Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Éolien terrestre : 26 nouveaux projets accordés dans le cadre du 8e appel d'offres

Energie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Une conclusion en demi-teinte : le huitième appel d'offres pour l'éolien terrestre s'est achevé sans pouvoir atteindre son objectif initial. Sur les 36 projets d'installations d'éoliennes « onshore » (pour un total de 540 MW de puissance) déposés à la Commission de régulation de l'énergie (CRE), seuls 26 d'entre eux ont été sélectionnés par cette dernière en mai avant d'être, ce mois-ci, retenus par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC). La somme de tous les futurs parcs éoliens ainsi validés s'élève à une puissance de 404 MW – contre les 700 MW initialement recherchés par l'appel d'offres.

En moyenne, les parcs retenus sont composés entre trois à quatre éoliennes (contre jusqu'à entre 11 et 15 pour les plus imposants), de 150 à 170 mètres de hauteur en bout de pale. Le plus puissant, de 33,6 MW, a été accordé à Cheniers Énergies pour une installation près de Cheniers et de Villiers-Le-Château (Marne). Quatre des 26 projets attribués – dont ce dernier – ont notamment été déposés par l'entreprise Valorem pour un total de 49,4 MW.

En parallèle, la CRE a aussi délivré son avis sur les modifications du cahier des charges pour les appels d'offres en matière d'énergies renouvelables en vue du nouveau cycle 2021-2026. « La CRE considère que le bon fonctionnement de ces appels d'offres est un enjeu majeur pour notre pays, car les énergies renouvelables sont, conjointement avec le nucléaire, indispensables à l'objectif de décarbonation de notre société à l'horizon 2050 », rappelle la Commission dans un communiqué.

Pour ce faire, elle suggère néanmoins au Gouvernement de recourir plus systématiquement au développement hors soutien public des filières solaires et éolienne terrestre, « notamment via des contrats de gré-à-gré (ou "Power Purchase Agreement"). » En effet, d'après la CRE, le coût fortement réduit des installations solaires et éoliennes ne justifie plus un soutien financier aussi prononcé de la part de l'État. Par ailleurs, elle recommande de soumettre l'autoconsommation au reste des appels d'offres et de supprimer les appels d'offres concernant spécifiquement cette filière. Selon elle, « cette filière est d'ores et déjà rentable sans soutien spécifique. »

Concernant l'éolien terrestre, ce cahier des charges mis à jour, approuvé le 2 juillet par la CRE, présente deux périodes de candidature par an. La puissance recherchée au total est de 925 MW chacune, à l'exception de la première période : celle-ci ne compte que sur 700 MW et se clôturera le 26 novembre prochain. Comme précédemment, les projets déposés devront concerner des installations d'au moins sept aérogénérateurs ou dont la puissance nominale est supérieure à 3MW chacun.

Réactions3 réactions à cet article

 

Ne serait-ce pas utile de préciser combien ces projets vont nous coûter ?

benoit 49 | 07 août 2021 à 23h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un début de réponse pour Benoît, ce coût est celui qui ressort du précédent appel d'offre (février 2021). Chaque nouvel appel d'offre fait baisser le pris du MWh

8 FÉVRIER 2021
Le ministère de la Transition écologique a publié la liste des lauréats de la septième période de l’appel d’offres éolien terrestre.
Cette période a permis de retenir 15 projets représentant une puissance cumulée de 519,7 MW, pour un prix moyen de 59,5 €/MWh. 49 dossiers ont été déposés pour une puissance cumulée de 1 065 MW, la puissance recherchée lors de cette période étant de 500 MW. Le projet du Mont des Quatre Faux, situé dans les Ardennes, compte à lui seul pour 226 MW.
A noter que le prix moyen de 59,5 €/MWh est légèrement inférieur au prix moyen de l’appel d’offres précédent qui s’élevait à 59,7 €/MWh.

esbé | 10 août 2021 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Autant pour moi...Le lien de l'article qui renvoie aux projets retenus par la CRE fournit page 4/14 des éléments de réponse à Benoît.
Pour le prix du MWh, contrairement aux appels d'offre précédents, il est cette-fois-ci en légère augmentation (60,8 €)

esbé | 10 août 2021 à 09h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Éolien-photovoltaïque : assurer une phase d'exploitation rentable RES