En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eolien : 606,5 MW ont été raccordés au premier semestre 2018

Energie  |    |  Fanny Rousset Actu-Environnement.com

France énergie éolienne (FEE) a annoncé un nouveau record : 606,65 mégawatts (MW) de nouvelles capacités ont été raccordées au réseau national, au 1er semestre 2018, représentant 48 nouveaux parcs et 263 éoliennes. Cela équivaut à une hausse de 23,2% par rapport au 1er semestre 2017. Déjà durant 2017, la puissance des installations éoliennes raccordées battait des records pour la deuxième année consécutive.

Ainsi, au 1er juillet 2018, 14.367 MW de puissance sont raccordés et fournissent plus de 6% de la consommation électrique nationale. "Ces résultats confortent l'atteinte par la filière de l'objectif PPE au 31 décembre 2018 [de 15.000 MW]", note FEE.

Les Hauts-de-France et le Grand Est arrivent en tête des régions ayant raccordé le plus de puissance éolienne avec respectivement 168,95 et 160,2 MW sur le premier semestre 2018. Le Centre-Val est en troisième position avec 60,9 MW.

FEE recommande pour la PPE 2023-2028 un objectif de 45% d'énergies renouvelables en France à horizon 2030, dont 23% d'énergie éolienne. Elle réclame aussi que la France travaille à conserver son leadership technologique sur l'éolien flottant. "Nous demandons au gouvernement des volumes de projets ambitieux et réguliers pour l'éolien offshore afin notamment de créer des emplois locaux et de pérenniser ceux déjà créés", déclare Olivier Perot, président de FEE.

Réactions1 réaction à cet article

 

Il faut que nos concitoyens sachent que la rémunération des producteurs d'énergie éolienne est bien plus juteuse quand le "parc" comprend moins de 6 machines, ce qui est le cas pour les 48 parcs totalisant 263 machines.
Et que cette rémunération correspond à une obligation d'achat à prix exorbitant (plusieurs fois le tarif de vente) par EDF, laquelle se rattrape avec la taxe CSPE que chaque consommateur acquitte.
Conclusion: la FEE est un lobby qui bénéficie des faveurs de nos ministres issus des Verts, dont l'activité contribue à augmenter nos facteurs d'électricité TTC (de plus de 20 %). Tout ceci sous couvert d'écologie, alors que l'éolien (comme le solaire) n'ont pas d'effet sur les émissions de CO2 en France, où l'électricité est déjà décarbonée grâce à l'hydraulique et au nucléaire.
Il faut donc dénoncer vigoureusement ce scandale d’État, ou alors accepter en toute connaissance de cause de se faire taxer de 20 % pour avoir une électricité produite par ces éoliennes qui défigurent les paysages et dévalorisent les maisons des riverains, en plus des nuisances visuelles et sonores.

stud38 | 29 juillet 2018 à 12h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager