’un véhicule, floutage d’un visage.)

Dernier point :
Je comprends et je partage l’indignation de MGB88, qui fait qu’il a parfois mal exprimé son idée, ouvrant ainsi une brèche dans laquelle vous vous êtes empressé de vous engouffrer.
C'est de bonne guerre, et vous noterez que je ne vous ai pas "accroché" non plus, chose que j'aurais pu faire.

J’espère avoir répondu à vos questions.

Tireman | 21 mars 2013 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A propos du paysage

Les CDNPS -ex Commission des Sites- ne sont que consultatives. C'est dire que le préfet peut décider sans tenir compte de ses conclusions.
Les dossiers éoliens , si je m'en tiens à celle où je siège depuis de nombreuses années, y sont présentés par la DREAL, non par un inspecteur des sites ,comme la logique de cette instance le laisserait supposer, mais par un ingénieur de culture technique et parfaitement incapable de conduire une analyse sitologique.On a même vu arriver en séance des dossiers sans la moindre photo des sites concernés!
La défense des paysages est en fait considérée comme une entrave aux projets industriels.

sirius | 21 mars 2013 à 10h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Professionnel ou amateur, à chacun sa vision et but de la photographie... Je connaissais ces éléments techniques puisque je participe moi-même à la réalisation des simulations d'un projet sur une photo (ce que j'appelle photomontage) et que j'ai bien conscience que je suis attendu au tournant pour toute erreur de focale. Au delà du cours, j'attendais de vous que vous vous prononciez sur les photomontages que vous avez pu observer dans divers documents, manifestations et réunions anti-éolien... Sur ce point, je sais désormais de quoi je parle pour avoir pu comparer mon travail. Rapport d'échelle, couleur, positionnement des pâles, tout est fait pour les transformer en épouvantail.
Au delà de savoir si les éoliennes feront tâches ou pas dans le paysage, appréciation subjective sur laquelle vous ne pourrez jamais mettre tout le monde d'accord, ces "photomontages" ont principalement vocation de faire apparaître les covisibilités potentielles avec des éléments patrimoniaux remarquables (tourisme et patrimoine). Une synthèse de cette étude permet d'identifier toutes les covisibilités qui ne pourront être éliminées et d'identifier le patrimoine concerné.
Des erreurs ont pu être commises avant l'encadrement réglementaire renforcé de ces dernières années mais il ne pourra plus être accordé n'importe quoi. Les SRCAE intègrent ces éléments patrimoniaux (même si qq réglages restent à faire) et pas de projets en dehors des zones retenues... Un ingénieur technique ne saurait pas lire ?

guirno | 21 mars 2013 à 12h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Complément d'information - SRCAE-

Les SRCAE devraient en effet prendre en compte les éléments patrimoniaux. Ils ne le font que dans la mesure de la loi . AInsi un Monument historique est "protégé" dans son rayon de 500 m. ,ce qui est hors d'échelle avec une zone où se trouvent des machines de 150 m. de haut (les plus courantes actuellement).donc visibles à des Km.
De plus on peut constater que des départements voient plus de 75 % des communes qualifiées de "favorables" à l'éolien, même si elles abritent sites naturels ou culturels significatifs. Le paysage dit "ordinaire " n'est crédité d'aucune valeur. Dans ces conditions il est difficile de parler de mesure et de modération des programmes .
Les schémas éoliens ont été écrits pour favoriser l'implantation des machines et non pour en limiter sérieusement le nombre.Ceux qui ont pu participer à leur élaboration le savent fort bien.

sirius | 21 mars 2013 à 15h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci Sirius, on est en plein dans le débat dans ma région. Vos 2 derniers messages reflètent parfaitement ce qui se joue. Je ne rajouterai rien de plus.

MGB88 | 21 mars 2013 à 15h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Encore quelque chose à rajouter de mon côté...

Extrait du volet éolien du SRCAE de la Région Poitou-Charentes, p.85:
" Au-delà du périmètre de protection des monuments historiques (généralement 500 mètres), la sensibilité paysagère s'étend sur un « cercle de sensibilité » autour des monuments historiques inscrits ou classés, dont le rayon est à déterminer en fonction de la visibilité du monument protégé, et pourra aller jusqu'à 10 kilomètres ou plus lorsque la protection des cônes de vues le justifiera. (source : circulaire du 15 septembre 2008 sur le rôle des SDAP dans la réparation des ZDE). On peut rappeler à ce titre l’article R111-21 du code de l’urbanisme : « Le projet peut être refusé ou n'être accepté que sous réserve de l'observation de prescriptions spéciales si les constructions, par leur situation, leur architecture, leurs dimensions ou l'aspect extérieur des bâtiments ou ouvrages à édifier ou à modifier, sont de nature à porter atteinte au caractère ou à l'intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels ou urbains ainsi qu'à la conservation des perspectives monumentales. "

Si la loi du 19 décembre 1913 date, le code de l'urbanisme veille...
De plus, le patrimoine de l'UNESCO fait l'objet d'un périmètre de protection MINIMAL de 6 km.

Encore un bel exemple de tri d'informations ! Effectivement ne rajoutez rien de plus...

guirno | 21 mars 2013 à 16h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Autre extrait concernant les paysages qui ne seraient crédités d'aucune valeur:

"Ces paysages « ordinaires » sont des lieux de vie, il convient de prendre en compte l'impact d'un parc éolien dans la perception de ces silhouettes pour éviter la rupture de l'équilibre et la banalisation du paysage habité.
Deux paramètres se conjuguent, d'une part, le contraste d'échelle entre les éoliennes et le bâti rural de faible hauteur, d'autre part, le risque d'anachronisme entre l'aspect aggloméré et patiné de la forme urbaine qui s'est constituée progressivement et l'intrusion d'un objet moderne effilé. Dans l'éventualité de situations de co-visiblité, il convient de réfléchir au projet par la prise en considération des points suivants :
• proposer un recul suffisant entre le parc éolien et le bourg pour ne pas miniaturiser la
silhouette bâtie ;
• étudier les possibilités d'implantations décalées ;
• étudier l'opportunité de constituer des transitions végétales qui atténuent la concurrence
d'échelle et fragmentent la perception du parc éolien depuis le bourg ou le village. "

Il ont été oubliés, vraiment ?

guirno | 21 mars 2013 à 16h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Préconisations et obligations

Que l'on puisse lire des reflexions sur le paysage ne les métamorphose pas en obligations légales. Les voeux pieux, les incitations diverses -cf les termes "pourra aller-peut-être refusé-proposer-étudier- etc- n'engagent pas les préfets. L'ABF lui aussi ne peut imposer plus que le 500 m. légaux ,ou les AVAP-Ajoutons qu'une CDNPS n'est pas uniquement composée de défenseurs des sites, d'autres intérêts s'y manifestent .
Un autre exemple ,la "protection" UNESCO n'a aucune valeur réglementaire.
Seuls des textes de loi peuvent interdire ,le reste n'est que verbalisme dissimulant le peu de valeur réellement accordée au paysage dans ce domaine.
Enfin il faut répéter que le préfet décide souverainement ,quels que soient les arguments échangés.

sirius | 22 mars 2013 à 10h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Parlons « technique », à propos des « montages photographiques ».
Pour répondre au post du 21/03/2013, à 12h02 de Guirno.
Je ne suis pas « fan » de l’utilisation de ce type de « bidouillage » pour argumenter une thèse.
Ce procédé, qui fait appel à une superposition de calques raster et/ou vectoriel, ne peut en aucun cas, sauf par le plus grand des hasards, tenir compte des proportions et des perspectives, lesquels sont aussi fonction du point d’observation.

Objectivement, le reproche est valable pour les deux camps.

La seule représentativité objective et crédible d’une projection, ne peut être qu’une modélisation en 3D, via un outil CAO ou DAO.
Les architectes projeteurs maitrisent parfaitement ce genre d’outil.
Une autre solution consiste à réaliser une maquette rigoureusement à l’échelle, intégrant toutes les données.

Tireman | 25 mars 2013 à 11h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Parlons juridique :
Puisque dans un sujet d’Actu-environnement, il est question de la "Convention d'Aarhus appliquée au secteur du nucléaire", je signale que la dite convention s’applique aussi dans les domaines du droit de l’urbanisme et du droit de l’environnement.
En effet, la Convention d'Aarhus (1998) est retranscrite dans le préambule de la Constitution sous la forme de la Charte de l’environnement (2005).

Hors, l’article 7 de cette Charte de l’environnement, prévoit que les "publics", c’est-à-dire les personnes concernées et les associations, doivent être non seulement informés de toutes décisions qui modifient leur environnement, mais également être invités à "participer à l’élaboration de la décision".
J’ajoute que l’application de cet article concerne autant les décisions prises par l’Etat que par les collectivités décentralisées.

Je n’ai pas l’impression qu’au plus haut niveau de l’Etat ou dans les collectivités décentralisées, on ait pris la juste mesure de cette réforme considérable, entres autre dans l’élaboration des SCOT et des PLU.
Les élus trouvent que leur élection est suffisante pour légitimer leurs décisions et ils ont du mal à assimiler le principe de participation du public.

C’est ainsi que l’annulation d’une ZDE sur la CC des Côtes de Champagne, pour défaut de l’application de l’article 7 de cette Charte de l’environnement, (jugement du 26/05/2011) a été confirmé par l’arrêt rendu le 26 juin 2012 par la Cour Administrative d’Appel de Nancy

Tireman | 25 mars 2013 à 12h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…