En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Valéry Giscard d'Estaing s'affiche contre le développement éolien

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, a réclamé jeudi une évaluation du coût des éoliennes et souhaité que les Français soient vraiment consultés sur leur implantation dans le paysage français. Il faudrait que les gens soient vraiment consultés, a-t-il dit sur RMC, estimant que l'organisation de référendums locaux serait une très bonne idée.

L'ancien chef de l'Etat préside le Comité d'orientation stratégique de la Fédération environnement durable (FED), qui rassemble des associations d'opposants à l'éolien. Ce comité qui comprend notamment Marcel Boiteux, un ancien président d'EDF, des sénateurs et Jean-Louis Butré, président de la FED, s'est réuni pour la première fois le 4 juin dernier. Son objectif : évaluer les conséquences du choix de l'énergie éolienne en France et en Europe.

Lors de ce comité, ses membres ont notamment souhaité que soient établies des données chiffrées objectives et incontestables permettant de dresser un bilan prévisionnel exact de toutes les conséquences environnementales et économiques, notamment budgétaires, qu'engendre ce mode de production d'électricité en France.

Le comité demande également que soit communiqué le montant des surcoûts supportés par EDF, et que soit étudié dans quelle mesure le rachat obligatoire par EDF de l'électricité éolienne n'occasionne pas des profits manifestement excessifs pour les sociétés exploitantes.

Enfin, le comité souhaite que l'installation d'éoliennes fasse l'objet d'une information des habitants, qui pourraient même être consultés en la matière comme le souhaite la proposition de loi déposée à cet effet au Sénat par M. Philippe Marini.



* Sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, le Comité d'orientation stratégique de la FED comprend huit membres: Marcel Boiteux, président d'honneur d'EDF, Henri de Raincourt, sénateur de l'Yonne, Philippe Marini, sénateur de l'Oise et rapporteur général de la Commission des finances du Sénat, Christian Gérondeau, ingénieur général des Ponts et chaussées, Jean-Louis Butré, président de la Fédération environnement durable (FED), Christian Stoffaes, ingénieur général des Mines, Didier Wirth, président du Comité des parcs et jardins de France, Madeleine Dubois, conseiller général de Haute Loire.

Réactions18 réactions à cet article

 
Chiche !

Bonjour
Il semble en effet très sage "que soient établies des données chiffrées objectives et incontestables permettant de dresser un bilan prévisionnel exact de toutes les conséquences environnementales et économiques, notamment budgétaires, qu'engendre le mode éolien de production d'électricité en France."
Mais alors, qu'il en soit de même au sujet du mode nucléaire, en incluant les financements dont il a bénéficié au titre de la recherche, les coûts de démantèlement des centrales à une hauteur réaliste (ce qui n'est pas le cas des provisions financières actuelles), et les provisions à constituer pour compenser les dommages qui se produiront lors de chaque accident grave (il y en aura, forcément, puisqu'on nous rebat les oreilles que le risque zéro n'existe pas).
Bien à vous.

Yves | 13 juin 2008 à 17h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
VGE payé par EDF ?

Excellent travail de lobbyiste. Quoiqu'un peu voyant...

Anonyme | 16 juin 2008 à 14h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Acharnement ?

J'ai lu à quelque part (malheureusement je ne trouve plus le site) que VGE ne voulait pas voir d'éoliennes dans la nature car les plus beaux paysages réalisés par des peintres ont été dessinés en France, et qu'il ne faudrait pas y voir d'éolienne aujourd'hui, car ces artistes n'auraient jamais fait profiter au monde de leur talent si elles avaient été présentes.
C'est fort quand même cet acharnement anti-éolien. Que verrait un peintre aujourd'hui ?
Tout d'abord, certains sites appréciés par les artistes sont sous les eaux actuellement (en Limousin par exemple), suite au développement des grands barrages hydro-électrique.
Ensuite que dire des sites désormais pollués par (liste non exhaustive) :
-les magnifiques lotissements oranges qui fleurissent ici-là à flanc de montagne notamment,
-les incinérateurs de déchets,
-les lignes électriques (environ 100 000km en France pour la Haute et Très Haute Tension)
-les zones commerciales sans fin,
-les panneaux publicitaires (souvent illégaux),
-les usines qui crachent leur fumée,
-les autoroutes et leurs voitures
-etc.
En fait, dit encore plus simplement : pollués par la croissance continue et infinie du béton et par notre société de sur-consommation. Est-ce que les peintres vont vouloir dessiner des réacteurs de centrales nucléaire ? ou des centrales gaz ?
Je suis pour un développement de l'éolien raisonné (mais qui ne l'est pas chez les "vrais" défenseurs de cette énergie - je ne parle pas des opportunistes venus dans ce créneaux à des fins uniquement mercantiles) et je ne vois vraiment pas pourquoi un tel comité se créé pour analyser l'impact de l'éolien, alors qu'aucun comité n'analyse l'impact environnemental des panneaux publicitaires et de toutes les immondicités citées plus haut (par contres des paysagiste évaluent l'impact paysager des éoliennes)!
Tout ce qui se voit pose problème ? (enfin tout ce qui se voit et qui déplait à certain) Par contre, tout ce qui est caché, enfoui sous la terre ne pose aucun souci... donc déchets à foison dans le sol pourrissant la Planète ne se voyant pas : allons-y ! La technique de l'autruche, encore et toujours au goût du jour !
Je pense que le temps est venu de se poser les bonnes questions et d'arrêter de diaboliser les éoliennes constamment. C'est d'un débat dont nous avons besoin pas d'avis à la va vite ou d'un comité bidon !

A bon entendeur...

Arnaud | 18 juin 2008 à 09h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
VGE et Schneider Electric

Bien évidemment vous vous demandez pourquoi VGE est aussi remonté contre les éoliennes... En lisant ce qui suit vous comprendrez mieux. En menant une croisade anti-éolienne, il fait indirectement la promotion du nucléaire ! C'est étrange qu'il ne s'érige pas en défenseur des paysages lorsqu'il s'agit des énormes centrales nucléaires et de leur chapelet de lignes à haute tension.
Voici un extrait du livre de Didier Anger "Nucléaire : la démocratie bafouée" qui vous aidera à y voir plus clair :
- Valéry Giscard d’Estaing a épousé en 1952, Anne-Aymone Schneider, la petite-fille du baron Charles Schneider, et se trouve ainsi lié à l’un des plus gros groupes industriels européens de l’époque : le groupe Empain-Schneider. C’est ce groupe à travers sa filiale Framatome-Creusot-Loire, qui en France détient le brevet des réacteurs PWR (brevet américain Westinghouse), la seule filière technologique qui sera développée pour le parc de centrales nucléaires d’EDF quand VGE sera président de la république.
- Jacques Giscard d’Estaing, cousin de Valéry Giscard d’Estaing. a été directeur, en 1975, de la SOMAIR (la société des mines d’uranium de l’Aïr) au Niger. Il est aussi au Conseil d’administration de la COMUF (compagnie des mines d’uranium de Franceville) au Gabon, et développe des relations avec le Centre-Afrique de Bokassa. En 1976, quand Westinghouse sort de Framatome, c’est Jacques Giscard d’Estaing qui est chargé de lier les activités du Commissariat à l’énergie atomique et de Framatome.
- Philippe Giscard d’Estaing, frère de Jacques : il est administrateur de Thomson-CSF qui travaille pour le nucléaire.
- Enfin, François Giscard d’Estaing, frère de Jacques et Philippe : il est PDG de la Banque française du commerce extérieur (BFCE). Dans ces années-là, la France est l’un des pays les plus proliférant et vend du nucléaire partout. Valéry est alors le représentant de commerce du nucléaire et toutes les ventes passent par la BFCE.

Tout dernièrement je découvre sur le site Boursorma.com qu'Olivia giscard d'Estaing (fille de VGE) directrice général de Neuflize Private Assets (Groupe ABN Amro) et gérante du fonds Noam Optimum recommande à l'achat en bourse 7 sociétés... et à votre avis laquelle figure dans la liste : SCHNEIDER ELECTRIC !

Un petit tour sur le site de Schneider Electric pour se rendre compte qu'Antoine Giscard d'Estaing (cousin de l'ancien Président de la République) est membre du comité exécutif en tant que directeur financier de la société !

On constate donc que le nucléaire et les Giscard d'Estaing ne forment qu'un... C'est donc dans la suite logique des choses que VGE soit anti-éolien, mais faut-il vraiment s'en étonner ?
Alors VGE s'est t-il enrichit personnellement durant son septennat, on peut aisément l'imaginer car c'était l'âge d'or du nucléaire en France...

Décidemment au royaume des aveugles les bornes resteront définitivement les rois !

steph68 | 18 juin 2008 à 18h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:VGE et Schneider Electric

Erreur: Anne-Aymone Giscard d'E. n'est pas née SCHNEIDER mais SAUVAGE de BRANTES. voir ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Aymone_Sauvage_de_Brantes
Elle reste néanmoins une descendante de la famille SCHNEIDER.

Tippex | 17 juillet 2008 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
développement éolien en France

Une question simple :
Pourquoi, pour l'énergie éolienne, parle-t-on de mégawatts produits et non de mégawattsheures ?
Il me semble qu'il s'agit là d'une manipulation perverse !

Je pense que l'importance de cette source de production d'énergie est inversement proportionnelle à la place qu'elle prend dans les médias et que cela est malsain.
Où sont donc passés la grandeur et l'intelligence de l'Etat français qui laisse, dans ce domaine régalien, la bêtise et l'anarchie faire lois ?

Cordialement

Anonyme | 12 août 2008 à 12h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
transparence et vérité

quand les partisans démontre l'intérêt énergétique des éoliennes ils ne prennent bien sur que les chiffres qui les arrangent. Existe-t-il une vraie analyse faisant état 1.du coût de fabrication puis de destruction en énergies fossiles et en CO2 de ces énormes machines.2 du nombre de jours durant lesquels elle ne fonctionnent pas (pas assez ou trop de vent) . Bref le bilan énergétique net d'une éolienne pendant sa durée de vie et le coût réel net du KWH (on peut faire le même calcul pour les panneaux solaires). Pouvez vous faire une enquête la dessus. Je ne parle pas des dégats écologiques visuels , des paysages des vastes espaces vierges saccagés , ni les oiseaux , les chauves souris accidentés etc...

francinette5 | 04 octobre 2008 à 11h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
non mais franchement

Au lieu de s'opposer aux éoliennes (et donc de proner l'energie nucléaire!), VGE devrait retourner jouer de l'accordéon: ça lui éviterait de raconter des énormités

nonmais! | 15 novembre 2008 à 16h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pour une énérgie propre

J'entends bien les différentes réactions à la position de l'ancien président . Ma position à moi elle est simple:" Que peut - on faire des milliers de tonnes de déchets Radioactif pour des milliers voire des milions d'années et dont on ne sait quoi faire, les recycler? voyons; à quel prix je ne crois pas que le recyclage soit inclus dans nos factures, sans doute l'ensemble des contribuables paye .Ceci dit quelqu'un a-t'il pensé à utiliser les rivières à débit constant sur les cours desquelles il y a nombre de moulins abandonnés.A la place des turbines de puissance adaptées apporteraient un complément certe interessant mais , voila le veut-on.

pour ener prop | 16 novembre 2008 à 21h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Implantation d'éolienne

12 éoliennes devraient être implantés d'ici 2011 à environ 800m de nos maisons. Nous sommes dans une zone classée par les monuments historiques. Pour information, une abbaye cistercienne(Mègemont),une église romane de plus de mille ans(Colamine sous Vodable) et deux autres monuments. Nous ne pouvons pas bouger une tuile sans passer par l'architecte des monuments de France. Alors, comment peut on planter des horreurs pareilles, sans que qui que ce soit ne lève le doigt? Merci de me dire ou m'adresser pour agir et éviter que ce magnifique paysage soit détruit. Monsieur le Président, si vous me lisez, je me permets de vous demander de me contacter car je sais que vous conaissez cet endroit du Puy de Dôme.Merci de me venir en aide.

GIGI | 26 mai 2009 à 15h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
La vérité

Toutes ces oppositions les plus débridées contre l'éolien n'a qu'un but, un seul ! Favoriser la technologie du nucléaire. Technologie la plus dangereuse qui soit ! Ces gens sont des irresponsables. Ils ont oublié Tchernobyl et ses conséquences désastreuses. Ils savent pourtant que plus de 9 millions de personnes, en exURSS, servent de cobay sans être pris en charge suite aux conséquences sur leur santé.
Ubn débat, oui ! un vrai, non truqué.

gaulois61 | 26 novembre 2009 à 19h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Je ne suis pas de ce point de vue..

Mr se plaint d'une énergie défigurante ? les éoliennes ne sont pas si moches, en tout cas plus jolies que les centrales..
Mr se plaint d'une énergie intermittente ? Des dispositif de stockage sont en développement pour pouvoir acheminer de l'éléctricité en continu.
Mr propose à la place d'une énergie propre (ne polluant ni le sol ni l'air ni l'eau) des centrales nucléaires qui produisent des déchets chimiques mettant un temps fou à se dégrader !
Réflechissez bien

tom | 31 décembre 2009 à 12h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
nos voisins sont peut être fous ?

étonnant propos de la part d'un accordéonniste qui a pourtant beaucoup voyagé ; nos voisins les espagnols et les nordistes qui possèdent depuis de nombreuses années des milliers d'éoliennes seraient-il fous.Si ces dernières n'avaient aucun intérêt écologique et économique ; il y a belle lurette que tout cela se serait arrêté.Pour l'aspect visuel , suivre Arnaud.

moinereau | 26 janvier 2010 à 21h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Les énormités de VGE

Entre autres énormités, VGE fut aussi le fossoyeur d'UNIDATA, structure issue de CII SIEMENS et PHILIPS, qui aurait pu constituer le plus puissant groupe informatique mondial. Il serait intéressant de découvrir pourquoi ?

antinucleaire | 01 juillet 2010 à 17h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

As-t'on été consulté pour la construction de centrales nucléaires?
Non.
Savez-vous pourquoi Mr Valéry Giscard d'Estaing en a contre les énergies propres?
Voulez-vous le savoir?
Mr Valéry Giscard d'Estaing et sa famille possèdent toutes les exploitations d'Uranium, et aussi des partenariat avec Areva, iter, l'ASN... pas tous révélés bien-sûr... les "dessous de tables" sont monaie courante.
Les énergies "gratuites" lui font déjà de l'ombre... et se révélant de plus en plus performantes, nous n'auront bientôt plus du tout besoin de nucléaire sur la planète.
Mr Valéry Giscard d'Estaing et sa famille se sentent menacés (financièrement parlant) par cet engouement pour le "vert"...
Continuons à suivre les manifestation de Greenpeace, ou de "Sortir du Nucléaire", ou de Dont "Nuke The Climate"...
Continuons à signer les pétitions en ligne de Cyber action.
Soutenons les élus qui souhaitent vraiment en sortir.
Parlons-en autour de nous.
Exprimons notre volonté qui n'est pas écoutée.
Ils ne sont que 8 à prôner le Nucléaire...
Et leurs employés meurent chaque jour sous les effets des radiations.
Même les transporteurs, qui conduisent les camions ont des maladies graves, que dire des mineurs, des employés d'Aréva et des centrales, des intérimaires qu'ils envoient "nettoyer" un réacteur...

Bougez-vous!
Merci.

lepanda2nice | 02 mai 2011 à 12h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En réponse à "Steph68", à "Pour ener prop' " , à " Francinette5":

Steph68 : tu as tout compris! Bravo!!!
Et tout le monde va dans le panneau en écoutant les élus...
Pétard c'est grave!

pour énergie propre: milliers, millions... tu es encore en dessous.
4.5milliards d'années et certains disent 14.5 milliards d'années...
Mais attention... ce temps est nécessaire aux éléments radio actifs pour perdre la moitié de leurs émissions radio actives seulement! il faudra encore 14.5milliards d'années pour perdre encore une moitié de moitié... etc... mais pour des combustibles un million de fois plus radio actifs que la nature, combien de fois 14.5milliards d'années? à coup de huitième de moitiés??

Francinette5, (rien que le pseudo m'amuse!) tu devrais aussi demander : "Existe-t-il une vraie analyse faisant état du coût de fabrication puis de destruction des centrales Nucléaires?"
La réponse est NON, ce n'est pas chioffrable tout le monde le sait, et pour Tchernobyl, toujours en fusion, l'argent n'a pas été débloqué, ça fuit de partout, 26 ans après... et on ne sait que faire, tous les projets sont trop coûteux. VGE est bien content qu'aucun chiffrage d'impact ne soit publié!!
Et lorsqu'il y en aura un, tu aura déjà succombé aux radiations des installations près de chez toi.

Le panda de Nice | 02 mai 2011 à 22h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Depuis le 09/09/09 les Danois ne veulent plus d'éoliennes, les Allemands qui sont pioniers sont les plus gros clients EDF13% d'achat d'électricité et sont les lus gros pollueurs car ils ont réouvert et sont obliger de construire des centrales thermique(charbon, gaz) car malgré leur grand parc éolien il ne peuvent faire face à la demande éléctrique! l'éolien n'apporte aucun emploi et sera loin de rapporter 18millions d'euros par an à une commune. Peut-être que VGE s'en met plein les poches, mais avec vos éoliennes c'est des promoteurs étrangers qui s'enrichissent avec vos impôts et l'augmentation de la facture d'électricité!!! Le matin quand vous appuyez sur votre interrupteur, vous ne vous posez certainement pas si c'est l'électricité nucléaire qui vous éclaire!!!!! Alors réveillez-vous les utopistes!!!!!!!!!!!!!

gg | 03 mai 2011 à 09h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour les victimes du nucléaire...

Tchernobyl ! Fukushima ! Ce n’est pas seulement un requiem pour les victimes passées, présentes et à venir de ces catastrophes où ils y ont perdu la vie.
C’est aussi la longue agonie de millions d’êtres humains, contaminés par la radioactivité pendant plusieurs générations.
Ce sont des populations oubliées, cobayes des lobbies criminels de l’industrie nucléaire.
Au tocsin de Tchernobyl qui sonne depuis 25 ans s’ajoute celui de Fukushima. Ils raisonneront pour longtemps encore sur la planète.

Ils n’ont pas enregistré
Notre mort
Et ne l’ont pas reliée
A l’accident.
Mais rien ne nous fera taire
Même après la mort
Depuis nos tombes
Nous ferons appel
A votre conscience
Afin que la terre
Ne se transforme pas
En sarcophage

Un enfant de la région de Tchernobyl

gaulois61 | 03 mai 2011 à 10h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…