Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Technologies vertes : la Chambre de commerce de l'UE dénonce le protectionnisme chinois

Gouvernance  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

La Chambre de commerce de l'Union européenne en Chine publie ce jeudi 8 septembre 2011 son 13ième rapport annuel relatif aux opportunités économiques offertes par son hôte. Elle souligne qu'"un manque de progrès quant au retrait des barrières existantes et de nouvelles mesures limitant encore davantage l'ouverture du marché soulèvent des questions sur la volonté affichée de créer pour tous les acteurs du marché des conditions durables de compétition sur un pied d'égalité".

Le document de près de 350 pages passe en revue une très large gamme de secteurs économiques et selon la Chambre de commerce, les investissements verts ne sont pas épargnés par le protectionnisme chinois. Une situation d'autant plus regrettable que l'actuel 12ième plan quinquennal édicte des objectifs, parmi lesquels le "développement vert", qui "correspondent aux points forts établis de longue date et à l'expérience concrète des entreprises européennes".

Eoliennes et voitures électriques

Ainsi, s'agissant de la production de composants pour les voitures hybrides et électriques ou pour les éoliennes offshore, la Chine limite à 50 % la part du capital des coentreprises qui peut être détenue par des étrangers.

Points positifs cependant, la Chine renonce à un projet de réglementation favorisant l'innovation chinoise dans les marchés publics et elle a éliminé les subventions accordées aux fabricants chinois d'éoliennes ainsi que l'obligation faite de produire 70 % des éléments des éoliennes en Chine.

S'agissant du soutien aux éoliennes chinoises, certaines mesures faisaient l'objet d'une plainte des Etats-Unis devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), plainte retirée à la suite de l'abandon des mesures protectionnistes chinoises.

Enfin, une enquête réalisée par la Chambre de commerce auprès de ses 1.600 entreprises membres souligne que 43 % des entreprises interrogées jugent que l'Empire du milieu applique des mesures de plus en plus discriminatoires à leur encontre. Une tendance qui devrait s'accentuer pour 46 % des personnes interrogées.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager